Alimentation

alimentationL’alimentation bio

L’alimentation bio est un sujet qui intéresse de plus en plus mais qui reste très controversé.

  • Faut-il faire confiance aux labels ?
  • Acheter du bio de supermarché ?
  • Une alimentation bio est-elle vraiment meilleure pour la santé ?

Autant d’interrogations qui empêchent certains de franchir le cap. Pour tout savoir sur l’alimentation bio, suivez le guide.

Le bio, c’est quoi exactement ?

On parle d’alimentation « bio » pour désigner des produits issus de l’agriculture biologique. Ce mode de culture et d’élevage fait appel à des techniques agricoles – certaines très anciennes, d’autres modernes – qui respectent l’environnement et les animaux. Additifs, engrais et pesticides sont bannis. Les matières premières naturelles sont privilégiées.

Pour reconnaître un produit bio, le plus simple est de se fier au label bio, reconnaissable grâce à son logo. Il s’agit du label de l’Union européenne. Pour l’obtenir, il faut mettre en application des règles strictes, contenues dans le cahier des charges. Bien sûr, l’utilisation de pesticides est interdite mais il y a d’autres règles. Par exemple, pour les produits transformés, il est interdit d’utiliser des édulcorants, des colorants ou des exhausteurs de goût non-naturels. Pour se voir attribuer le précieux label, les producteurs sont soumis à un contrôle annuel. Ce label offre donc la garantie que leurs produits sont issus de l’agriculture biologique et ne nuisent ni à l’environnement, ni aux animaux, ni à la santé du consommateur.

D’autres labels existent cependant, plus exigeants que celui de l’Union européenne. Par exemple, le label Bio Cohérence garantit que les produits transformés utilisent 100% d’ingrédients bio, tandis que 5% d’ingrédients non-bio sont tolérés avec le label de l’UE. Ou encore le label Nature & Progrès, qui interdit OGM mais aussi huile de palme, garantit que le bétail reçoit une alimentation 100% bio et que les exploitations ne soient pas situées à moins de 500 mètres d’une grande voie routière ou d’une exploitation polluante.

Pourquoi passer à une alimentation bio ?

Vous hésitez peut-être à passer à une alimentation bio, certainement en raison du coût supplémentaire que cela engendre. Mais sachez qu’en s’y prenant bien et en adoptant de nouvelles habitudes de consommation, une alimentation bio n’est pas beaucoup plus chère. Et vous pouvez profitez de tous ces bienfaits ! Voici quatre bonnes raisons de passer à une alimentation bio.

Une alimentation bio, c’est bon pour la santé

En agriculture biologique, il n’y a pas de pesticides, ni d’engrais chimiques ou d’OGM. Passer à une alimentation bio, c’est donc s’assurer que de telles substances toxiques ne pénétreront pas dans votre organisme. A terme, manger bio est donc meilleur pour la santé. Cela est particulièrement valable pour les fruits, les légumes et le vin, qui sont les cultures les plus traitées en agriculture conventionnelle.

Une alimentation bio, c’est plus riche

Puisqu’ils ne sont pas traités chimiquement, les produits issus de l’agriculture biologique contiennent plus de nutriments, de minéraux et de vitamines. Ils sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme alors c’est un point à ne pas négliger !

Une alimentation bio, c’est plus goûteux

Dans la majorité des cas, les produits bio proviennent d’une culture locale, de saison et sont récoltés à maturité. Ils ont ainsi plus de goût ! Passer à une alimentation bio, c’est aussi redécouvrir les saveurs de certains fruits et légumes. Par exemple, les haricots verts, les tomates ou les pommes sont bien plus savoureux en bio.

Une alimentation bio préserve l’environnement

Choisir une alimentation bio, c’est aussi prendre soin de la nature. L’agriculture biologique, qui n’utilise pas de produits chimiques, préserve ainsi la fertilité des sols et la qualité des eaux. La biodiversité n’est pas impactée et les ressources naturelles sont sauvegardées. C’est particulièrement important à une époque où nous allons être amenés à manquer d’eau ! Si celle qui nous reste est polluée, comment faire ? Passer aujourd’hui à une alimentation bio, c’est prendre en compte les problèmes de demain.

Bio et locavore, c’est encore mieux

Le bio est-il toujours écolo ? Malheureusement, la réponse est non. Avec le boom de ce secteur, de mauvaises pratiques sont apparues. Les fruits et légumes hors saison sont cultivés sous serre, ce qui demande une quantité incroyable de ressources. Certains produits viennent de l’autre bout du monde et/ou sont sur-emballés dans du plastique.

Pour éviter tout cela, le mieux est de consommer bio ET local. Ainsi, l’empreinte carbone due au transport est réduite, les aliments sont de saison et n’ont pas besoin d’être sur-emballés. Une habitude de consommation qui séduit de plus en plus : en 2015, près de 60 % des Français déclaraient acheter au moins une fois par semaine des produits alimentaires locaux.