A quand l’énergie gratuite ?

Des chercheurs sont bâillonnés pour tenter de travailler depuis de longues années sur une production d’énergie pratiquement gratuite grâce au vortex magnétique (le principe des tornades, maîtrisé par l’homme en quelque sorte).

Saviez-vous que :

Avant la seconde guerre mondiale, la firme viennoise Kertl a construit et testé les turbines à vortex de Victor Schauberger, le premier à réaliser une turbine produisant de l’énergie gratuite, ainsi qu’une force d’anti-gravité, en faisant tourbillonner de l’eau glacée pour obtenir une force de mouvement en vortex.

En 1941, dans un souterrain près de San Francisco, il y avait une machine à fabriquer de l’énergie gratuite complètement opérationnelle. Elle pouvait produire 3.15 mégawatts de puissance. En 1942 le projet fut suspendu et la machine détruite.

Bien plus tard, en septembre 1985, le docteur Hastings, physicien en chef de la Sperry-Univac Corporation, publia un article qui relatait que le 19 septembre 1985 il avait testé l’appareil de Joseph Newman avec un rendement de 700% à 1.400% ; le 21 mars 1986, l’article paru dans « The Guardian » rapportait le test de l’appareil de Newman.

Années 1980, aux USA, le Docteur Wilhelm Reich est arrêté pour avoir tenté de développer sa découverte de l’énergie gratuite,

etc.

Les exemples ne manquent encore pas aujourd’hui pour museler ce savoir-faire qui permettrait à la fois de diminuer l’impact du réchauffement de la planète et de se démarquer des lobbies producteurs d’énergie (pays producteurs de pétrole ou autres grands de l’énergie atomique, voire aujourd’hui constructeurs de panneaux solaires ou d’éoliennes).

Pourquoi ne pas laisser les chercheurs avancer dans ce domaine ? Pourquoi taire cette possibilité de production d’énergie quasiment gratuite ?

Si vous souhaitez vous documentez davantage sur ce vortex magnétique, tapez ces deux mots dans un moteur de recherche et lisez sans limite tout ce qui se dit (et qui reste compréhensible pour le commun des mortels, hors mathématiques et physique complexe). Vous verrez qu’il y a des solutions mais qu’il y a surtout des intérêts personnels financiers qui les stoppent.