Toyota Rav4 : le premier 4×4 sans malus écologique

Toyota a toujours été à la pointe en matière de véhicule thermique plus écologique que la moyenne. Sa notoriété s’est notamment construite avec la fameuse Prius hybride qui a été un succès et a permis de faire prendre conscience de l’alternative écologique que propose la motorisation hybride.

Toyota a lancé la troisième version du RAV4 (Recrational Active Vehicule with 4 wheel drive), émettant 154 g de CO2/100km pour la motorisation 150 D-4D, ce qui lui permet d’être le premier 4×4 sans malus écologique avec une consommation de 5,8 litres au 100 km !

En 1994, Toyota a sorti le premier RAV4 et a ainsi lancé la mode des 4×4 compacts.

Cette troisième génération ressemble plus à une berline de part son confort de conduite, son insonorisation et son intérieur. Du fait de sa maniabilité, elle est particulièrement étudiée pour la ville. Le prix est relativement accessible pur 4×4 avec une version de base à 26 990 euros.

Les lignes de cette nouvelle version se sont assagies ; plus douce et avec un arrière plus imposant.

Cette version est longue de 4m40 et participe ainsi à l’allongement général des véhicules actuels. De ce fait l’habitabilité intérieure y gagne avec un volume bien supérieur à la version précédente.

Les matériaux utilisés dans l’intérieur donnent une impression de qualité et de luxe.

Le RAV4 brille par sa modularité car les sièges se rabattent facilement et permet d’agrandir le coffre ou de laisser une place large aux passagers.

Confort et économie (et donc écologie) sont donc les atouts de ce 4×4 pas comme les autres.