Sauvez cette planète ! Mode d’emploi : Pour agir : 512 gestes simples et attitudes douces : quand l’écologie parle à mon porte-monnaie

Voici un livre que tout le monde devrait avoir chez soi, pour le relire une fois par an.

De quoi s’agit-il ? Eh bien comme l’indique son titre, il nous donne quelques conseils et idées pour éviter les gaspillages inutiles qui nous font jeter l’argent par les fenêtres et qui surtout sont extrêmement nocifs pour l’environnement. Voici quelques thèmes qui sont abordés : Réduisez de 10% la consommation d’électricité de vos lave-vaisselle, lave-linge et sèche-linge, de 5% vos pertes d’énergie à la maison, de 10 litres votre consommation d’eau, ou encore de 3 minutes votre consommation de froid… (il y en a bien d’autres)

Il débute avec un petit chapitre qui nous explique pourquoi nous devons réagir : en effet, nous n’en sommes plus à un hypothétique réchauffement de la planète, nous sommes en train de le vivre. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est que l’auteur nous donne beaucoup de chiffres intéressants, par exemple depuis 1990 la température a augmenté de 0,6°, on estime qu’en 2100 elle aura augmenté de 1,5 à 6° !

Elle nous parle aussi de la Nouvelle-Zélande qui se prépare à accueillir les 11000 habitants des îles Tuvalu, menacées par la montée des eaux due au réchauffement climatique (cet archipel n’est pas le seul dans ce cas).

Etc, etc…

Ensuite vient la partie la plus intéressante du livre, celle pour laquelle je l’ai acheté : les petits gestes à effectuer au quotidien. Quasiment aucun ne demande d’effort, d’autres ne demandent qu’un petit peu d’attention (par exemple au moment de faire ses courses) et surtout la plupart vont feront économiser des sommes non négligeables. Pour vous donner un exemple, baisser le chauffage d’1 °C fait en moyenne gagner 600 € par an. Bon dans mon petit F2 je ne pense pas faire autant d’économie mais même si ce n’est que 200 € c’est toujours ça à prendre ! Autre exemple : installer un aérateur sur ses robinets se rentabilise en 9 mois, ensuite c’est tout benef, et sans aucune perte de confort !

Toujours aussi appréciable, les chiffres imparables qui donnent envie d’économiser, ne serait- ce qu’un peu : l’auteur nous montre à quel point les petits gestes, s’ils sont collectifs, peuvent avoir de l’ampleur, voici donc quelques phrases tirées du livre :

  • Si seulement un Français sur cinq baissait le chauffage de 1°C, nous économiserions 30 millions de litres de pétrole et éviterions le rejet dans l’atmosphère d’1 million de tonnes de CO2.
  • Si un Européen sur deux gonflait mieux ses pneus, un million de litres de pétrole seraient économisés par heure. (Et combien de CO2 ne serait par rejeté ?)
  • Si un Français sur 1000 choisissait le modèle de lave-linge et de lave-vaisselle le plus écologique de sa catégorie, nous économiserions 120 millions de litre d’eau potable chaque année.
  • Si trois Européens sur quatre économisaient 3 minutes de lumière par jour, nous nous passerions d’un réacteur nucléaire chaque année.
  • Si un Européen sur cinq réduisait ses déchets de 125 g (l’équivalent d’un pot de yaourt) par jour, 6,5 millions de tonnes de déchets et 900 millions d’euros seraient économisés chaque année.

Bon voilà, je ne vais pas vous faire tout le livre, mais je trouve ces quelques exemples particulièrement édifiants ! En bref il sufit de peu pour avoir son rôle à jouer.

Ce livre m’a également démontré tout le bien fondé du recyclage, surtout par l’exemple du papier : produire une tonne de papier nécessite 20 à 40 000 litres d’eau, une tonne de papier recyclé n’en nécéssite que 8 000. En ce qui concerne l’énergie, chaque tonne de papier recyclé permet d’économiser 1500 litre de pétrole.

Pour clôturer, je dirait que c’est un livre qui se lit facilement, ce n’est pas qu’une succession de gestes à faire, énumérés de façon ennuyeuse, au contraire c’est très aéré, le langage est simple, personnellement je n’ai jamais eu envie de le refermer parce qu’il me gonflait.

Les chiffres aident à se rendre compte de l’impact que peuvent avoir nos gestes quotidiens, et surtout ils pourront convaincre les plus radins d’entre nous par toutes les économies d’argent que cela peut engendrer. En plus sans aucun effort, mais que demande le peuple !

Avant de vous laisser je voudrais juste rappeler qu’il est plus que temps de réagir : en 1950 nous disposions de 17 000 mètres cubes d’eau par habitant et par an. Aujourd’hui, seulement 7000. On aura vraiment l’air malin quand on n’aura plus rien à boire.

  • Auteur(s) : Dominique Glocheux
  • Éditeur(s) : Marabout
  • Collection : Marabout pratique – Vie quotidienne
  • Nombre de pages : 190 pages
  • Date de parution : 06/03/2007