Tout ce qu’il faut savoir sur le plancher chauffant

11
Evaluez ce post

Le plancher chauffant est un moyen très économique et écologique de se chauffer mais reste encore méconnu, vous trouverez dans les lignes ci-dessous, quelques informations permettant de mieux en comprendre le fonctionnement et les qualités.

Qu’est-ce que le chauffage par basse température ?

L’utilisation de la basse température permet de diminuer la consommation d’énergie.

Le principe général du chauffage est un échange de calories entre une source de chaleur et l’air ambiant. Dans le cas classique, les radiateurs sont de taille réduite de façon à permettre l’aménagement des pièces : cela nécessite donc que l’eau soit à une température élevée de 60-70 °C.

Le chauffage par basse température dispose donc d’émetteurs plus imposants permettant de réduire la température du liquide circulant à 35 °C. Depuis 1979, la température maximum de la surface supérieure des planchers a été fixée à 28° C. Le chauffage basse température peut être émis par un plancher chauffant mais également par des radiateurs plus imposants et souvent plus hauts.

Précautions à prendre

  • Quasiment tous les types de revêtements conviennent, avec un avantage à la pierre et aux carrelages. Seule restriction : certains planchers en bois. Interrogez donc le vendeur ou l’installateur sur la compatibilité de votre revêtement.
  • L’intégration à la construction ne pose aucun problème. Mais en cas de rénovation, il convient de vérifier que la hauteur du plancher chauffant ne gênera pas l’ouverture des portes. Des systèmes de faible épaisseur (35mm maximum) permettent d’intégrer facilement cette technologie.
  • Si la dalle est remplacée, il convient de réaliser un diagnostic technique pour vérifier que le bâtiment pourra supporter le surcroît de charge. Le site Lachapeliquide.fr (site du groupe Lafarge) fournit des informations sur ce qu’est une chape liquide.
  • Ces travaux seront relativement lourds et il convient de s’adresser à des professionnels expérimentés dans ce domaine, si possible à un unique maître d’œuvre ou passer par un architecte coordinateur.
  • N’oubliez pas de souscrire à un contrat d’entretien afin de vérifier régulièrement l’ensemble de l’installation.
  • Lorsque l’on parle de tuyaux enterrés dans une chape liquide, beaucoup de craintes s’expriment concernant une éventuelle fuite. Tout d’abord, si l’installation est réalisée par un professionnel compétent, il n’y a pas de raison qu’il y ait des fuites. Si toutefois, il y avait une fuite, celle-ci peut être localisé par les signes d’humidité apparents, lorsqu’il s’agit d’un plancher eau, et par l’injection d’azote et l’aide d’une caméra thermique pour un plancher gaz.

Plancher électrique versus plancher eau

Il existe 2 types de planchers chauffants :

  • le plancher chauffant électrique (plancher rayonnant électrique : PRE) fonctionne grâce à un câble chauffant comme une résistance, à puissance constante, fixé sur une trame plastique elle-même posée sur une dalle d’isolation plate ;
  • le plancher chauffant/rafraîchissant (dit aussi réversible) est raccordé à une pompe à chaleur : de l’eau, chaude en hiver et froide en été, circule dans des tuyaux placés sous le sol et isolés, en dessous au moyen de panneaux isolants et au-dessus par une chape en béton. Ce système se révèle particulièrement économique et il ne se contente pas de chauffer aux saisons froides : en été, il remplace avantageusement la climatisation.

Le choix entre de ces deux modes dépend de votre installation actuelle : si vous possédez une chaudière, le plancher chauffant eau est très adapté, si vous possédez actuellement un chauffage électrique, le plancher électrique peut être plus adapté. Dans le cas d’une nouvelle construction, il vaut mieux opter pour un plancher chauffant à eau avec une pompe à chaleur.

Le plancher chauffant à eau est plus écologique et économique et a l’avantage d’être réversible : de l’eau chaude circule en hiver dans les tuyaux sous le plancher et de l’eau froide en été. Ce système permet donc de remplacer la climatisation. Par ailleurs, il permet de se raccorder à de nombreux types de chaudière (fioul, bois, gaz, géothermie, électricité…). Le plancher chauffant électrique est moins couteux à l’installation et peut être plus adapté si vous avez des difficultés de financement. Il se révèle généralement moins rentable

Qu’est-ce qu’un plancher chauffant rafraîchissant ?

Un plancher chauffant hydraulique réversible peut être irrigué par de l’eau fraîche en été alors qu’il est irrigué par de l’eau chaude en hiver. Cette eau à température permet de rafraîchir l’habitation, mais aucun cas de la climatiser, car la fraîcheur obtenue n’est pas suffisante. Ce système redonne au bâti de l’inertie un peu comme les murs massifs des anciennes maisons où l’on se sent au frais même en été.

Ce système est beaucoup plus économique et écologique que la climatisation, n’engendre pas de bruit et est invisible. Toutefois, ce système consomme tout de même de l’énergie pour le rafraîchissement.

D’autres chauffages invisibles : plafonds et plinthes chauffantes

Si votre logement est équipe de plaque de plâtre au plafond, vous pouvez installer un plafond rayonnant dont le coût est de 40 à 50 euros HT par mètre carré.

Dans les chauffages invisibles, il existe également des plinthes chauffantes. Elles sont plus simples à installer en cas de rénovation, mais rendent plus compliqué l’agencement des meubles dans la pièce. Le système de chauffage sur les plinthes est plus réactif (moins d’inertie que le plancher chauffant) et le confort peut en être accru. Par contre, il convient d’envisager une éventuelle isolation extérieur pour optimiser ce type de chauffage.

 

You might also like

Comments are closed.