Recettes

recette-cuisine

Cuisiner bio

Même si elle compte de plus en plus d’adeptes, l’alimentation bio subit encore de nombreux préjugés. Réputée chère et compliquée, la cuisine bio est dans l’esprit de beaucoup réservée aux bobos, aux végétariens et aux vegan. Il n’en est rien ! La cuisine bio s’adapte facilement à vos habitudes alimentaires et peut être très simple. La plupart du temps, il s’agit d’associer divers ingrédients frais et secs, cuits de manière traditionnelle (à la poêle, à la casserole, au four). Elle n’est compliquée et chère que si on choisit des recettes élaborées à partir d’ingrédients onéreux. Autrement, la cuisine bio peut vraiment vous faciliter la vie.

Privilégier les fruits et légumes de saison

Quel est l’intérêt d’une alimentation bio si l’on consomme des fruits et légumes venus de l’autre bout du monde ou qui ont poussé sous serre ? Certes, ils sont sains pour notre organisme, mais l’empreinte carbone est très élevée. On privilégie donc les fruits et légumes de saison, en s’aidant d’un calendrier si l’on n’est pas sûr(e). En plus, ils sont plus goûteux et peuvent être produits localement. Mais rien ne sert d’être sectaire non plus : si vous avez envie de manger des bananes ou un avocat, faites-vous plaisir de temps en temps !

Viser la simplicité

Changer d’alimentation est déjà assez compliqué en soi, si vous bouleversez en plus votre façon de cuisiner, vous risquez d’abandonner. On mise donc sur une cuisine bio simple ! Exit les recettes dignes de Top Chef, on se prépare des petits plats savoureux mais sans prise de tête. Par exemple en associant une part de légumes, de céréales et de légumineuses. Les possibilités sont infinies et les recettes toujours simplissimes !

Les indispensables d’une cuisine bio

Les placards d’une cuisine bio peuvent être sensiblement différents de ceux d’une cuisine traditionnelle. Avec quoi allez-vous les remplir ? Certainement avec ces huit produits indispensables ou, du moins, incontournables.

Les laits et crèmes végétales

Si vous ne consommez pas beaucoup de lait, vous serez sûrement tenté(e) de passer au lait végétal, qui se conserve bien plus longtemps. Vous pouvez l’utiliser dans toutes vos préparations, salées et sucrées, exactement comme le lait de vache. Les laits de riz et d’avoine sont les moins chers et ceux qui ont le moins de goût, contrairement au lait de soja qui a un goût vraiment caractéristique. Pour les préparations sucrées, comme la pâte à crêpes, le lait d’amande est délicieux. La crème végétale est elle aussi très pratique, puisqu’elle se conserve très longtemps dans vos placards. Vous pouvez donc en faire un stock ! Les crèmes de soja, de riz ou d’avoine sont les options les plus intéressantes d’un point de vue financier et nutritionnel.

Les céréales

Cuisiner bio en mangeant tous les jours du riz et des pâtes, ce serait un peu lassant. On se tourne donc vers les céréales, qui apportent une variété très intéressante de goûts et de qualités nutritionnelles : semoule, boulgour, quinoa, millet, petit épeautre, sarrasin décortiqué. Pas d’inquiétude, toutes ces céréales se cuisinent très facilement.

Les légumineuses et légumes secs

Pour accompagner les céréales et les légumes, rien de tel que les légumineuses et les légumes secs. Lentilles (blondes, vertes, corail), pois chiches, haricots secs (blancs ou rouges), pois cassés apportent toujours une saveur très appréciable et se marient très bien avec les épices.

Les huiles végétales

Pour la cuisson, l’huile la plus adaptée est l’huile de coco, car elle est la seule à résister aux très hautes températures. Vous pouvez la choisir désodorisée pour ne pas avoir le goût de coco dans tous vos plats. Elle s’utilise aussi pour graisser les plats allant au four. Pour vos préparations froides, la classique huile d’olive est intéressante d’un point de vue nutritionnel. Mais c’est l’huile de colza qui apporte le meilleur équilibre oméga 3/oméga 6.

Les épices et herbes aromatiques

Pour se permettre de cuisiner très simplement sans se lasser, les épices et herbes aromatiques sont les meilleurs alliés. Curry, curcuma, cumin, muscade, gingembre, herbes de provence, origan, persil, ciboulette, basilic… La liste est longue ! Faites-vous plaisir car elles coûtent très peu cher et changent vraiment un plat.

Le gomasio

Le gomasio, c’est un mélange de sel marin et de sésame toasté qui permet de réduire sa consommation de sel tout en en retrouvant le goût. En plus, le sésame est riche en calcium et en acides gras essentiels tandis que le sel marin apporte magnésium et phosphore. C’est essentiel pour l’équilibre acido-basique de notre organisme !

Les purées d’oléagineux

Purée de cacahuètes, de noix de cajou, de noisettes, d’amandes : tous les oléagineux se trouvent en purée et sont parfaits pour remplacer le beurre ou faire de délicieuses sauces maison. Elles peuvent aussi remplacer la pâte à tartiner tant appréciée des enfants.

Le sucre complet

Saviez-vous que le sucre de canne blanchi et la cassonade sont des calories vides ? C’est-à-dire que le procédé industriel de transformation leur fait perdre leurs vitamines et minéraux. On privilégie donc le sucre de betterave ou, encore mieux, le sucre de canne complet. Son parfum ambré rappelle le caramel et il a un pouvoir sucrant bien plus fort. Vous pouvez donc en mettre deux à trois fois moins dans vos préparations.

Découvrez les articles sur les recettes bio

Nos dernières actualités sur les recettes

En lien avec l’alimentation durable