Pourquoi les couches lavables ?

C’est juste après la naissance de sa première fille que Linda Hollo, couturière à ses heures, se lance dans la confection de couches lavables.

En effet la France, contrairement à d’autres pays, notamment anglo saxons, a un retard énorme à ce moment là. Linda, elle, ne voit que des avantages à l’utilisation des couches lavables : bon pour bébé, l’environnement et le porte monnaie. En 2007, Linda lance le site Lili Nappy (www.lilinappy.com). Ce site permet d’accroître la notoriété des couches lavables en France en proposant différentes marques (car il n’y a pas qu’un seul modèle de couche lavable, mais plusieurs couleurs, textures, matières, coupes…).

Lili Nappy offre le plus grand choix de couches lavables en France, parmi toutes les plus grandes marques françaises et internationales. C’est son offre complète et son expertise qui font de Lili Nappy une entreprise reconnue des parents écolo et des professionnels. Lili Nappy c’est également un blog pour suivre toute l’actualité des couches lavables et un forum pour échanger entre mamans natures.

Vous êtes préoccupées par les questions d’environnement, vous pensez que les couches lavables sont peut-être une solution pour aider à réduire les déchets mais vous n’en êtes pas sûres. Après tout, pour quelles raisons les couches lavables de nos mamans ont-elles été remplacées par les couches jetables, si pratiques ? Voici les différents arguments qui vous permettront d’avoir une vision claire des couches lavables et de choisir en toute connaissance de cause.

ÉCONOMIE

Prenons un exemple concret : si vous changer votre bébé 6 fois par jour, 365 jours par an et ce sur 2,5 ans environ, il vous faudra acheter 6×365×2,5 = 5475 couches en 2,5 ans.

  • Une couche jetable coûte environ 0,25 centimes d’euro (prix moyen), ce qui représente une dépense de 1368 euro sur 2,5 ans.
  • Pour les couches lavables, comptez un investissement de départ de 400 euro environ (pour une vingtaine de couches) + coût des lessives = 200 euro (2 à 3 machines par semaine)

BON A SAVOIR

  • Les couches lavables pour un premier enfant peuvent ensuite être utilisées pour les enfants suivants, ce qui permet encore plus d’économies • Vous pouvez vendre facilement vos couches lavables si elles sont en bon état.
  • Si vous les confectionnez, l’économie est encore plus importante (entre 30 et 50% du prix d’achat d’une couche)

SANTE DE BÉBÉ

Savez-vous réellement de quoi sont composées vos couches jetables ? Si les couches jetables sont commercialisées pour bébé, cela prouve t-il qu’il n’y a aucun risque ? Voici des exemples de ce que peuvent contenir les couches jetables :

  • Le polyacrylate de sodium, un des nombreux produits chimiques contenus dans les couches jetables qui rend la couche si absorbante, a été retiré des tampons féminins depuis 1985 aux USA. Il est soupçonné de provoquer des allergies graves, dont le choc toxique (source : fr.ekopedia.org).
  • En 1988, öko-Test trouve du benzol (reconnu cancérigène) dans le gel des couches absorbantes.
  • Du furane et de la dioxine (une des substances les plus toxiques pour l’homme, 1000 fois plus toxique que le cyanure de potassium) ont été trouvés en 1989 dans la cellulose et l’enveloppe des couches jetables (Source : Greenpeace)
  • Pour les petits garçons : les matières plastiques des couches jetables élèvent la température des testicules, ce qui pourrait entraîner des stérilités à l’âge adulte

Les couches lavables sont, elles, réalisées à partir de tissus 100% naturels : bambou, coton bio, chanvre.

ÉCOLOGIE

Un enfant utilise au moins 4500 couches jusqu’à l’âge de la propreté, soit une tonne de déchets non biodégradables par enfant. De plus pour la production des couches jetables, plus d’un million d’arbres sont abattus chaque année.