Du nouveau sur le soja

10

sojaLe soja ne cesse d’être mis en valeur par les chercheurs, lui découvrant de plus en plus de bénéfices. Avant d’enchaîner sur ces nouvelles découvertes, nous tenons à préciser que la qualité du soja consommé est essentiel.

Une première équipe de chercheurs a découvert que la lunasine, un peptide du soja, semble pouvoir être exploitées contre la leucémie d’une part et contre l’inflammation qui accompagne des maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiaques ou encore les attaques vasculaires cérébrales d’autre part.

En même temps, une autre équipe de chercheurs a confirmé que le soja protégeait du cancer du sein. Cette étude ne serait pas une nouveauté (protection grâce aux antioxydants majeurs que sont les isoflavones) si elle ne révélait pas, en plus, que le soja était lié à un moindre risque de récidive et de mortalité chez les patientes qui ont déjà été atteintes d’un cancer du sein.

Les chercheurs ont analysé qu’une grande consommation de soja (plus de 11 g/jour de protéines de soja) pouvait remplacer le médicament préconisé (le tamoxifène) en cas de cancer de sein. Ceci pourrait être une bonne nouvelle parce qu’un produit naturel semble a priori meilleur qu’un médicament chimique. Mais nous nous permettons d’être sceptique en vue de la culture intensive du soja génétiquement modifié.

Pour nous, consommer beaucoup de soja nous semble un risque éventuellement plus important que la prise de médicament ou même que la protection. Disons qu’avant de consommer du soja à haute dose, mieux vaut être sûr que ce soit du biologique, garanti sans OGM. D’autre part, nous aimerions savoir qui a réellement financé cette étude.

Nous ne voudrions pas que l’on nous incite pas à consommer du soja uniquement dans le but d’enrichir une industrie, ce que fait le lobby du lait rappelons-le.

 

You might also like

Comments are closed.