Le kéfir de lait : avantages, dangers et comment le préparer

18 69 723

Le kéfir de lait est une boisson dont on parle de plus en plus pour ses vertus sur la santé. Il existe deux types de kéfir. Le kéfir de lait et le kéfir d’eau aussi appelé kéfir de fruits qui est aussi une boisson riche en probiotiques et microorganismes.

Découvrez ses vertus et comment faire le vôtre en lisant la suite.

Le kéfir de lait

lait-vegetal-kefirC’est une boisson fermentée et cultivée qui a un goût qui ressemble beaucoup à celui du yogourt à boire. Il est fait à partir de grains, tout comme le pain au levain. Ce ferment est une combinaison de levures, de protéines de lait et de bactéries. Il a une saveur acidulée et crémeuse, et il est chargé de bienfaits probiotiques pour la santé.

Il est le plus souvent fait avec du lait entier qui peut être du lait de vache , du lait de chèvre ou du lait de brebis.  Il peut être fait avec des alternatives non laitières telles que le lait de coco, le lait de riz ou le lait d’amande.

Comme c’est une boisson fermentée, la plupart des personnes intolérantes au lactose peuvent aussi boire du kéfir. Les bactéries lactiques qu’il contient sont du genre Lactobacillus, elles produisent de l’acide lactique semblable à celui présent dans notre corps.

D’autres boissons fermentées aussi populaires sont le kéfir de fruits et le kombucha.

Le kéfir de lait contient

Le kéfir de lait contient moins de sucre que le yaourt car le lactose présent dans le lait est transformé en grande partie en acide lactique. Il contient trois plus de probiotiques que le yaourt et une plus grande diversité de bonnes bactéries.

Voilà ce que peut vous apporter une dose quotidienne :

  • des vitamines A et B
  • de l’acide folique
  • du potassium
  • des protéines faciles à digérer
  • de bonnes bactéries qui aident à la digestion
  • des souches antimicrobiennes de lactobacilles

Les bienfaits du kéfir de lait pour la santé

La principale raison pour laquelle il est devenu populaire au cours des dernières années est probablement est ses bienfaits pour la santé.

Les probiotiques sont le plus grand bénéfice pour la santé qu’il a à offrir.

Le kéfir est aussi dense en nutriments, avec beaucoup de protéines, de vitamines B, de potassium et de calcium. Le calcium aide à construire des os solides, les protéines renforcent les muscles et le potassium est essentiel à la santé cardiaque.

Boire du kéfir de lait, favorise donc notre flore intestinale et renforce notre système immunitaire car il contient des micro-organismes vivants.

Il a des vertus réputées pour la santé et de nombreux bienfaits lui sont prêtés tels que :

  • améliorer le taux de bactéries saines dans l’environnement gastro-intestinal
  • traiter ou prévenir la diarrhée, surtout après un traitement antibiotique
  • traiter le syndrome du côlon irritable ou soulager les symptômes
  • améliore le transit intestinal
  • réduire ou prévenir les infections gastro-intestinales, ou en augmenter la guérison
  • prévenir et traiter les infections vaginales
  • renforce les défenses immunitaires
  • favorise la désintoxication
  • aide à équilibrer les bactéries intestinales perturbées par les antibiotiques
  • amélioration de la qualité de vie de patients souffrant de la maladie inflammatoire de l’intestin
  • aide à combattre les allergies
  • peut être consommée par l’intolérant au lactose
  • abaisse la tension artérielle
  • aide à développer la densité osseuse
  • peut aider à combattre l’anémie
  • la prévention et le traitement du cancer

Comment préparer du kéfir de lait

Cette recette utilise la culture de démarrage traditionnelle, les grains de kéfir de lait.

Les grains de kéfir laitier sont une culture de départ réutilisable traditionnelle utilisée pour faire une boisson riche en probiotiques avec de la levure active vivante et des bactéries. Ils se développent dans le lait biologique (sans présence de pesticides).

kefir-lait-precautionsFournitures pour la fabrication du kéfir laitier

Voici la liste des ustensiles nécessaires à sa préparation. soyez attentif à leur composition car elle est importante.

1-. Le récipient : Il y a beaucoup de contenants parmi lesquels choisir, mais certains matériaux sont nettement supérieurs à d’autres.

  • Le verre est de loin la meilleure option pour cultiver le kéfir. Le verre ne réagit pas à l’acidité du ferment. Le verre ne se raye pas facilement et ne contient pas de produits chimiques. Les contenants en verre sont relativement faciles et peu coûteux à obtenir. Les bocaux de mise en conserve sont une excellente option.
  • Si vous souhaitez cultiver le kéfir dans un récipient en céramique, assurez-vous qu’il soit recouvert d’une surface de qualité alimentaire pour éviter tout contact potentiel avec le plomb.
  • La porcelaine de qualité alimentaire est généralement sans danger pour la culture du kéfir. Évitez les pièces de porcelaine comme les vases ou les poteries décoratives qui ne sont pas de qualité alimentaire.

Vous devez éviter :

  • Bien que techniquement le plastique puisse être utilisé, nous ne le recommandons pas pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le plastique peut être endommagé et les égratignures qu’il contient peuvent contenir des bactéries étrangères.

Deuxièmement, le plastique (même de qualité alimentaire) contient souvent des produits chimiques indésirables qui peuvent être nocifs pour les grains de kéfir.

  • Le métal est généralement nuisible au kéfir et ne devrait pas être utilisé comme récipient de culture ou pour tout objet qui sera en contact avec les grains de kéfir. La seule exception est l’acier inoxydable. Bien que nous ne recommandions pas de l’utiliser, certaines personnes ont du succès à le faire.

2-. Couverture pendant la fermentation : Vous avez de nombreuses options pour recouvrir votre récipient de culture. Lors du choix d’une couverture, gardez à l’esprit que :

  • Le couvercle doit permettre à la culture de respirer.
  • Les revêtements efficaces comprennent des torchons ou du tissu à armure serrée, un essuie-tout, un filtre à café en papier, etc.
  • Vous voudrez aussi fixer le couvercle pour empêcher les insectes nuisibles comme les fourmis ou les mouches d’entrer. Vous pouvez le faire avec un élastique serré ou même avec les anneaux des pots de conserve.

Bien qu’un couvercle hermétique ne doive pas être utilisé pendant le processus de fermentation, il est pratique d’avoir un couvercle pour le stockage une fois la fermentation terminée. Des couvercles en plastique sans BPA sont disponibles pour les bocaux de mise en conserve à ouverture  large et standard , qui sont couramment utilisés pour la culture du kéfir du lait.

3-.Utilisation d’une passoire en plastique : Une fois la culture du kéfir terminée, il existe plusieurs façons de retirer les grains de kéfir pour les placer dans du lait frais. Nous recommandons l’utilisation d’un tamis à mailles fines en plastique comme meilleure option, surtout lorsque vous travaillez avec de nouveaux grains. Encore une fois, lorsque vous passez les grains en tamis, il faut éviter le métal.

La recette du kéfir au lait

Ingrédients pour sa fabrication :

  • 1-2 cuillères à café de graines de kéfir laitier actives.
  • Un litre de lait de vache, de chèvre ou de coco
  1. Transférer les grains de kéfir actifs dans jusqu’à 4 tasses de lait frais.
  2. Couvrir d’un filtre à café ou d’une mousseline de beurre fixée par un élastique ou un anneau de pot.
  3. Placer dans un endroit chaud, entre 20° et é5°F, pour la culture.
  4. Cultiver jusqu’à ce que le lait soit légèrement épaissi et que l’arôme soit agréable. Cela prend généralement 24 heures, mais peut prendre moins de temps à des températures plus chaudes, alors gardez un œil sur vos grains.
  5. Une fois que le lait change de texture et que la culture est terminée, séparer les grains de kéfir du kéfir fini.
  6. Placez les grains de kéfir dans un nouveau lot de lait.
  7. Conserver le kéfir fini au réfrigérateur.

Enlever les grains de kéfir

  • Avec les mains : Au fur et à mesure que vos grains de kéfir de lait grandissent en taille, vous pouvez choisir d’enlever les grains de kéfir à la main. Assurez-vous que vos mains soient très propres et bien rincées, mais n’utilisez pas de savon antibactérien pour éviter de contaminer la culture.
  • Utiliser un tamis à mailles en plastique : Parfois, le kéfir au lait peut être un peu épais. Si nécessaire, vous pouvez utiliser une spatule en silicone ou une cuillère en plastique (dans un mouvement tourbillonnant) pour aider à faire passer le kéfir à travers la passoire. L’acier inoxydable peut être utilisé si nécessaire ; assurez-vous simplement que c’est de l’acier inoxydable et non un métal réactif.
  • Verser le kéfir dans un bol peu profond : Cela rendra les grains plus faciles à voir. À l’aide d’une cuillère en plastique ou en bois, prélever les grains. Une fois les grains enlevés, verser le kéfir fini dans un récipient.
  • Kéfir trop épais : Bien que le kéfir s’avère parfois mince, il est également possible que le kéfir s’épaississe excessivement ou se transforme en caillé et en lactosérum. Si cela se produit, vous devrez peut-être filtrer vos grains de kéfir avec plus de soin.

Quelle est la dose quotidienne recommandée ?

Le kéfir est une boisson fermentée, pleine de probiotiques et d’autres ingrédients sains. Il contient une quantité considérable de bactéries et de levures qui ont un effet sur la flore intestinale. C’est la raison pour laquelle vous devriez être attentif lorsque vous intégrez le kéfir à votre alimentation.

Commencez votre dose de kéfir graduellement en ne buvant pas plus de 100 ml de kéfir par jour. Vous ressentirez probablement les effets du kéfir rapidement. Cela dépend de votre sensibilité et de votre alimentation.

Augmenter la quantité de kéfir

Lorsque vous parvenez à surmonter ces effets et que votre corps s’adapte à la consommation quotidienne de kéfir. Vous pouvez lentement accumuler jusqu’à la quantité désirée de kéfir. Il est recommandé de boire environ 200-300 ml de kéfir de lait frais par jour (1 tasse) et vous pouvez en ajouter un peu plus si vous buvez du kéfir d’eau (350 ml/1,5 tasse).

Vous commencerez bientôt à ressentir les bienfaits de boire du kéfir. Il est préférable de boire du kéfir sans arrêt pendant au moins 3 mois pour ressentir les effets désirés sur votre bien-être.

Est-il possible d’en boire trop ?

Il est possible que vous deviez limiter votre consommation de kéfir si vous ressentez des effets secondaires plus graves. Cela se produit lorsque vous avez des problèmes de santé qui vous recommandent de consommer moins de protéines, de boissons fermentées, de probiotiques, d’aliments acides, etc.

Vous devriez toujours demander conseil à votre médecin lorsque vous ressentez de l’inconfort. Vous devriez trouver vos propres limites là où vous vous sentez bien et vous y tenir. Que ce soit moins ou plus de 1 tasse, cela dépend de vous.

Une fois que vous vous serez habitué à boire du kéfir, vous ne ressentirez plus les symptômes inconfortables. Ceci devrait se produire dans environ 2 semaines quand vous commencerez à ressentir les bienfaits positifs du kéfir. Mais attention, pour un meilleur résultat, vous devriez boire du kéfir tous les jours !

Comme le kéfir peut être consommé sans danger comme aliment, il peut avoir moins d’effets secondaires que d’autres suppléments probiotiques. Il est également plus dense sur le plan nutritionnel que les autres suppléments probiotiques.

Les effets secondaires

Cette boisson fermentée présente de nombreux bienfaits pour la santé, mais elle a aussi des effets secondaires. Il s’agit notamment de la constipation et des crampes abdominales. Ces effets secondaires sont plus fréquents lorsque vous commencez à prendre du kéfir.

Le kéfir est considéré comme sans danger pour les enfants de 1 à 5 ans, mais demandez d’abord à leur pédiatre si vous avez des inquiétudes. Les enfants de moins d’un an ne devraient pas consommer de produits laitiers de vache, mais le lait maternel riche en probiotiques naturels.

Vous devriez consulter votre médecin avant d’en boire si vous avez une pathologie qui affaiblit votre système immunitaire. Les personnes atteintes de maladies auto-immunes devraient également consulter leur médecin avant d’utiliser le kéfir. Bien que la bactérie du kéfir soit bénéfique pour les personnes dont le système immunitaire est fort, elle peut augmenter les infections chez les personnes dont le système immunitaire est déséquilibré.

Le kéfir est fait avec des caséines, que certaines personnes éliminent de leur alimentation. Si vous avez éliminé les caséines de votre alimentation, il peut être préférable d’éviter le kéfir et d’essayer un autre probiotique.

Si vous n’avez aucune expérience de la consommation d’aliments vivants, les effets seront probablement plus évidents. Vous ne devriez pas arrêter de boire du kéfir si les effets ne sont pas trop pénibles. Si vous n’arrivez pas à les surmonter, arrêtez de boire du kéfir et consultez un médecin. Il est possible que le kéfir ne soit pas pour vous.

Comment consommer votre kéfir de lait

Il peut être consommé nature, aromatisé ou comme base pour les vinaigrettes, les smoothies et plus encore. Il peut être utilisé comme substitut du babeurre ou du yogourt dans les recettes.

Le kéfir de lait peut également être filtré pour enlever une partie du lactosérum, ce qui permet d’obtenir des préparations assimilées aux « fromages » allant du kéfir à pâte molle au kéfir à la crème, ou même au kéfir à pâte dure. A vous de déterminer son onctuosité.

Quel goût a-t-il ? Il a le goût d’un lait de culture fortement aromatisé. Le goût d’un lot particulier dépend du niveau de fermentation. Le kéfir bien fermenté a généralement un goût aigre ou acidulé fort et peut même être un peu pétillant. Il est connu dans certains cercles sous le nom de « champagne de lait ».

Comment l’aromatiser ? Le kéfir laitier peut être aromatisé en mélangeant des fruits frais ou congelés, des extraits aromatiques comme la vanille ou additionné de sucre de canne , de miel, de sirop d’érable, de stévia ou de fruits. Il existe un certain nombre d’options d’aromatisation.

Autres préparation des grains de kéfir : Les grains de kéfir de lait peuvent être utilisés pour inoculer de la crème pour faire du beurre de culture ou un condiment de type crème sure.

Des grains supplémentaires de kéfir de lait peuvent être utilisés comme culture de départ pour la fermentation des légumes.

Le kéfir de lait supplémentaire peut être utilisé comme levain ou pour tremper la farine avant la cuisson.

Quelles sont les différences entre kéfir et yaourt

Le kéfir et le yogourt sont parfois mis dans le même panier comme étant des laits fermentés presque identiques, mais ce n’est pas exact.

Le kéfir et le yogourt ont beaucoup en commun. Ils ont tous les deux des goûts crémeux et onctueux , ils sont acidulés de manière similaire. Ils sont traditionnellement fabriqués à partir de produits laitiers (mais peuvent être fabriqués avec d’autres produits). Ils contiennent également beaucoup de protéines, de calcium, de vitamines B, de potassium et de probiotiques.

Cependant, ils présentent des différences importantes. Le kéfir contient généralement plus de matières grasses que le yogourt, mais il contient aussi plus de protéines et de probiotiques. Le kéfir est également plus léger et est meilleur comme boisson. Le yogourt a une consistance plus épaisse.

Le kéfir et le yogourt sont fabriqués différemment. Pour fermenter le lait cru et le transformer en  yaourt , il vous faudra ensemencer votre lait avec des ferments lactiques.

Le kéfir fermente à température ambiante, tandis que de nombreux yogourts commencent à être cultivés à chaud. Le kéfir contient un plus grand nombre de différents types de bactéries saines, et c’est mieux pour le transit gastro-intestinal.  La levure active du kéfir a également plus d’avantages nutritionnels que celle du yogourt.

Conclusion

Cette boisson est sans danger pour la plupart des gens et une portion individuelle est pleine de vitamines et de probiotiques. Il est sécuritaire de le consommer quotidiennement, et il peut aider à créer et à maintenir un équilibre sain de bonnes bactéries dans de multiples systèmes de l’organisme. Mais n’oubliez pas il s’agit d’organismes vivants dont il faudra prendre soin.  Vous pouvez l’acheter en magasins bio mais il est généralement transmis de la main à la main entre connaissances.

vous pourriez aussi aimer
18 commentaires
  1. Christian dit

    Bonjour, ou peut on se procurer des graines des grains de kéfir de lait ? Je n’arrive pas à en trouvé et dans les magasins bio je ne trouve que des poudres qui se disent être du kéfir mais je doute fortement sur l’équivalence…
    Est il possible de créer sa propre souche ? Si oui, comment ?

    1. Isabelle dit

      Bonjour, les « poudres » sont effectivement des ferments et non des grains de Kéfir qui produisent ces ferments. Vous pouvez ré-ensemencer ensuite cette préparation fermentée de 5 à 10 fois (comme pour un yaourt). c’est une solution plus « facile » à gérer sur la durée car conserver ses grains de kéfir demande un peu de discipline (surtout si vous partez en vacances).
      Pour vous procurer des grains de kéfir qui vont fermenter le lait. Vous pouvez vous inscrire sur des groupes de partage sur facebook, mais il y a souvent plus de demandes que de dons. C’est parfois aussi compliqué de trouver quelqu’un de sa région. Il reste des sites de vente de grains en ligne. Ils vous enverront des grains de kéfir déshydratés. Vous pourrez ensuite les réutiliser, les faire se multiplier, en donner pour autant que vous les chouchoutiez car ce sont des organismes vivants.

      1. Lea dit

        Peut on boire du kéfir lorsqu on a été opérer de la thyroïde retirer entièrement merci

        1. Isabelle dit

          Bonjour, en cas de doute consultez votre médecin, mais je ne connais pas de contre-indication à ce sujet.

  2. Florence dit

    Bonjour, j’allaite ma file de six semaines, je viens de recevoir les grains de kefir de lait et d eau d un ami. Est ce que ça enrichit mon lait maternel ou n’y change rien du tout. Puis je essayer de donner du lait maternel aux grains de kefir pour le boire moi même par la suite, il faut bouillir le lait frais d animaux mais le lait maternel perdrait de ses propriétés chauffé? L’idée peut paraître folle de faire avec du lait maternel, surtout un litre, mais je me posais vraiment la question donc je tente 🙂

    1. Isabelle dit

      Félicitations pour la naissance de votre fille et merci à vous de l’allaiter. En allaitant votre bébé, vous lui transmettez vos propres anticorps et vous l’aider à construire son système immunitaire. Il n’est donc pas nécessaire de priver votre enfant de votre lait maternel pour en faire du kéfir. Votre lait maternel protège déjà votre enfant. Vous lui donnez déjà ce qu’il y a de mieux, soyez-en convaincue.
      Par contre, rien ne vous empêche de consommer du kéfir de lait ou de fruits pour renforcer votre système immunitaire. Votre bébé en bénéficiera lui aussi, via votre lait. Bonne continuation

  3. Desjardins-Walter Valérie dit

    Bonjour, peut-on se servir du kéfir de boisson pour faire du kéfir de lait ?

    1. Isabelle dit

      Bonjour, votre question me semble incomplète pour que j’y réponde correctement. En tous cas, les grains de kéfir d’eau et de lait sont des grains différents car ils fermentent des sucres différents (saccharose ou lactose). Vous pouvez utiliser du lait kéfirisé et le mettre dans du lait pour obtenir un kéfir de lait. Mais le mieux est d’utiliser directement les grains de kéfir, ce sera plus efficace. Et vous n’obtiendrez jamais de grains à partir de la boisson, si c’est votre question.

    2. Garnier maryse dit

      J ai fait du kefir de fruits citron raisins…puis actuellement le faire avec du lait…?

      1. Isabelle dit

        Bonjour, les graines kéfir d’eau (et de fruits) et kéfir de lait ne sont pas les mêmes. La réponse à votre question est donc non, car ils ne fermentent pas les mêmes sucres.

  4. hubert dit

    DEPUIS QUE JE PREND DU KEFIR MES DOULEURS AU COLON ONT DISPARUES
    MR HUBERT Patrice

  5. Roty Pierre dit

    Bonjour avez vous du kéfir de lait à vendre cordialement Pierre

    1. Isabelle dit

      Bonjour Pierre, non je ne vends rien 😉 Essayez de mettre une annonce dans le magasin bio près de chez vous. Le grains de kéfir s’offrent le plus souvent, peut-être y a t-il un donneur dans votre région.

  6. Michèle dit

    Bonjour,
    Peut-on boire du Kéfir de lait en cas de maladie de Crohn ?
    Merci

    1. Isabelle dit

      Bonjour, je ne suis pas médecin il vaut mieux consulter le vôtre dans ce cas-ci.

  7. Bianca dit

    Bonjour, merci pour toutes vos précieux conseils.
    J’ai trouvé dans mon magasin du Kéfir lait fermenté de la marque Kremly, le connaissez-vous et si oui qu’en pensez-vous ?
    Merci pour votre réponse.
    Bonne journée.

    1. Isabelle dit

      Merci à vous . Non désolée, je ne connais pas cette marque. Bel été à vous

  8. Graells dit

    Bonjour, le kefir de lait est également très efficace (en tout cas pour moi…) contre le psoriasis. Dès que j’arrête d’en consommer les plaques reviennent alors qu’elles sont considérablement atténuées avec un petit verre de kéfir de lait matin et soir. Le kefir ne guérit pas mais améliore grandement les symptômes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.