Pourquoi faire ses yaourts soi-même

1 321

yaourt-maisonIl existe plusieurs raisons valables de faire ses yaourts soi-même. Gustative, ludique, écologique, les motivations sont nombreuses, on les passe en revue avec vous.

Pourquoi réaliser votre yaourt maison ?

1, – Les yaourts maison : c’est bon pour la santé

Depuis des siècles, le yaourt fait partie des aliments les plus sains sur le plan nutritionnel. Riche en calcium et en protéines, plus digeste que le lait, il apporte énormément de bonnes choses à notre organisme, notamment du côté de la digestion. Mais, aujourd’hui, les yaourts du commerce sont aussi riches en glucides et contiennent additifs et conservateurs. Ils ne sont donc plus un atout santé. La solution ? Les yaourts maison ! Eux sont vraiment bons pour la santé. On vous explique pourquoi.

Choisir le lait qui vous convient le mieux

En faisant vos yaourts vous-même, vous pourrez choisir le lait qui vous convient le mieux. Par exemple, si vous faites attention à votre ligne, vous pourrez utiliser du lait écrémé plutôt que du lait cru entier et épaissir le yaourt avec de l’agar agar, un gélifiant végétal. Sinon, avec du lait entier, vous ne serez jamais qu’à 3,5 g de matières grasses. Et si vous tolérez mal le lait de vache, vous pourrez très bien utiliser du lait de chèvre (5 g de matières grasses) ou le lait de brebis (6 g de matières grasses). Les personnes vegan pourront elles aussi réaliser leurs yaourts maison, avec du lait de soja, de coco ou un autre lait végétal.

Que ce soit pour des raisons d’intolérance au lactose,  d’allergie ou de régimes alimentaires,  la réalisation de vos laitages vous permet de ne pas vous priver de produits laitiers et donc de bénéficier d’une alimentation équilibrée.

Faire le plein de probiotiques

Faire ses yaourts maison, c’est aussi l’assurance qu’ils contiennent des probiotiques. Ces bactéries sont bénéfiques pour l’intestin et la flore intestinale, aussi appelée microbiote.   C’est essentiel pour les personnes qui souffrent de constipation chronique. Mais également pour celles qui sont atteintes du syndrome du côlon irritable. En consommer, renforcera votre système immunitaire.

En cas de diarrhée, chez les enfants comme chez les adultes, les probiotiques contenus dans les yaourts maison sont également une bonne solution. Ils vont réduire l’intensité et la durée des coliques.

Les personnes intolérantes au lactose peuvent également consommer des yaourts maison car les probiotiques vont empêcher les troubles digestifs.

En prime, les probiotiques jouent aussi un rôle positif sur le stress et l’humeur. Des études scientifiques récentes montrent que les lactobacilles, l’un des probiotiques contenus dans le yaourt, améliorent l’humeur et pourraient même réduire les symptômes des maladies « psy », comme la dépression.

Le yaourt est obtenu grâce à deux bactéries contenues naturellement dans le lait cru, le Lactobacillus bulgaricus et le Streptococcus thermophilus. Dans un lait pasteurisé, ces deux bactéries y sont encore présentes.

Le kéfir de lait produit du lait fermenté grâce à l’action de bactéries et de levures présentes dans le grain de kéfir. Il s’agit de deux aliments riches en probiotiques, de fabrication proche mais finalement différents.

C’est bon pour le moral

Si le yaourt est bon pour le moral, c’est aussi parce qu’il est source de tryptophane. Cet acide aminé est le précurseur de la sérotonine, l’hormone du bonheur. Puisque le corps ne fabrique pas de tryptophane, il doit être apporté par l’alimentation. En consommant des yaourts maison, on en fait le plein. Et on améliore ainsi notre endurance physique, notre sommeil et notre humeur, en faisant notamment diminuer l’anxiété. De plus, les vitamines du groupe B contenues dans le yaourt maison entretiennent le système nerveux. Ça aussi, c’est bon pour le moral.

Éviter les additifs et les conservateurs

Enfin, faire ses yaourts maison, c’est éviter les additifs et les conservateurs présents dans les produits du commerce. Une enquête de l’association 60 millions de consommateurs a montré qu’un seul yaourt pouvait contenir jusqu’à 12 additifs. Les plus nocifs seraient les yaourts aux fruits, qui contiennent en outre énormément de sucre.

En observant les règles élémentaires d’hygiène et en respectant la chaine du froid, vous évitez facilement le développement de bactéries et de germes pathogènes dans vos yogourts. Vous serez à l’abri des problèmes de sécurité sanitaire.  Alors pourquoi se priver d’une consommation régulière de protéine de lait plus longtemps ?

2, -Vous connaissez les ingrédients de votre yaourt.

Même un yaourt dit “nature” comporte des additifs. Cela se corse pour les yaourts aux fruits qui contiennent :

des conservateurs de fruits, des arômes pour renforcer le goût du fruit, des colorants pour donner l’impression de la couleur du fruit. et pour les lights : des édulcorants (souvent de l’aspartame), et des épaississants et des stabilisants qui assurent le rôle des graisses présentes dans un yaourt normal.

Mais partout on est pas a l’abri de manger un peu de gélatine pour compenser un manque de consistance.

3, -Fabriquer ses yaourts, c’est économique

Faire son yaourt soi-même revient à environ 2 fois moins cher !

Avec un yaourt du commerce ou des ferments lactiques achetés en pharmacie, on faire 1 litre 200 de yaourt.

On reprend ensuite , 1 yaourt fait maison pour ensemencer 1 autre litre, (on peut agir ainsi 4 fois pour un yaourt du commerce et jusqu’à 20 fois pour des ferments achetés en pharmacie, plus chers à l’achat, mais aussi tout aussi rentable)

Ainsi en considérant :

  • 1 litre de lait coûtant en moyenne 0,85 cts
  • 1 yaourt nature en pot plastique (0,25 cts/pièce)

Avec 1 yaourt on obtient 9 nouveaux yaourts (moins 1 que l’on garde pour ensemencer l’autre fournée)

8 X 4 fois (je préfère compter 3 pour le cas où on oublie d’en garder un, ou qu’on rate la dernière fournée, vous voyez, je préfère donner une prévision pessimiste !)

Coût de 24 yaourts (nature) faits maison : 1 yaourt du commerce + 3 litres de lait à 0,85 cts = 2, 8 euros !!!!

Prévoyez un peu pour l’électricité (en ce qui me concerne, sans yaourtière donc très économique)

Voilà que pour moins de 3 euros l’affaire est dans le sac.

Alors que 24 yaourts du commerce vous auraient coûté 6 euros. (0,25 cts par pot)

Soit dans les plus mauvaises prévisions 2 fois moins cher.

Si vous avez la possibilité d’acheter votre lait directement à la ferme ou à la chèvrerie, vous économiserez non seulement de l’argent mais en plus vous pourrez y aller avec vos propres contenants.

4, -Faire ses yaourts, c’est bon pour la planète

  • On évite le suremballage

Cela va très vite mais prenons une famille de 4 personnes qui mange 1 yaourt par jour chacun, cela fait 120 pots par mois et 1440 pots par an ! Chez nous, ils ne sont pas recyclables et vont dans la poubelle des déchets ordinaires.

Les petits pots en verre  par contre sont réutilisables à l’infini.

Et je ne parle même pas du suremballage.

  • On évite le transport

Les camions réfrigérés sillonnent les routes vers les distributeurs et nous allons ensuite les acheter en magasin. Tous ces déplacements sont évités si vous prenez le temps de les fabriquer vous-même.

Si je peux donner un conseil écologique, c’est au moins de privilégier les yaourts en pot de verre à ceux en pot plastique, car le verre se recycle très bien contrairement au plastique.

Mais c’est plus cher à l’achat et c’est pénible d’aller jeter tout cela au container à verre pas toujours situé à proximité. Mais vous pouvez aussi les récupérer pour des bricolages avec les enfants ou comme photophore pour vos fêtes.

Les autres  bonnes raisons pour réaliser  ses yaourts

  • C’est ludique.
  • Faire des yaourts avec ses enfants c’est amusant et enrichissant.
  • Un retour vers les traditions ancestrales.
  • La fierté de pouvoir dire (ou au moins penser) : “c’est moi qui l’ai fait !”

Maintenant que vous savez pourquoi,  vous avez certainement envie de savoir : Comment faire ses yaourts soi-même.

 

You might also like

Comments are closed.