La gastronomie japonaise responsable, c’est possible !

4

gastronomie-japonaise-responsableOui, les parisiens ont de la chance : Ils ont le choix pour sortir. Les amateurs de gastronomie japonaise peuvent trouver de quoi se régaler sans mettre en péril la planète en consommant du thon rouge sur des sushis honteusement consommés sans conscience des risques. En effet, la très grande majorité des restaurants et traiteurs japonais du monde entier proposent du thon rouge malgré les alertes sur sa disparition.

Cette aveugle consommation japonaise vide la Méditerranée de thon rouge à hauteur des trois quarts des prises. Heureusement, un cuisinier japonais responsable s’installe doucement dans le monde. Après l’Australie et l’Angleterre, Kyoichi Kai propose enfin le premier restaurant japonais de la capitale française attentif à l’origine de ses matières premières.

La mention : « Le thon rouge est une espèce menacée, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de ne pas en servir dans notre restaurant ». est indiquée sur un coin du menu, ce qui a pour but de sensibiliser les consommateurs aux dégâts écologiques d’une consommation irresponsable.

Ce restaurant propose une carte assez large où les sushis sont faits avec du maquereau, du crabe ou encore du saumon d’élevage et ne représentent pas la majorité des plats. On y trouve également du tempura de gambas à la mayo épicée, du carpaccio de saumon soja-sésame-yuzu, du lieu noir mariné au miso blanc, du crabe mou frit aux algues, etc.

 

You might also like

Comments are closed.