TECHNIQUE HYBRIDE

La fascination du public pour l’automobile est restée intacte depuis le début des années 20. Dans cette rubrique, nous vous informons entre autres sur les progrès techniques, les nouveaux acquis technologiques et les highlights.

Les avantages et inconvénients des six modes de propulsion pour automobiles

Lorsqu’il est question de concepts de propulsion économes, le mot magique est « hybride ». Ceux qui souhaitent faire des économies en conduisant disposent toutefois aussi d’autres possibilités sur la base des moteurs thermiques (essence, diesel, gaz).

La motorisation hybride est-elle appelée à se répandre à l’avenir ?

Près de neuf pour cent des acheteurs de voitures neuves indiquent que leur prochain achat sera un modèle hybride.

Parmi les motorisations alternatives, la combinaison d’un moteur électrique et d’un moteur à essence est celle qui remporte le plus les faveurs des acheteurs potentiels.

En revanche, seulement trois pour cent environ des personnes sondées achèteraient un véhicule propulsé au gaz.

Les fabricants d’automobiles sont constamment à la recherche de nouvelles possibilités pour augmenter l’efficacité énergétique de leurs véhicules par exemple à l’occasion du développement ou des essais.

Voici deux de ces exemples. Le premier, au centre d’essai technique énergétique et environnemental du BMW Group à Munich, le véhicule testé peut traverser sur place les quatre saisons. On peut y générer sur simple pression sur un bouton une grande chaleur, un froid extrême et différentes humidités atmosphériques. Cela dispense des nombreuses courses d’essai coûteuses dans le Nord de la Scandinavie ou dans les déserts des USA.

Le second exemple le « Bus hybride » :

Un grand jour chez l’entrepreneur PostAuto Dominik Steiner à Ortschwaben : il a été le premier client à réceptionner en avril 2010 un Volvo 7700 hybride. Dans les agglomérations vallonnés, ce véhicule peint dans les couleurs des autocars postaux en Suisse devra faire ses preuves et permettre de réaliser les économies de carburant attendues.

Le système hybride de Volvo peut en principe être comparé à celui dont Porsche a doté le modèle Cayenne ou au système entièrement hybride de la Toyota Prius. La propulsion est assurée par un moteur turbodiesel 5 litres à quatre soupapes et avec une puissance de 210 ch. Il n’a que la moitié de la taille d’un moteur dans un bus de ligne de la gamme 7700 (6 cylindres, cylindrée de 9 litres). Entre l’embrayage et la boîte se trouve l’électromoteur/générateur avec une puissance de 160 ch. Les deux moteurs développent un régime maximal de 800 Newtonmètres, mais pour le moteur électrique, ils sont ils sont déjà disponibles déjà dès le régime 1.

Ce bus de ligne de 36 places démarre en mode électrique silencieux. Ce n’est qu’à une vitesse de 20 km/h qu’il enclenche en supplément le moteur diesel. Aux arrêts, cela assure un fonctionnement particulièrement silencieux et compatible avec l’environnement. Dans les paysages vallonnées au nord de Berne, des tronçons routiers variables doivent être maîtrisés. Sur les tronçons plats, l’autocar atteint sans autres une vitesse de 80 km/h, dans les cotes, les deux moteurs développent toute leur puissance et en descente, la batterie lithium-ions se recharge rapidement. À croire les calculs des ingénieurs Volvo, cela doit permettre de réaliser une économie de carburant allant jusqu’à trente pour cent. Werner Blatter, membre de la direction de Postauto Suisse, précise : « Il est d’ores et déjà prouvé que dans le trafic urbain, ces valeurs sont réalisables. Mais dans le service de ligne à longue distance, ce bus doit encore confirmer ces valeurs, c’est pourquoi des enquêtes précises vont fournir ces prochains mois des chiffres clairs. »

Il reste à préciser que le Volvo 7700 hybride coûte environ 450′000 €, soit un peu plus que la version traditionnelle. Mais la réduction importante de la consommation et l’augmentation probable des prix du carburant devraient malgré tout permettre un amortissement dans les sept ans. Selon Robert Stoepman, Volvo Bus, la production en série du Volvo 7700 hybride va commencer dans un très bref délai. Si les économies de carburant répondent aux attentes, de nombreux véhicules de cette gamme de modèles devraient circuler sur les routes d’ici à la fin de l’année dans le trafic de ligne.