De L’Huiiiillllle… mais végétale

9

huile-vegetaleSouvent décriées, les matières grasses ne sont pas toutes à mettre dans le même saladier… Pour rester en bonne santé, nous devons consommer un minimum de lipides, même en période de « régime » (pouah ! quel vilain mot !) …

Bien sûr, il ne s’agit pas de consommer n’importe quelle graisse… Exit les graisses animales (produits laitiers : beurre, crème…) au profit des graisses végétales…

Comment se retrouver dans l’immense variété proposée, faire le bon choix, pour nos cellules et nos papilles, l’émission de la blonde Charlotte est là pour nous guider…

Les Huiles en usage culinaire :

Il existe, selon le spécialiste présent, des huiles incontournables. Comme pour tous les aliments, les changements sont de mise, car elles ne contiennent pas toutes les mêmes principes actifs… Pour bénéficier de leurs bienfaits, il faut donc les associer…

  • l’Huile d’Olive qui est celle qui résiste le mieux à la chaleur (convient pour la cuisson), elle ne contient pas d’Oméga 3, doit être associée à une autre huile, évite l’accumulation des graisses dans l’organisme, prévient l’artériosclérose, sédative, troubles hépatiques et rénaux, cholérétique, cholagogue, laxative, troubles digestifs, adoucissante, augmente et facilite l’évacuation biliaire, anti-oxydante émolliente.

Vous pouvez placer de l’huile d’olive dans un récipient au congélateur, vos obtiendrez un « beurre d’olive’ à tartiner.

  • l’Huile de colza vierge (Oméga3), Protectrice du réseau artériel, – la meilleure source d’acide alpha-linolénique biodisponible (acide gras essentiel, indispensable à notre organisme et qui ne peut être synthétisé), réservée aux assaisonnements et neutre en goût, elle rehausse la saveur des aliments.
  • l’Huile de noix vierge acide alpha-linolénique (peu répandu et essentiel : non synthétisé par l’homme), vitamine E (Antioxydant naturel). Huile d’assaisonnement pour son goût exceptionnel.
  • l’Huile de soja vierge : Oméga3, Vit A, D, E, lécithine, antistérile, reminéralisante, hypocholestérolémiante, Troubles cardio-vasculaires (dissout les dépôts lipidiques), nerveux (reconstitue les gaines de myéline), cérébraux, artériosclérose, cholestérol, dermatoses, diabète.
  • l’Huile de cameline : 40% d’Oméga3, oméga 6, vitamine E, phytostérols, problèmes cardiovasculaires, respiratoires et osseux.
  • l’Huile de lin : Depuis peu autorisée à la vente en France, Artériosclérose, arthrite, constipation, diabète, lithiase, sclérose en plaques, troubles hépatiques, hormonaux et dermatologiques, ulcères de l’estomac.

et pour le goût : Les huiles de noix, noisettes grillées… Il faut savoir que peu d’huiles suppportent la cuisson (arachide 220°, Olive 210°, les autres autour de 150°).

Pourquoi vierge ? processus d’extraction de l’huile qui comporte 32 points de contrôle pour assurer une qualité irréprochable…

Pourquoi bio ? Les pesticides et engrais dénaturent la qualité des huiles et sont directement ingérés puis assimilés dans nos cellules…

Les Huiles en usage cosmétique :

Les « huiles de beauté », ont de nombreuses vertus, d’une composition proche de celle de la peau, elles contiennent 100% de pincipes actifs donc de matière vivante. Il est donc impératif de la choisir Bio (exempte de tout ajout allergisant), Vierge (contient tous ses acides gras, antioxydants), sans paraffine (dérivé pétrochimique, qui dépose sur la peau un film qui l’empêche de respirer), refuser les huiles sèches qui sont mortes et ne contiennent donc plus de principes actifs.

Il est parfois difficile d’utiliser les huiles en toute occasion, pour les plus réfractaires, on peut les mélanger avec la crème de jour, ou en masque, ou encore en émulsion, associée à un eau florale.

Conseils d’utilisation :

  • Sur le visage :

Appliquez quelques gouttes sur chaque zone de votre visage démaquillé et massez très délicatement en effectuant de petits mouvements circulaires et en évitant les paupières.

  • Sur le corps :

Appliquez comme un lait ou une crème de soins. Sur le haut du corps, partez de vos mains puis remontez vers vos épaules. Répétez ce geste plusieurs fois sur les faces internes et externes de vos bras. Insistez sur les zones sensibles. Massez le ventre lentement dans le sens des aiguilles d’une montre.

Sur vos jambres, partez de vos pieds et remontez doucement vers vos cuisses. Renouvelez plusieurs fois ces gestes pour bien faire pénétrer le produit. Insistez sur les zones sèches.

  • Sur les cheveux :

Massez vos pointes sèches, plusieurs fois par semaine avec un peu d’huile. Laissez agir de 15 min à une heure enveloppez-les d’une serviette chaude et humide, puis faites un shampooing doux. Si l’ensemble de vos cheveux sont secs, faitesun « bain d’huile » : répartissez l’huile choisie sur l’ensemble de votre chevelure, enveloppez d’une serviette chaude et humide et laissez poser toute la nuit. Faites enfin un shampooing doux le lendemain matin…

  • Sur les ongles :

Massez vos ongles 2 à 3 fois par semaine avec un peu d’huile.

  • Sur les cils et sourcils :

Appliquez votre huile chaque jour avec un coton tige, le soir, très délicatement (surtout sur les cils pour éviter les yeux gonflés le lendemain matin)

  • L’Huile d’Amande douce : Vit A, D (traces), E, Adoucissante, nourrissante, soignante, lissante, calmante, apaisante, anti-anémique, antilithiasique, anti-inflammatoire, antistérile, expectorante, laxative, vermifuge, rééquilibrante du syst. nerveux, pour tout type de peau, particulièrement pour peau irritée, sensible, peau de bébé ; bonne base pour la préparation de crèmes et huiles de soins pour le visage et le corps, ainsi que pour les huiles de massage, le démaquillage.
  • L’huile d’Argan : Riche en vitamine A, antioxydante, apaisante, régénérante, elle adoucit l’épiderme et prévient le veillissement cutané, pour fortifier les ongles, les cheveux…
  • L’Huile d’avocat Riche en vitamines : A, B, C, D, E, H, K, PP douce, assouplissante, très grasse, nourrisante, régénérante, rapidement résorbée. Pour les soins quotidiens de la peau normale, sèche, squameuse et viellissante ; bon en base pour des crèmes et huiles pour le corps.
  • L’Huile de cameline : 40% d’Oméga3, oméga 6, vitamine E, phytostérols, protège le système immunitaire, problèmes cardiovasculaires, respiratoires et osseux régénére les peaux sèches et sensibles.
  • ’’’L’huile de Jojoba »’ nourrissante, réhydratante et adoucissante (peaux des bébés), anti-rides, fortifie les cheveux secs et combat l’excès de sébum du cuir chevelu des cheveux gras.
  • ’’’L’Huile d’Olive’’’ : Nourrisante, pénétrante, émolliente, adoucissante, calamante, cicatrisante, rafraîchissante
  • ’’’L’huile d’Onagre’’’ : acides gras essentiels (gamma-linolénique), elle prévient le vieillissement de la peau, adoucissante, assouplissante et revitalisante, pour cheveux et ongles. Comme pour l’huile de bourrache, il est conseillé de l’employer en la mélangeant à environ 5-10 % dans de l’huile de macadamia ou de l’huile d’amande douce.
  • ’’’L’huile de Rosier muscat’’’ :très riche en acides gras essentiels (acide linolénique), régénérante et restructurante, adoucissante, hydratante. Pour les rides, les cicatrices et les vergetures. Elle convient aux peaux très sèches et ridées (déconseillée sur les peaux à tendance acnéique). Il est recommandé de l’associer à 5-10 % dans les huiles d’amande douce ou de macadamia.

Recette de l’Elixir bonne mine à l’urucum

Cet élixir permettra à votre peau de se régénérer et lui donnera instantanément un effet bonne mine.

Appliquer par petites touches sur le visage le matin en massant votre visage ou mélanger une petite noisette à votre crème de jour ou de nuit.

Pour un flacon de 50ml – Temps de réalisation : 5 minutes – Prix total avec flacon : 10€

Matériel nécessaire : un bol + un mini fouet + une éprouvette graduée + une petite cuillère à moka

Ingrédients :

  • 50ml de macérât de carotte bio
  • 1 cuillère à moka de poudre d’urucum
  • 10 gouttes d’huiles essentielles de bois de rose
  • 5 gouttes de vitamine E

Dans un bol mettre le macérât de carotte et l’urucum puis remuer au mini fouet

Laisser macérer une semaine dans un pot fermé à l’abri de la lumière

Filtrer puis incorporer les gouttes d’huile essentielle et la vitamine E

Verser dans le flacon

Durée de conservation : Plusieurs mois

(Par Sophie Macheteau : Sté Bionessence)

Pour Résumer :

Choisir une petite bouteille, en verre sombre (fumé, les huiles craignent l’oxydation et ne se conservent pas longtemps), la tenir dans un endroit frais et sec (idéalement le frigo : difficile pour l’H olive qui fige). Vous pouvez les conserver au congélateur. Ne s’autoriser que du BIO, varier les goûts et les saveurs… Nos cellules nous le rendront au centuple !!!

Résumé de l’émission BIEN-ETRE du 15/03/08.

Les compositions et les propriétés ont été complétées par la lecture de plusieurs sites : Emile Noël, Florame, Embellys, Bionessence, Medecines naturelles…

 

You might also like

Comments are closed.