Vos vacances écologiques de sports d’hiver

2

Au ski également, il est possible d’agir écologiquement et ainsi de minimiser notre impact sur l’environnement dans une activité qui n’a pas la réputation d’être écologique. Pour les vacances ou pour un week-end dans une station de montagne, voici quelques gestes écocitoyens.

Le transport

Dans la plupart des cas, la voiture est un moyen de locomotion peu pratique et peu économique en montagne l’hiver : les conditions de route difficile dues au verglas et à la neige, les embouteillages afin de se rendre près des zones enneigées, la sur-utilisation de carburant lors des premiers kilomètres afin de chauffer le moteur… Si vous souhaitez tout de même partir en voiture, il vaut mieux bien entendu privilégier les périodes hors période scolaire.

Le train est donc largement à privilégier pour se rendre au pied des stations : plus confortable, plus rapide et souvent plus économique.

La plupart des stations sont desservies abondamment par des cars provenant des gares routières et ferroviaires. Par ailleurs, le déplacement dans la station est facilité par de nombreuses navettes desservant les pistes de ski et le centre ville.

En conclusion : laissez votre voiture se reposer à votre domicile ! Le covoiturage est également une solution alternative à étudier permettant d’allier économie, écologie et échanges sociaux.

La station

Vous recherchez une station proposant un cadre et un bilan écologique le plus favorable possible.

La quasi-totalité des stations américaines et canadiennes se sont rassemblées autour de la charte « Sustainable Slopes » avec des objectifs de promotion des énergies renouvelables et des modes de transports  » doux « , de gestion de l’eau, de construction écologique, etc…

Alpine Pearls est la plus grande coopération touristique globale dans la région des Alpes qui a été fondée en janvier 2006.

Les Gets est un membre fondateur de cette collaboration touristique et la première station française bénéficiant de ce label.

Actuellement 21 communes en font partie et proposent de nouvelles formes de mobilité pour les vacanciers rendant « superflu » tout usage motorisé personnel, du moins pendant les vacances.

L’association Mountain Riders a comblé ce vide en publiant son premier Guide Vert des stations de sports d’hiver.

S’appuyant sur une enquête réalisée cet été auprès de 80 grandes stations des Alpes et des Pyrénées, le Guide répertorie les 45 stations qui y ont répondu. Mairies, remontées mécaniques et offices de tourisme de chaque station se sont vues interrogées sur leurs équipements et leurs actions concernant 23 critères environnementaux :

  • Transport : station piétonne, incitation au covoiturage, accès facile, carburants verts.
  • Déchets : tri, déchetterie, journée de ramassage des déchets sur les pistes, tri en interne, cendrier de poche.
  • Eau : assainissement, boues, système de réduction de la consommation d’eau, toilettes sèches.
  • Sensibilisation à l’environnement : certification ISO14001, panneaux de prévention sur les pistes, école, événement, prévention environnement, information au tri.
  • Énergie : systèmes à basse conso, énergie solaire ou chauffe eau solaire, dynamo ou mico-centrale, chaufferie au bois.

La location

Le choix de votre habitation de séjour répond également à des critères écologiques que vous pouvez juger par vous-même ou qui peuvent être certifiés par un label, comme la norme de construction HQE pour les plus avertis ou simplement par l’Eco-label Européen.

L’Eco-label européen vous garantit que votre lieu d’hébergement :

  • utilise l’énergie efficacement,
  • respecte l’environnement naturel,
  • et vous offre tous les atouts pour profiter pleinement de vos vacances. Hôtel confortable ou camping rustique, les sites éco-labellisés respectent l’environnement par l’utilisation des énergies renouvelables, par un usage économe de l’eau, par la réduction des déchets et par la formation du personnel pour un comportement écologique. Malheureusement, ce label est également peu utilisé en France pour les hébergements touristiques et aucun n’est certifié dans les stations de sports d’hiver…

Les sports d’hiver

Dans les pratiques de sports d’hiver, les pratiques ne nécessitant pas d’installations mécaniques, telles que le ski de randonnée, le ski de fond et la raquette, sont à privilégier par rapport au ski de piste. En effet, le ski de piste entraîne certaines nuisances écologiques dans les stations de montagne : installation des remontées mécaniques et de lignes à très haute tension défigurant les paysages et engendrant une dépense énergétique forte ; retenues d’eau artificielles mises en place pour faire fonctionner les canon à neige entraînant un dérèglement de l’écosystème.

Dans tous les cas, le ski hors piste en forêt est à prohiber en raison de l’impact défavorable sur les jeunes arbres. Le ski de randonnée, le ski de fond et la raquette sont également à pratiquer avec modération et en faisant attention à l’environnement afin de ne pas perturber la faune et abîmer la flore des montagnes. Ces activités sont également des moyens plus doux et plus sereins de découvrir un milieu naturel riche et préservé en montagne. Par ailleurs, il vaut mieux boycotter les pistes lorsque la neige insuffisante ou alimentée par des canons à neige.

Sauf si vous allez régulièrement skier ou pratiquer la raquette, il est plus économique et écologique de louer votre matériel. Cette formule vous permet d’utiliser un matériel moderne et performant, de ne pas transporter votre matériel depuis votre lieu d’habitation et de pouvoir changer d’activité sans remord.

La restauration

Pour se restaurer, outre de redescendre dans votre résidence pour manger, il est conseillé d’emmener son sandwich, sa salade et…son vin chaud sur les pistes, plutôt que de fréquenter les restaurants d’altitude, dont le transport de nourriture et de fluides n’est pas écologique. Bien entendu, il ne faut pas jeter ses détritus, y compris les mégots de cigarette ou les papiers de barre chocolaté, mais les conserver sur soi pour les jeter dans une poubelle. Pour cela, il vaut mieux prévoir un sac plastique vide sur soi pour redescendre ses propres déchets ou pour ramasser les déchets des autres…

Et n’oubliez pas que la montagne est belle également au printemps et en automne

Comments are closed.