Econo-Ecolo
S'enregistrerRechercherFAQListe des Membres Retour vers Econo-Ecolo Connexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivante
Compost des excréments
Auteur Message
Répondre en citant
Message Compost des excréments 
Je voudrais réouvrir un débat qui a été initié suite à un dossier et des articles sur le compostage et un zoom sur le compostage des excréments... Shocked (je sais ce n'est pas très ragoutant.... Embarassed )
Grâce à un toilette à litière bio maitrisé, il est possible d'avoir des WC sans eau. Les excréments peuvent alors être composté.
Ce système semble miraculeux car il ne permet d'économiser de l'eau, des rejets d'eau sale et son traitement et de créer de l'humus.
Toutefois, à travers divers articles, j'ai cru comprendre que l'urine pouvait se composter très facilement et étaît même putôt un "bon" compostant. Par contre, les excréments pouvaient être compostés à haute température dans des composteurs industriels, mais pas individuel (sauf exception).
Ce type d'argument met donc un frein à l'utilisation de TLB.
Qu'en est-il ?????? Question

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Répondre en citant
Message  
Je ne connais pas la réponse, mais en tout cas jamais je ne composterai mes selles pour après les mettre dans mon jardin potager... Crying or Very sad Confused
L'écologie oui, la scatologie non ! Très content


_________________
La vie est trop courte pour gâcher la planète
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Répondre en citant
Message  
Bonjour ,

Citation:
Ce type d'argument met donc un frein à l'utilisation de TLB.

salut Eco ,
je ne suis pas sûr que ce type d'argument soit réellement un "frein" ..
car le "passage à l'acte" d'une toilette sèche peut être motivé par de multiples raisons , ainsi que le choix du type de toilette sèche lui-même ...
mais ceux qui ne cherchent en priorité "que" l'économie d'eau agrémentée du "confort" .. se tourneront très probablement vers une toilette scandinave ...
mais ceux qui s'informent (et heureusement que les forums sont aussi là pour ça, à condition de ne pas y laisser raconter n'importe quoi ..) et qui comprennent et s'impreignent des aspects écologiques de la chose .. choisiront très probablement la TLB .. !!
.. >(certains diront ..) "avec l'inconfort" .. "avec la contrainte" ... ???
non , pas forcément , car ça comme le reste n'est dépendant que de la vision qu'on y porte individuellement .. !
moi perso , quand je vais vider mon(mes) seau(x) , (très sincèrement) je ne considère jamais cela comme une contrainte , car j'ai bien pris conscience de l'impact ou enjeu que représente le choix que j'ai fait , l'acte que j'accompli ..
et bien peu de gens (hélas) doivent se rendre compte de la satisfaction (le plaisir même) que l'on peut éprouver rien que lorsque l'on retourne son compost la 1ère année , ou quand on le "récolte" mûr la seconde ...

> réflexion de ma femme , lorsque l'on retournait le tas en novembre dernier :
"c'est dingue quand-même de voir comme la nature fait aussi vite et aussi bien les choses ... !"
oui ... en effet .... , mais il faut le faire et le "vivre" pour s'en rendre compte ...

donc , je pense très sincèrement que ceux qui ont une démarche et une réflexion animées plus par l'écologie (vraie) que par l'économie/confort n'ont pas trop de difficultés à faire le (bon)choix de la TLB ...



Citation:
mais en tout cas jamais je ne composterai mes selles pour après les mettre dans mon jardin potager...
L'écologie oui, la scatologie non !

ça , sans vouloir critiquer , je dirais que c'est une réflexion basée en grande partie sur une méconnaissance du compostage , ainsi que d'une vision très personnelle de "la chose" ....
ça correspond aussi à cet habituel (hélas , mais ça viendra à changer) réflexe de considérer les déjections humaines comme un "déchet" et non comme "une matière valorisable" ....
il faut bien se dire que ce n'est pas ces déjections que nous réintroduisons dans notre sol (potager ou pas) .. , mais bien du "compost" à grande valeur humique !!! , ces déjections , à ce stade , n'existent plus depuis longtemps ....
encore une fois , la priorité reste sur notre "regard" à adapter .....


cordialement Wink


_________________
"La différence entre un désert et un jardin n'est pas l'eau , mais l'homme !"
.
Retrouvez l'éc'eau'logie sur www.ec-eau-logis.info/ ...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Répondre en citant
Message  
Merci beaucoup l'écoleau pour ces informations.

2 questions :
- qu'est-ce que la toilette scandinave et ses principales différences avec la TLB ?

- est-ce qu'utiliser du compost d'excrément dans son potager, comme le dit un peu brutalement Riton, peut révéler des risques ?

Merci.

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Répondre en citant
Message  
Bonjour ,
salut Eco ,

il existe différents types de toilette sèche ...
les plus connues étant les toilettes dites "scandinaves" et la TLB ... , 2 procédés complètement distincts !

les premières sont généralement à séparation liquides/solides , les urines étant soit (souvent) récoltées à part , soit évaporées , et les solides étant déshydratés , désèchés par ventilation et résistance chauffante , ce qui réduit considérablement le volume résiduel ...
ceci implique donc une petite consommation d'eau de rinçage , et surtout une consommation électrique permanente ! (en plus de leur prix d'achat élevé ! : 1000€ pour certains modèles !)
mais il reste aussi un double inconvénient de type écologique : que faire des urines ?? , qui sont elles-même (à l'état brut) très polluantes ! ... les faire traiter = ça coûte , et si stockées = pollution inévitable (réaction d'uréase)
les diluer pour arroser en fertilisant ? = oui peut-être ... mais en dilution de 1 pour 8 ... il faut se rendre compte des volumes que ça va vite représenter , mais aussi , dans ce cas , ou est passé le côté "sec" de ces toilettes "sèches" !!?? ...
et secondo : le pseudo compost seché qui en est tiré n'a pratiquement plus aucune valeur en tant que compost .. !!

concernant la TLB :
procédé écologique par excellence !!
avantages =
> mélange liquides/solides direct à la production sans eau complémentaire
> "blocage" de réaction d'uréase et d'odeur par l'adjonction simple de matière végétale/cellulosique pour augmenter le rapport carbone/azote qui permettra un bon compostage
> aucune production de pollution
> non-perturbation du cycle de l'azote , du cycle naturel des choses
> retour à la terre d'un compost à grande valeur humique , si nécessaire pour nos sols
> ni consommation d'eau ni d'énergie
> valorisation sur site d'une matière première , plutôt que pseudo-traitement d'un déchet "ailleurs" ....

inconvénients =
il faut (vouloir) le comprendre pour l'accepter ....
la maitenance (vider le seau tous les "x" jours ...)

il faut se dire aussi que la plupart du temps , pour les utilisateurs de TLB , c'est un "acte de conscience" qui est choisi par ce procédé ... pour lequel l'enjeu écologique est prépondérant par rapport à une simple économie d'eau , qui est importante , certes , mais "secondaire" dans la motivation .. !!


concernant les "risques" du compost de TLB :
à partir du moment où l'on respecte le cycle complet de compostage = remplissage du(des) bac(s) la 1ère année > retournement complet en tas en novembre > maturation complète toute la seconde année ....
la montée en T° (en début de seconde année) ainsi que la destruction des germes pathogènes par les champignons (en fin de seconde année) "stérilisera" le compost définitivement ...
> d'où l'importance du cycle complet sur 2 ans !!
dans ce cas , il n'y a pas de risques sur le potager ...

et faut-il rappeler , pour les sceptiques , que les boues de fosse septique et station d'épuration , ainsi que les liziers , (tous polluants !!) sont épandus sur nos terres agricoles sans aucune forme de compostage , avec toute leur charge de germes pathogènes directement apportées sur les terres cultivées qui produisent nos légumes ou céréales ....
mais là personne ne dit rien ............
pourquoi .. ??


cordialement Wink


_________________
"La différence entre un désert et un jardin n'est pas l'eau , mais l'homme !"
.
Retrouvez l'éc'eau'logie sur www.ec-eau-logis.info/ ...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Répondre en citant
Message  
Hello,
juste une petite précision concernant l'épandage des boues de STEP et de fosses septiques. Déjà les vidanges de fosses septiques par les agriculteurs sont interdites sauf si cet agriculteur possède un plan d'épandage specifiques aux matières de vidanges. Alors c'est vrai qu'en pratique beaucoup d'usagers font appel à la tonne à lisiers de l'agriculteur du coin et que les matières de vidanges se retrouvent mélangées au lisiers et sont par la suite épandues...
Concernant les boues des stations d'épuration, elles ne sont pas épandues brutes sur les champs mais ont subies différents traitement au préalable (hygiénisation, chaulage, oxydation...) je pourrais revenir sur les différents traitements existants. Et leur valeur agronomique est prise en compte avant épandage. Il y a par la suite un suivi des épandages réalisés.
Quant au compost, je vais me replonger un peu dans mes cours Wink

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Répondre en citant
Message  
Merci pour toutes ces info Bagatelle et l'Ecoleau.

C'est vrai que j'avais déjà entendu l'argument des stations d'épuration. Ton explication, Bagatelle, montre que c'est un peu exagéré.

J'enlève mon compost car il est mûr au bout d'1 an max. Je n'ai jamais attendu 2 ans. Est-ce que cela veut dire que pour détruire tous les germes pathogènes, il faut systématiquement attendre ce laps de temps ??

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Répondre en citant
Message  
alors, le traitement des déchets c'est pas ma spécialité, je suis donc replongée dans mes notes de cours pour te répondre Wink
Heureusement j'ai un chapitre spécial "traitement biologique des déchets" à ma disposition. Mais je précise que mes informations, sont théoriques, je n'aurai aucun recul pratique à mettre en avant. De plus pour le compostage par voie aérobie mes données concernent 3 filières utilisées à grandes échelle (par exemple pour traiter les déchets verts d'une collectivité) mais vu qu'on est dans un sujet sur le compost, ça peut toujours intéresser :
- la filière par andains
- la filière par aération forcée
- la filière par réacteur
A voir avec l'Ecoleau laquelle peut le plus s'en rapprocher, je pense qu'il sera le plus à même de fournir des explications en la matière.
Définition du compostage : procédé de dégradation biologique aérobie et valorisation de matière organique en un produit stabilisé et hygiénisé disposant des caractéristiques d'un terreau enrichi en composés humiques.
Le principe de base consiste en une aération naturelle forcée, une transformation (fermentation permettant l'oxydation de la matière organique, hygiénisation s'effectuant par une montée en température et aboutissant à une destruction des germes pathogènes) et une phase de séchage.
Quoiqu'il en soit, les paramètres physiques influents sur le compostage vont être :
- la taille des particules
- la température (un maintien d'une température supérieure à 55°C pendant au minimum 3 jours pour la phase d'hygiénisation. A noter que ce paramètre permet de déterminer l'avancement des réactions et que plus le substrat est fermentescible, plus le temps de réaction est court.

Concernant la durée du compostage des 3 filières :
- filières par andains :
filière économique, mais absence du contrôle de la température, risque de lixiviats, durée : entre 5 et 8 mois
- filière par aération forcée :
Contrôle de la température et de l'aération, les gaz émis sont traités si un dispositif d'aspiration est mis en place, permet de traiter un volume supérieur à la filière par andains, durée : entre 4 et 6 mois
- filière par réacteur
parfait contrôle des conditions et des paramètres intervenant, peu d'émission de gaz et de lixiviat, duréee : 1 à 4 semaines

Inconvénients du compostage :
- Possible alcalinisation des sols amendés
- des apports trop fréquents et à dose trop élevée peuvent générer : une toxicité liée aux métaux, une contamination par des oeufs d'ascaris, des germes pathogènes (tétanos), des virus (virus de la polio est thermo résistant)
- les lixiviat doivent être récupérés et traités
- risques d'accumulation de métaux et de polluants.

Comme je l'ai signalé précédemment, ces données concernent des traitements par compostage à grande échelle. Les déchets pouvant subir ces traitements sont les suivants : les déchets verts, les ordures ménagères (mais cela nécessite un tri au préalable), les boues des stations d'épuration (peu utilisés par cela nécessite un support ), les déchets industriels (agroalimentaires, papeteries....)

A noter qu'en France, le compostage traite environ 10% des déchets (soit approximativement 750 kT/an) et qu'on recense plus de 300 installations de ce type.

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Répondre en citant
Message  
Citation:
Inconvénients du compostage :
- Possible alcalinisation des sols amendés
- des apports trop fréquents et à dose trop élevée peuvent générer : une toxicité liée aux métaux, une contamination par des oeufs d'ascaris, des germes pathogènes (tétanos), des virus (virus de la polio est thermo résistant)
- les lixiviat doivent être récupérés et traités
- risques d'accumulation de métaux et de polluants.


C'est très intéressant, mais je ne comprends pas tout :
- que signifie alcalinisation ?
- toxicité liée à des métaux : pour quelle raison car les végétaux (dans un compost domestique) ne sont pas forcément souillés.
- lixiviat : kesako ?

Merci pour les réponses. Wink [/quote][/code]

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Répondre en citant
Message  
Désolée, c'est vrai que j'ai employé des termes assez spécifiques sans les avoir expliqués Confused .
Alors le terme alcalinisation est lié au pH, alcalin signifiant un pH basique donc supérieur à la neutralité (pH neutre est un pH égal à 7).

Lors du processus du compostage, on assiste à une baisse du pH puis à son augmentation. On distingue ainsi 4 phases :
- phase 1 : on a un processus d'acidification (baisse du pH) on a alors une production de CO2 et d'acides organiques
- phase 2 : on a le phénomène d'alcalinisation (augmentation du pH) et production d'ammoniac et d'ammonium (les amines sont dégradés en ammoniac (NH3) puis ces derniers s'oxydent en ammonium (NH4+))
- phase 3 : on a un début de stabilisation du pH, le rapport Carbone/Azote chute, les réactions chimiques et biologiques sont plus lentes et les formes azotées produites lors de la phase précédentes (NH3 et NH4+) sont dégradées par les microorganismes
- phase 4 : le pH se stabilise et est quelque peu neutralisé par le pouvoir tampon de l'humus

Concernant la présence de métaux, il est vrai que dans le cas du compostage des déchets issus des TBL, ils seront absents. Je rappelle que mes données concernent les procédés utilisés pour le traitement des déchets des collectivités. Cette pour cette raison que les métaux peuvent intervenir et être des inconvénients à la valorisation du compost obtenu.

Alors ensuite, les lixiviats, pour faire simple on va dire que ce sont les 'jus' obtenus... Par exemple, si vous compactez les poubelles, celles -ci vont prendre moins de place, mais on aura un liquide au fond du compacteur. Ce liquide est appelé lixiviat. Je vous laisse imaginer l'odeur d'un lixiviat provenant d'une décharge!!!! A analyser c'est parfaitement ignoble!!!
Dans le cas de la filière par andains, ceux -ci sont arrosés, puisque l'humidité joue également un rôle dans le processus.
Pour cette raison, les lixiviats seront plus importants si cette filière est utilisées. (Je parle toujours du traitement des déchets d'une collectivité).

PS : pour les microorganismes intervenant surtout ne pas trop me demander de précisions, je ne suis pas biologiste, et encore moins microbiologiste!!!

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Répondre en citant
Message  
Merci beaucoup pour ces précisions Très content
On peut sentir que tu maîtrises le domaine et qu'il y a du vécu dans l'analyse du jus de composteur... Confused

Concernant l'alcalinisation suite à l'épandage de compost : en quoi est-ce une mauvaise chose ?

(Après cela, j'arrête mes questions... Rolling Eyes )

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Répondre en citant
Message  
Ah la question piège!!! Faut demander à un agronome de répondre!!!!! Embarassed
Je vais néanmoins essayer de chercher ça Wink Après en première réponse, j'imagine que modifier le pH du sol par l'amendement n'est pas forcément bénéfique aux cultures... Je sais par contre que pour épandre certaines boues de station d'épuration elles doivent être chaulées (apport basique ou alcalin donc pH supérieur à 7) si le pH du sol recevant les boues est trop acides. Ceci permet d'éviter la mobilisation et le relargage des traces de métaux lourds. (de mémoire là aussi je chercherais de plus amples précisions)

Pour les analyses, moi j'au juste fait des analyses sur des lixiviats de décharges.... Beurk beurk beurk... L'un des pires au niveau odeurs, c'est quand même les lixiviats de lisiers de porcs!!!! Même les effluents d'abattoirs à côté c'est de la rigolade!!!!
Quant au compacteur de poubelles, j'ai dû en vider quand j'ai bossé pour une chaine de restauration rapide (honte sur moi Embarassed je tais le nom avant de me faire huer!!!!!)

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Répondre en citant
Message  
Bonjour ,

en terme de lixiviats ... , ça me fait marrer (mais plutôt rire jaune ..) de voir que dans le projet des nouveaux arrêtés sur l'A.N.C. (assainissement non collectif) , concernant le contrôle des installations toilette sèche / compost , il est prévu de contrôler les lixiviats de ce compost ....


Citation:
Annexe V

Points à vérifier dans le cas particulier des toilettes sèches :

vérifier le traitement des lixiviats et l’évacuation par le sol
vérifier le stockage et l’évacuation des lixiviats et du compost
vérifier le traitement et l’évacuation des urines par le sol
vérifier les conditions d’épandage du compost et des urines
respect des conditions sanitaires et environnementales

(attention , ceci n'est qu'un texte de "projet" .. susceptible de modification .. !)

Hum hum ....
si vous connaissez un compost de TLB qui produit des lixiviats ... informez-moi .. !!!

et concernant le traitement / évacuation / épandage des urines , .... ben c'est aussi justement l'intérêt d'une TLB ... c'est de ne produire aucun écoulement !! , et les urines (polluantes) sont traitées directement dans le compost sans formes de pollution ...... !!

mais je crois que les rédacteurs de ces textes ne l'ont pas encore compris ..... Shocked

cordialement Wink


_________________
"La différence entre un désert et un jardin n'est pas l'eau , mais l'homme !"
.
Retrouvez l'éc'eau'logie sur www.ec-eau-logis.info/ ...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Répondre en citant
Message  
Tout cela est vraiment très interessant.
Pour apporter un petit témoignage je me souviens que mon grand père allait faire ses besoins dans une cabane au fond du jardin (oui oui), qui n'était ni chauffée, ni équipée d'eau.
Je me suis toujours demandé pourquoi il faisait cela alors qu'il avait des toilettes "normales" à disposition.

J'ai su par la suite qu'il faisait du compost avec ses excrément, qu'il répandait dans le jardin de temps en temps.
Ses légumes étaient excellents et je ne pense pas qu'il se posait toutes ces questions.

En fait, j'en suis ûr. Il ne se les posait pas.
Très content


_________________
Tout va bien, on coule normalement.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Répondre en citant
Message  
Ah j'ai connu petite la cabane au fond du jardin!!! Verte avec un petit losange pour faire entrer la lumière!!! Par contre ça ne partait pas sur le potager ensuite... Mais plutot dans un puits perdu dont le trop plein s'écoulait dans les bois....

L'Ecoleau, tu dois avoir des versions plus récentes des projets d'arrêtés par rapport aux miens... Pourrais tu m'en dire plus, même si j'ai quitté pour le circuit des SPANC, j'avoue que je serais curieuse de voir ce que le CSTB nous a pondu!!!!

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivante
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum