10 bonnes raisons pour Vivre sans voiture et quelles sont les alternatives

0 45

Vivre sans voiture est de plus en plus facile

ville-sans-voitureLes usages les plus fréquents de la voiture sont :

  • Aller au travail,
  • Faire les courses,
  • Véhiculer les enfants, soit à l’école, soit pour d’autres activités,
  • Aller en excursions ou en vacances.

Le monde du travail change considérablement et notamment la possibilité de faire du télétravail. Le télétravail implique moins de déplacement. S’il vous était impossible de faire du co-voiturage ou de prendre les transports en commun 5 jours/semaine, cela peut devenir possible pour 2 ou 3 jours voire moins !

En ce qui concerne les courses, il est de plus en plus facile de se faire livrer. Les bénéfices sont importants.  C’est une solution plus rapide et qui évite de devoir se déplacer.

Pour les enfants, tout dépend de l’âge des enfants, du réseau de transport en commun et de leurs activités.

Enfin, pour les vacances, il est tout à fait possible de louer une voiture ou de s’y rendre en transports en commun.

Qui peut vivre sans voiture ?

En ville, il est tout à fait possible de vivre sans voiture. Dans les zones rurales, le besoin d’une voiture personnelle est tout à fait différent. Si vous devez vous rendre au travail, il existe souvent peu de solutions de transport en commun.  La voiture reste souvent incontournable.

La situation peut également être très différente pour les familles, les seniors et les personnes handicapées.

Les enfants ont de nombreuses activités et si vous devez les emmener au foot, à la danse ou à tout autre endroit, la voiture est probablement le moyen le plus facile.

En ce qui concerne les seniors, tout dépend du mode de vie.

Les conséquences de ne pas avoir de voiture

La plupart des arguments en faveur de la possession d’une voiture sont basés sur des routines ancrées et des comportements appris. Vous devez les modifier consciemment, ce qui est également épuisant et ennuyeux au début.

Mais après une certaine période d’adaptation, nous ne trouvons plus difficile de nous passer d’une voiture. Au contraire, nous nous demandons aujourd’hui pourquoi nous n’y avons pas pensé beaucoup plus tôt.

Il faut adopter une toute autre attitude à l’égard des déplacements. Le maître mot est d’anticiper.

Sachant que vous aurez tel ou tel déplacement à réaliser, il convient de trouver la meilleure alternative à la voiture. Elles sont de plus en plus nombreuses et je vous les détaille un peu plus bas.

Au début, sans voiture, vous pouvez ressentir une perte de liberté. Mais après quelques temps, c’est le contraire, vous n’êtes plus dépendant d’un tas de ferraille pour vos déplacements.

10 bonnes raisons pour vivre sans voiture ?

Pour de nombreuses personnes, vivre sans voiture est totalement impensable.

Pourtant un certain nombre de personnes et aussi des familles ont toujours vécu sans voiture sans aucun problème. Chacun peut trouver des motivations différentes pour y arriver, les voici !

sans-voiture-villeLimiter son empreinte écologique

La voiture n’a pas d’avenir en ville. Qu’elle soit électrique, à hydrogène ou à essence. À long terme, il est impossible pour tous les habitants des villes de conduire leur propre voiture. Il n’y a tout simplement pas assez de place pour cela.

Nos « caisses » métalliques  restent inutilisées pendant 22 heures par jour pour que nous puissions les conduire deux fois par jour. En contrepartie, ces espaces de stationnement sont perdus pour d’autres usages. Quand j’imagine que toutes ces voitures garées disparaissent tout simplement. Sans voiture, la ville pourrait être belle et agréable !

Nous n’occupons plus l’espace des rues. Nous pourrions le reconvertir  à bien meilleur escient : par des rues ludiques, des espaces végétalisés, des arbres, nous en tant que piétons. Et notre empreinte carbone diminuerait de plusieurs kilos de dioxyde de carbone.

Être en meilleure forme

Nous bougeons tous beaucoup trop peu. C’est également le cas pour les enfants de l’école primaire qui doivent rester assis pendant la moitié de la journée.

Les caisses d’assurance maladie recommandent de toute urgence de faire au moins 30 minutes d’exercice par jour si l’on veut réduire le risque de maladies de civilisation telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc.  Sans voiture, les petits déplacements se font à pied ou à vélo et les 30 minutes sont facilement atteintes.

Être plus proches de la nature

Comme l’air du matin sent bon, comme la lumière du soir est douce dans les rues, comme le début de la journée est différent en automne, comme la pluie peut être différente. Réaliser ses trajets à l’air libre, je n’appellerais pas encore ça un retour à la nature, mais c’est un premier petit pas.

« Mauvais temps ? Monte dans la voiture ! On ne peut plus le dire aussi facilement sans voiture. La définition  de mauvais temps est alors perçue de manière très différente. Bien entendu, en tant que cycliste résistant aux intempéries, vous devez disposer d’un équipement de base. Une veste de pluie décente,  une cape de pluie pour le passager du siège vélo enfant et des gants en matériau coupe-vent constituent le kit pluie du cycliste.

En cas de très mauvais temps, il y a toujours le bus et le train pour se déplacer au sec.

Et quand il y a vraiment une tempête, des pluies diluviennes ou de la neige ? Alors je dis simplement : « Désolée, nous ne sortons pas par ce temps. La durabilité, c’est aussi ne pas faire les choses. Très peu de rendez-vous sont si vitaux et cruciaux que vous ne pouvez vraiment pas les reporter.

Être plus plus détendus

vivre-sans-voitureConduire une voiture est stressant, surtout en ville. Assis derrière le volant, dans les embouteillages, on tambourine nerveusement dessus sans oublier les insultes lancées aux autres usagers de la route qui ne peuvent ni nous entendre ni nous voir derrière le pare-brise.

En vélo et en transports publics, nous devons prévoir plus de temps et avons souvent besoin de plus de temps. Mais on arrive à l’heure. Et en chemin, nous rencontrons automatiquement plus de gens, nous avons le temps de faire une petite conversation ou de sourire en attendant aux feux de signalisation. C’est bien !

Économiser de l’argent

L’une des raisons les plus importantes se trouve à la fin de la liste. Dans la vie quotidienne, nous remarquons à peine quand nous ne dépensons pas d’argent. Mais à la fin du mois, nous sommes étonnés de voir combien d’argent nous n’avons PAS dépensé en assurance, en essence, en tickets de stationnement, en location de parking souterrain, en visites d’entretien au garage et cela tout simplement en ayant pas de voiture.

Les factures de voiture de location , de taxi, les billets occasionnels et les abonnements en transport en commun sont moins onéreux.

Arriver plus vite

Tous les matins et soirs,  je regarde avec incrédulité les interminables files d’embouteillages qui encombrent nos routes. Tous ces gens qui font la navette entre le travail, le supermarché et la maison tous les matins et tous les après-midi, agacés et stressés. Je connais moi-même ce sentiment, lorsque vous êtes assis dans la voiture et que vous ne pouvez pas l’utiliser comme vous êtes censé le faire : pour aller rapidement de A à B.

Pourtant, une grande partie des embouteillages est totalement inutile : 50 % des trajets pour se rendre au travail sont inférieurs à 10 km, un tiers inférieurs à 5 km. Vous pouvez facilement le faire en 15 minutes à vélo. Et c’est sans compter la recherche éprouvante d’une place de parking libre !

Conduire une voiture adaptée

Qui dit qu’on ne conduit plus parce que nous vivons sans voiture ? De temps en temps, nous en avons besoin – lorsqu’un endroit est trop difficile à atteindre en vélo ou en transports publics, lorsque nous voulons transporter des objets lourds ou partir en vacances.

Mais c’est à ça que servent les voitures de location et le covoiturage. Ces voitures sont toujours propres, ont généralement un réservoir d’essence plein  et surtout : nous pouvons toujours prendre exactement ce dont nous avons besoin sur le moment.

Pour les voyages à deux, une petite voiture électrique suffit.  Et pour les voyages de vacances plus longs, il est toujours possible d’en louer une avec la consommation de carburant la plus basse et les meilleurs dispositifs de sécurité.

Voyager en sécurité

circuler-ville-alternativeCirculer à vélo n’est pas exactement à faible risque. Mais cela ne doit pas être une raison pour passer du vélo à la voiture ! Au contraire : les voitures doivent être bannies de la ville ou au moins reléguées au second rang. Des villes comme Copenhague ou Amsterdam le montrent très bien , c’est donc possible. Les statistiques montrent que les cyclistes sont plus en sécurité lorsqu’ils sont nombreux sur la route.

C’est une autre histoire lorsque nous prenons le train pour nos voyages de vacances. On peut s’assoir à la fenêtre, totalement détendue,  et laisser le paysage défiler.  Aucun automobiliste anxiogène ne viendra s’écraser sur votre coffre. Vous n’aurez pas non plus à craindre que les chauffeurs de poids lourds s’endorment et viennent frapper votre voiture. C’est un sentiment très agréable, surtout pour partir en vacances.

Découvrir sa ville d’une manière nouvelle.

Parcourez votre ville sur un vélo, elle vous semblera complètement différente. A  la recherche de raccourcis dans les rues, les ruelles et le long de chemins secrets et sournois, vous redécouvrirez son patrimoine et son histoire.

Être le changement

Depuis quelques temps , tout le monde parle de l’inversion du trafic, sur les plateaux de télévision ils sont de plus en plus nombreux à évoquer les villes sans voiture. Les alternatives à la voiture sont de plus en plus visibles (même si les trottinettes, le covoiturage et la marche à pied existent depuis longtemps….

Il se passe quelque chose dans les villes. Et même ceux qui ne peuvent tout simplement pas imaginer une ville sans voiture et qui réagissent alors avec agressivité, dérision ou mépris ne pourront pas l’arrêter.

Quelles sont les alternatives à la voiture ?

Il existe une grande variété de possibilités pour se déplacer, que ce soit des courts ou des longs trajets. Les voici :

  • La marche à pied

C’est un mode de locomotion totalement sous-estimé. C’est gratuit, sain et garanti écologique. Cela vous donne également le temps de regarder autour de vous, ce qui est souvent négligé autrement.

Et pour votre propre santé, il n’y a aucun mal à descendre du bus ou du train un arrêt plus tôt et à marcher le reste du chemin jusqu’à votre destination surtout si vous avez un travail de bureau et que vous êtes souvent assis.

  • Avoir un vélo

alternative-voitureSi vous habitez la campagne, allez chercher son pain en vélo, accompagner les enfants à l’école en vélo est très agréable.

  • Vélos en libre-service

Les modèles de partage de vélos sont idéaux pour les courtes distances en ville sans utiliser les transports publics.

Avantage et inconvénient : Les vélos sont toujours déposés à des stations fixes afin que la réservation puisse être effectuée correctement. Cela permet d’éviter le stationnement sauvage, comme c’est le cas avec les trottinettes électriques.

  • Trottinettes électriques

Moyen de transport controversé, cela peut être une solution en ville. Malheureusement, les gens les déposent n’importe où et les trottoirs deviennent des parcours d’obstacles. C’est aussi un moyen de transport un peu dangereux !

  • Transports publics

Le classique, bus, train, métro est incontournable. Vous y gagnez en sécurité et en sérénité. Bien sûr selon votre région ce type de transport peut-être confortable ou bondé.

  • Covoiturage

Le marché des services de covoiturage est toujours en mouvement. L’autopartage reste un concept d’avenir, car de l’avis de nombreux experts, le transport individuel est depuis longtemps considéré comme un concept dépassé et non durable, surtout dans les agglomérations.

Le covoiturage est donc un aspect important dans le contexte d’un développement et d’une planification urbaine plus durables. Avec un parc automobile suffisamment grand (et donc un nombre élevé de voitures disponibles qui ne sont pas garées à des kilomètres, ce qui est très pertinent pour l’acceptation des offres), le covoiturage est donc toujours une belle alternative.

  • Voiture de location

C’est toujours un classique, même s’il n’est pas encore optimal d’un point de vue climatique et rejets de CO2. Pour les voyages d’une journée ou d’un week-end et le désir associé de flexibilité ou la possibilité de pouvoir transporter plus que ce qui tient dans une valise ou un sac à dos, il reste le moyen de transport de choix pour moi, si les moyens susmentionnés ne sont pas disponibles au bon moment ou au bon endroit.

  • Taxi ou Uber

D’une part, cela revient cher et d’autre part, il n’y a pas de bénéfice environnemental par rapport au fait de circuler avec sa voiture personnelle… on oublie sauf si impossible de faire autrement !

La vie sans voiture, conclusion

Laisser sa voiture derrière soi, c’est comme « ne pas fumer de cigarette » ou « ranger son téléphone portable ». D’une manière ou d’une autre, vous n’y arrivez pas, car conduire une voiture est une routine quotidienne. Et il est difficile de se défaire des routines.

C’est pourquoi la devise est : le jeûne des voitures. Mettez les clés de la voiture et le permis de conduire dans le tiroir pendant une semaine et essayez de vous débrouiller sans voiture. Une fois que vous avez fait cela, retirez l’immatriculation de votre voiture pendant un mois ou deux – cela ne vous coûtera rien si elle reste inutilisée.

Malheureusement, il n’existe pas encore de solution optimale pour vivre sans voiture, et parfois, cela se fait au détriment du confort et de la flexibilité. Néanmoins, il est souvent possible de trouver une alternative appropriée pour chaque question et chaque voyage.

Outre le sentiment agréable d’avoir contribué un peu à la protection de l’environnement et à l’amélioration du climat, c’est bien sûr aussi une économie notable au niveau des frais de fonctionnement pour une voiture. Les assurances, l’entretien, la dépréciation, le changement des pneus, le lavage, etc. Posséder une voiture coûte cher !

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.