Le vélo électrique : tout savoir… pour ne pas se tromper

16

Trop fatigué le soir pour pédaler ? Avez-vous pensé au vélo électrique ? Pour être plus exact, le Vélo à Assistance Électrique (le VAE), car le moteur s’actionne que si l’on pédale.

Laissez-nous vous faire découvrir les VAE.

velo-electriqueLe vélo électrique est commercialisé en France depuis 1995. Ce moyen de déplacement est méconnu et peu médiatisé. Les acheteurs potentiels se posent donc beaucoup de questions sur son fonctionnement, la législation, les réparations, l’autonomie… Nous tenterons de répondre à toutes vos questions point par point.

Fonctionnement du vélo électrique

ll s’agit d’un vélo auquel on a rajouté :

  • Une batterie : c’est la réserve d’énergie. Elle se recharge tout simplement à la maison.
  • Un moteur électrique : placé dans la roue avant, arrière, ou au niveau du pédalier.
  • Un capteur de pédalage : il détecte la rotation du pédalier et la force d’appui.
  • Un indicateur : bien pratique pour connaitre l’énergie restant dans la batterie.

Une clef de contact suffit pour allumer le système et le moteur est commandé automatiquement par l’action du pédalage.

L’assistance se met en marche et s’arrête automatiquement. Elle varie automatiquement en fonction de la vitesse, très importante pour les démarrages, puis moins importante une fois le vélo lancé, allant jusqu’à disparaître quand la vitesse dépasse 25km/h.

Comme pour les consommations automobiles, les autonomies annoncées sont aléatoires. Elles dépendent du poids, du sens du vent, du relief, du nombre d’arrêts…

Cadre législatif très simple

Ces vélos ne sont pas considérés comme des cyclomoteurs. Vous n’avez donc aucune assurance spéciale à souscrire, ni aucun permis à passer. Il n’est pas obligatoire de porter un casque (même s’il est vivement recommandé) ou d’immatriculer le vélo. Il est toutefois fortement conseillé d’opter pour une responsabilité civile, comme le ferait tout cycliste.

Avantages…

Ce vélo est particulièrement intéressant en ville pour effectuer de petits trajets, faire du shopping, pour se rendre à son travail sans arriver en sueur… Il deviendra vite indispensable dans tous vos déplacements et sera une bonne alternative à la voiture, sans la remplacer pour autant. Ce vélo permet également aux personnes âgées de continuer à pratiquer le vélo à leur rythme. Avec cette assistance, on continue de pédaler, mais sans forcer ni peiner. Comme il atténue la fatigue, il remplace le métro, le bus, la voiture permettant d’atteindre une vitesse moyenne supérieure à celle du vélo.

Parlons prix !

Il faut compter entre 1000 et 1500 euros pour un vélo électrique de bonne qualité. Il existe aussi des systèmes en kit permettant d’adapter un vélo simple en vélo électrique. (prix d’un kit : 400 euros environ). Vous pouvez vous renseigner sur des sites internet, mais il est préférable d’acheter chez des des grossistes spécialisés qui vous conseilleront et assureront le service après-vente. Évidemment, un vélo électrique représente un investissement financier supérieur à celui d’un simple vélo, mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

Et côté entretien et autonomie ?

Parmi les critères d’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE), l’autonomie est un de ceux les plus évoqués. Le vélo électrique se recharge après avoir parcouru environ 40 km. Pour l’entretien, rien de spécial. Le vélo est sous garantie et dispose donc d’un entretien classique comme sur tous les vélos. Pas de panique : une pédale perdue ou une batterie en panne sont immédiatement prises en charge par la garantie.

En conclusion…

Le vélo à assistance électrique mériterait d’être diffusé plus largement car c’est un bon compromis entre le vélo et le cyclomoteur. Il conserve les avantages du vélo sans avoir les inconvénients du cyclomoteur. Il est possible de penser que son insuccès est dû à la peur de se retrouver sans assistance avec une autonomie réduite et d’être limité dans les distances. On peut rapprocher les mêmes objections aux voitures électriques qui n’ont pas encore eu le succès escompté par les constructeurs.

You might also like

Comments are closed.