Climatisation/chauffage écologique de tous véhicules

3

Le « Compresseur de suspension », inventé par Christophe Verna est un système permettant la récupération de la force générée par les mouvements des suspensions par rapport au châssis d’un véhicule en mouvement, cette force, perdue à l’heure actuelle, est la seule (utilisable) que l’on puisse récupérer.

L’un des points d’ancrage sera fixé au châssis de la voiture, train, camion, ou autre véhicule (A), l’autre au système de suspension du train avant ou arrière du véhicule, bogie, etc…. (B).

Un vérin muni de clapets anti-retour pourra ainsi servir de compresseur pour climatisation, de compresseur d’air, de fluides hydrauliques, etc…

Tout autre système de récupération de force pourra être utilisé sur ce principe (compresseur à membrane par exemple). Exemple pour la climatisation : monté sur un véhicule, il comprimera à chaque mouvement de la suspension un fluide frigorigène permettant ainsi :

A- En été, de climatiser l’habitacle sans tirer sur le moteur de propulsion.

B- En hiver, le système de climatisation inversé (pompe à chaleur), chauffera l’auto.

Il pourra également comprimer de l’air, de l’huile hydraulique ou autre fluide.

Pour les camions frigorifiques, des « Compresseurs de suspensions » seront particulièrement utiles, car ils permettront, montés sur les triangle de suspension ou essieux :

  1. de refroidir le container frigorifique.
  2. de climatiser la cabine.
  3. d’assister les freins (par vide ou air comprimé).
  4. d’assurer la pression du système hydraulique de la direction assistée (ou autre) sans consommer d’énergie.

Ce système pourra être monté avec grand profit sur tous véhicules électriques, trains, tramways, voitures électriques ou hybrides et autres, engendrant ainsi de formidables économies d’électricité et carburants.

Concernant les voitures à air comprimé, des systèmes pneumatiques de diverses natures déjà existants pourront être montés, ces modules, au lieu d’être utilisées pour leur fonction initiale et connue à l’heure actuelle, qui est de durcir ou assouplir à volonté la tenue de route d’un véhicule, seront utilisées à l’inverse, comme “Compresseur de suspension”, regonflant ainsi, à chaque mouvement de la suspension, le container d’air comprimé, ce qui augmentera de façon significative l’autonomie de l’automobile.

Comments are closed.