Econo-Ecolo

Tout savoir sur le compost et comment choisir son composteur et le matériel associé ?

Accueil > Jardin bio > Compost > Tout savoir sur le compost et comment choisir son composteur et le matériel (...)


jeudi 22 octobre 2009, par Econo-Ecolo
Share

Les articles les plus populaires du même thème :

Le compost est un moyen écologique et économique de recycler ses déchets tout en créant un terreau d’une grande richesse.

Les points clé
Le compostage est un geste éminemment écologique : réduisant les déchets et les nuisances liées à leur transport et proposant un complément naturel pour la terre de votre jardin.

En fonction de la taille de votre jardin et du temps que vous souhaitez y consacrer, vous pourrez opter pour un compostage en tas ou en bac, ou un lombricomposteur.

Hormis le composteur, le compostage nécessite quelques accessoires complémentaires comme un aérateur ou un thermomètre afin de surveiller son compost.

Enjeux écologiques et économiques

En France, plus d’un kilo de déchets ménager est produit par habitant et par jour. Une grande partie de ce poids est représenté par les matières organiques (épluchures de fruits et légumes, denrées périmées…etc.). On estime à un quart le gaspillage de nourriture acheté.

Le compost est écologique pour plusieurs raisons :
- Il permet de recycler utilement ses déchets de cuisine et de jardin. Cela évite donc d’encombrer des usines d’incinération de ce type de déchets donc le pouvoir calorifuge est négligeable.
- Le compostage permet donc également d’éviter le transport d’une partie de vos déchets.
- Il remplace les terreaux achetés transportés et parfois contenant des produits chimiques.

Faire son compost est également économique car il permet de disposer d’un humus de grande qualité permettant d’amender la terre de son jardin et de compléter ou remplacer les engrais.

Conseils généraux

Le compost, qu’est-ce que c’est et à quoi cela sert ? : Le guide du compostage réussi

Première leçon de compostage : comment débuter un compost : Où installer le composteur et les premiers gestes.

Les bons ingrédients de votre compost : il existe des déchets plutôt bénéfiques à votre compost (déchets de cuisine, de jardin, de maison…), des déchets plus difficile à composter et des déchets à ne pas composter.

Les facteurs clé de succès de son compost : De l’air, de l’eau, du carbone, de l’azote, du compost…, la surveillance de son compost, un correct mélange, l’aération, l’humidité, la température et le mélange des déchets.

Comment savoir si le compost est prêt à l’emploi, quelles sont ses utilisations, quand l’utiliser ? : Un compost prêt à l’emploi

Le lombricompostage

Comment choisir

Composteur ou lombricomposteur ?

Tout d’abord, vous devez déterminer si vous souhaitez installer un composteur ou un lombricomposteur.

- Un composteur et le matériel nécessaire

Compost, composteur et matériel nécessaire au compostage : les outils du petit composteur et le choix du composteur.

Le thermomètre et l’aérateur de compost : La surveillance de la température de votre compost et aérateur de compost

Un composteur esthétique et efficace : BluePlanetSmart

- Un lombricomposteur et le matériel nécessaire

La lombribox : le lombricomposteur de balcon, petite dimension et petit prix : son principe de fonctionnement par plateau.

Matériel et accessoires indispensables pour le lombricompostage : le lombricomposteur, les vers, le tapis d’humidité, la nourriture des vers et le mélange chaulé.

Les vers de compostage : leur choix, leur nourriture, leur entretien, les soucis éventuels, la gestion des vacances, les odeurs…

- Un autre système de compostage rapide : le Bokashi. Compostez rapidement vos aliments en quelques jours

Compostage en tas ou en bac ? Quel composteur choisir ?

Le compostage en tas consiste à entasser les déchets afin de former un tas. Son avantage est sa facilité d’utilisation. De plus, ce système ne nécessite aucun matériel et sa surveillance est facilitée. Ce type de compostage convient mieux à ceux qui ne souhaite pas trop s’en occuper (car l’humidité est régulée par le soleil et la pluie et l’aération maximale).Par contre, cette technique prend plus de temps et si vous ne couvrez pas votre compost, la pluie peut le lessiver. Par ailleurs, cela prend plus de place, peut créer une gène visuelle et faire un abri naturel pour des animaux.

Il convient donc aux personnes qui manque de temps, mais qui ont de la place.

Le compostage en bac consiste à remplir un bac en plastique ou en bois aéré. Il permet de limiter l’assèchement, le refroidissement et le lessivage par la pluie. Son encombrement est moindre et certains composteurs peuvent être devenir un élément de décoration. Le compostage est plus rapide. Par contre, il ne convient pas aux grands volumes et son entretien, notamment le brassage, est moins aisé.

Il convient donc aux personnes qui possède un petit jardin dans un cadre très soigné et donc les voisins sont proches.

Nombre de composteurs

Il convient de posséder deux composteurs : le premier servira à stocker les nouveaux déchets et le deuxième à composter les déchets déjà entreposés.

Vous pouvez même envisager un troisième contenant (ou composteur) où vous entreposerez des feuilles mortes afin de les mélanger régulièrement à vos déchets de cuisine : cela permet non seulement de maintenir un correct mélange azote/carbone et humide/sec, mais en plus de recouvrir les déchets susceptibles d’attirer des insectes.

Le volume du composteur

Le volume du composteur dépend de votre quantité de déchets compostables et donc principalement de la taille de votre famille 100 à 150 litres par personnes), de ses habitudes alimentaires (légumes frais versus surgelés) et de la composition de votre jardin (surface, potager, arbres, gazon…). Il faut compter environ 1 litre par m2 d’espace vert.

Un foyer de 4 personnes avec une pelouse de 300 m2 devra choisir un composteur de 800 litres environ.

Un composteur pratique

Le composteur doit être pratique d’utilisation. Pour cela, il doit s’intégrer dans votre environnement proche sans créer une gène visuel pour vous ou vos voisins. Il doit être également fonctionnel : avec une large ouverture sur le dessus permettant son remplissage et son brassage et une ouverture sur le bas afin d’utiliser le compost mûr.

Le label NF-Environnement

Il convient de choisir un composteur possédant le label NF-Environnement garantissant non seulement une certaine durabilité de votre matériel, mais également que le composteur est fabriqué avec au moins 40 % de matières recyclées et peu de métaux lourds.

Bois versus plastique

Ces critères n’apportent pas un plus déterminant sur la qualité de votre compost. Il s’agit d’un critère esthétique.

Astuces

Vous pouvez aussi fabriquer le composteur, en bois avec des planches ou des rondins, ou avec un treillis métallique cylindrique éventuellement entouré d’une toile, d’une natte de roseaux ou d’une feuille de plastique perforée.

Construire son lombricomposteur

Vous trouverez de nombreuses astuces pour construire son lombricomposteur dans l’article suivant : Construire son lombricomposteur ou vermicomposteur

Les toilettes sèches

Une manière très écologique de remplir son compost est d’utiliser des toilettes sèches. Voici quelques articles sur ce sujet :
- Le toilette sèche à compost : Questions/Réponses & Mode d’empoi
- Un débat sur le compostage des excréments
- Faites pipi, mais pas caca dans votre compost
- Installez des toilettes sèches

Avis

Les avis ci-dessous sont issus de Econo-Ecolo.

« Le vermicompostage semble fonctionner vraiment bien ! En effet, même si vous ne respectez pas parfaitement toutes les règles, ça fonctionne pareil ! J’ai "hérité" d’un bac avec la litière pas vraiment bien préparée (trop petite) et l’alimentation des vers mal faites (trop de nourriture, pas enfouie dans la litière), mais les vers semblent quand même se porter à merveille depuis les 2 dernières semaines. Je m’assure juste que le tout reste bien humide pour que les vers restent bien confortables.

Les vers sont sensés manger à peu près leur poids en nourriture à chaque jours. Ce qui veut dire que les miens devraient en avoir encore pour a moins 2 semaines de nourriture

Ça ne prend pas beaucoup de place, ça ne demande pas beaucoup d’entretien, et ça ne dégage pas d’odeurs. »

Jean-Marc

« J’ai découvert le lombricompostage il y a quelques mois en achetant chez Palmiers Prestige sur internet un composteur d’appartement super pratique car compacte avec 2 espèces de lombriciens spécifiques. Ils m’ont donné des conseils et c’est vrai que je viens d’avoir mon premier terreau et mon engrais liquide que je récupère facilement avec le robinet ! J’ai mis mon composteur sur ma terrasse et j’ai une amie qui l’a même mis dans sa cuisine et effectivement il n’y a pas d’odeur. C’est vraiment sympa comme invention et je me sens bien de pouvoir moi aussi agir pour notre planète. De plus on se prend au jeu et mes vers font partie de la famille… alors adoptez les !!! Le lombricomposteur que j’ai acheté sur le site de Palmiers Prestige, je l’ai payé 145 € livraison comprise et pour ce prix il y a le lombricomposteur avec 3 bacs (ce qui correspond à 3/4 personnes et pour + de personnes tu peux rajouter des bacs supplémentaires), une boîte de 500 lombriciens et un livret d’utilisation. De +, il est fabriqué en plastique recyclé et j’ai même pu choisir la couleur (brique, et oui même pour ça les détails pour une femme sont importants). »

Catherine

« Malgré les températures glaciales du mois de janvier -10° certaines nuits en Normandie, mes lombricomposteurs un commercial et un fabriqué -maison sont restés placés dans un garage (beton et tole en fer) La premiére nuit gélive ,j’ai craint pour mon cheptel le lendemain ,j’ai retrouvé les serpilléres qui jouent le rôle de tapis d’humidification raides comme des bouts de bois. De fait,j’ai emcapuchonné mes systémes dans du carton,remplacé mes serpillére par plusieurs double-feuilles de papier -journal,fermé le robinet des bacs récupérateurs d’engrais liquide et déposé une plus grosses quantité de déchets humide en surface et tout mon petit monde a traversé cette période difficile sans encombre. Hier ,à ma derniére inspection ,ils n’étaient pas bien vaillants du fait que tout comme pour un compost extérieur tout est pratiquement arrété mais encore bien vivants En isolant correctement un lombricomposteurs,et de fait en gardant un taux d’humidité ambiant à l’intérieur des systémes,les vers peuvent survivre résister aux températures négatives. »

Jako

Agir / acheter

Vous trouverez des composteurs, des lombricomposteurs et du matériel adapté dans la la boutique d’Econo-Ecolo, mais également du Bokashi.

Vous avez d’autres questions
Si vous avez des questions non résolues dans ce dossier, posez votre question à nos experts sur le forum.
Pour aller plus loin

- Mon histoire d’amour avec mon compost
- Nous sommes tous des Composteurs
- Sur la valorisation énergétique de la biomasse
- Le compostage de déchets végétaux
- Le composteur
- Le composteur : adieu au gaspillage
- Le livre Tout sur le compost

<< article précédent article suivant >>



Commentez cet article


Forum Venez échanger sur le forum
Cet article vous a plu ? Vous pensez qu'il peut intéresser les lecteurs de votre site ou de votre blog ?
Faites un lien vers cet article pour enrichir votre contenu.




Proposez un article

Restez informé(e) gratuitement :
 
Actualités écologiques et économiques
Actualités écologiques et économiques Actualités écologiques et économiques

Coaching vert
Recevez un email régulier de conseils écolo
 







Accueil | Sites à visiter | Espace rédacteur | Mentions légales | Qui sommes nous | Boutique | Contact
Copyright 2006-2011 Econo-Ecolo - tous droits réservés