Tous responsables, mais pas coupables

Ce discours est malheureusement courrant et ceux qui ne le prononcent pas le pensent très fort…

Tout d’abord, les ménages dans leur ensemble représentent une part non négligeable des dépenses d’eau, d’électricité et de carburant. Il n’est donc pas de la seule responsabilité des industriels et agriculteurs de préserver la planète.

Par ailleurs, les entreprises sont composées d’hommes et de femmes qui, s’il ont des comportements vertueux pour la planète dans leur foyer, seront enclin à les reproduire et à prendre les bonnes décisions pour leur entreprise.

Les gestes éco-citoyens des particuliers ont donc un impact direct sur la préservation de la planète lorsqu’ils sont cumulés. Mais le véritable enjeu de ces gestes est le changement des mentalités : Halte au gaspi et à la société de consommation ! Pensons économies d’énergie, d’eau, d’argent…

Il ne faut donc pas privilégier les mesures collectives au détriment des gestes individuels. La protection de l’environnement nécessite qu’elle soit abordée par les deux bouts : des lois et des dépenses collectives d’une part et des gestes individuels d’autre part.

Nous ne sommes pas individuellement coupable de la dégradation de notre environnement, mais nous sommes tous responsables de notre planète.