Transports

transportTransports écologiques : cinq réflexes à adopter

Face à la pollution et aux enjeux climatiques de notre siècle, on a tendance à se sentir impuissant. Pourtant, chacun d’entre nous, à son échelle, peut faire quelque chose. C’est particulièrement vrai pour les transports. En 20 ans, la pollution industrielle a diminué de plus de 45% mais la pollution atmosphérique due aux transports n’a fait qu’augmenter. Par exemple, les embouteillages contribuent pour 75% à la pollution photochimique et pour 40% aux retombées acides. Il est donc urgent d’agir. On vous facilite la tâche avec nos cinq réflexes transports écologiques à adopter.

Favoriser les transports en commun

Si vous habitez en ville ou dans une agglomération bien desservie, renseignez-vous sur les transports en commun. Les offres ont beaucoup évolué ces dernières années pour faciliter ce réflexe. Car les transports en commun ont tous les avantages : ils sont moins polluants, plus sûrs et plus rapides. Pour un même trajet, un bus consomme deux fois moins d’énergie qu’une voiture. Un métro, lui, consomme dix fois moins. En plus, prendre les transports en commun vous permet de prendre du temps pour vous. Profitez-en pour lire ou écouter des podcasts par exemple !

En ville, privilégier les transports verts

Saviez-vous qu’en ville 50% des trajets en voiture font moins de trois kilomètres ? Une habitude chronophage, puisqu’il faut à chaque fois se garer et, bien souvent, on se retrouve coincé dans les bouchons. C’est aussi une très mauvaise habitude pour votre bilan carbone, puisqu’une voiture consomme et pollue 10 à 15 fois plus au cours des premiers kilomètres. Alors, si vous vous déplacez en ville, pourquoi ne pas opter pour les transports verts ? Vélo classique ou électrique, trottinette, skate, rollers, segway, etc. Pour vos petits trajets, ces modes de transport vous ferons gagner du temps et faire un peu d’exercice. Si vous ne voulez pas acquérir un vélo, renseignez-vous : votre ville propose peut-être un service de vélos en libre-service ou de location au mois.

Choisir un véhicule peu polluant

On le sait, la voiture reste le mode de transport quotidien le plus polluant. Puisqu’il est difficile de s’en passer, autant opter pour un véhicule moins polluant. Le premier réflexe est de choisir une petite voiture. Il existe aujourd’hui des modèles confortables avec un coffre assez grand pour les courses et les vacances. Evitez également le diesel, responsable d’une grande partie de la pollution aux particules fines. Vous pouvez par exemple opter pour un véhicule GPL. Ce carburant composé de gaz ne produit presque pas de particules fines. Il produit tout de même des gaz à effets de serre mais reste le carburant le moins polluant. Et aussi le moins cher : entre 0,7 et 1€ le litre selon les villes. Autre option : la voiture électrique ou hybride. Équipés de batteries rechargeables et de moteurs électriques, ces véhicules ont une autonomie entre 100 et 200 km sans émission polluante. Un gros avantage économique et écologique ! Mais avant d’investir, renseignez-vous sur les points de rechargement près de chez vous. Si vous utilisez peu votre voiture (courses, visites chez les amis et la famille), c’est la voiture idéale car vous pourrez recharger uniquement chez vous.

Adopter l’écoconduite, pour la planète et votre portefeuille

Démarrer, accélérer et freiner brutalement. Ces trois éléments d’une conduite agressive sont à proscrire : les émissions de COsont jusqu’à huit fois plus importantes et la consommation de carburant grimpe de 40%. Alors restez zen et adoptez l’écoconduite, qui vous fera économiser jusqu’à 10% de carburant. Régulez votre allure, passez vos vitesses rapidement, décélérez doucement, anticipez le trafic et coupez le moteur dans les bouchons.

Penser au covoiturage

Si vous avez des horaires de travail fixes, si vous vous déplacez régulièrement pour le travail ou si vous partez souvent en week-end, pensez au covoiturage ! Grâce à des sites spécialisés, comme Blablacar, vous pouvez trouver des compagnons de route. Un réflexe bénéfique pour votre bilan carbone mais aussi pour votre porte-monnaie.

Sous-rubriques

Livres écologiques

    • La vie (presque) sans pétrole
      Comment travaillerons-nous, voyagerons-nous, mangerons-nous demain, quand le peu de pétrole restant sous terre sera devenu inexploitable ? Demain, nous serons tous écolos parce que nous devrons (…)

 

    • Mobilités urbaines : l’âge des possibles
      Alors que l’automobile connaît une crise importante, ce livre, écrit par JP Orfeuil, un spécialiste des questions de mobilité, explore les solutions alternatives (locations, covoiturage, vélos en (…)

 

  • Mobilités urbaines : l’âge des possibles
    Le carburant est hors de prix, le réchauffement menace, certains rêvent, chez nous, de villes sans voitures. La moitié de l’humanité dans les pays émergents rêve de conduire, et le fera dans dix, vingt (…)