Matériaux organiques pour la construction et le développement durable

Construire avec des matériaux organiques – géosynthétiques pour les fondations, matériaux de synthèse pour les réseaux de distribution, mortiers de résine ou mixtes ciment-polymère pour les jointoiements et les réparations, bitumes pour les routes ou les travaux d’étanchéité, caoutchoucs pour les joints d’ouvrages soumis à des sollicitations dynamiques, bois industriel aux performances maîtrisées pour des structures légères voire la réalisation d’ouvrages d’art, composites pour la réalisation de structures aux formes innovantes, adjuvants spéciaux pour permettre à la technologie du béton de développer de nouvelles performances, etc. – entre dans la démarche du développement durable.

Cette affirmation qui aurait fait scandale il y a 50 ans est devenue banale mais demande à être étayée par une bonne connaissance de ces matériaux, de leurs performances potentielles et de leur impact sur l’environnement, tant à la mise en œuvre qu’à la vie en œuvre.

C’est le défi que se sont donnés les auteurs de cet ouvrage qui ont limité dans un premier temps leur domaine d’application aux produits manufacturés dérivés des matières plastiques et des caoutchoucs.

  • Nombre de pages : 364 pages
  • Date de parution : 15/03/2010