Comment réussir ses pique-niques ?

6

Et si on faisait un pique-nique ?

Oui !!! Crient les enfants.

Ok ! Pour qu’il ne reste de ce jour que bons souvenirs et bon appétit, mieux vaut organiser un minimum la sortie. En effet, le pique nique est souvent associé à activité physique et bon air.

Pourquoi noircir ce beau tableau avec une alimentation inadéquate ? Au contraire, profitons de ces instants de détente pour aider aussi notre organisme.

Pour un pique-nique réussi, plusieurs éléments sont à réunir : pratique à transporter, pratique à consommer, un minimum de déchets , sécurité sanitaire et donc, comme nous l’avons vu, gourmandise et équilibre.

Équilibre, nature et zéro-déchet

Votre pique-nique aura la couleur du paysage qui vous entoure. Partant de cette image, voyons le tableau alimentaire que l’on peut dessiner.

Les fruits, les légumes crus et cuits ont leur place plus que jamais

Tranquillement installés, on peut grignoter carottes en bâtonnets, radis, choux fleurs, tomates cerises, concombres en rondelles, billes de melon, cornichons, quartiers de pommes, de poires, abricots, fraises, cerises, etc. Ca peut être aussi l’occasion de consommer ce qu’on oublie souvent : les fruits secs et oléagineux (pruneaux, raisins secs, amandes, noisettes, olives etc..).

En dehors de leurs vertus nutritionnelles, les fruits et légumes frais coopèrent à la réhydratation de ceux qui vont s’agiter avec le ballon, les randonnées, le vélo, le kayak, etc.

C’est d’ailleurs pour ceux qui bougent le plus que les féculents ne doivent en aucun cas manquer. Alors, combinons féculents et légumes avec des cakes, des samosas ou encore des quiches, le tout aux légumes bien sûr !

Nous disons oui aux légumes mais l’idéal est d’y ajouter du thon, du jambon, des émincés de volaille, des légumes secs ou éventuellement un petit peu de fromage pour les rendre encore plus équilibrés avec un apport de protéines. Dans le même registre, toutes les salades composées à base de semoule, riz, pâtes, pommes de terre, pois chiches etc rafraîchissent parfaitement et de façon équilibrée les déjeuners sur l’herbe des chaudes journées d’été.

Recommandation : ne pas assaisonner à la mayonnaise. Avec la chaleur, elle va tourner et devenir toxique. L’idéal est de préparer les salades dans des boites hermétiques individuelles avec une vinaigrette.

Si vous voulez rester traditionnels avec des sandwichs, on peut donner des formes originales (losange, triangle, bonhommes) au pain. Les sandwichs au jambon, au thon, peuvent être éclaircis de salade verte, de tomates, carottes ou betteraves râpées etc.

Ainsi, l’ensemble de vos sandwichs, en tant que plat principal, peut être nutritionnel et équilibré.

Question grignotage

On peut viser aussi des petits cubes de fromage. C’est l’occasion de consommer un produit laitier bien choisis (bio). Une fois n’est pas coutume, nous ne sommes pas toujours aussi gentils avec le lait !

En dehors de l’eau qui reste la boisson la plus essentielle (penser à remplir les bouteilles et gourdes d’eau, éventuellement parfumée de quelques gouttes de sirop ou sous forme de thé/café glacé pas trop sucré de préférence), voici un point sur les boissons fraiches. Vous verrez, qu’en gros, les jus de fruits (100% fruits) ou de légumes peuvent être intéressants au goûter, pour redonner de l’énergie à nos sportifs, en complément des fruits et légumes frais !

Pour le dessert

Éviter le chocolat, ça fond ! En dehors des desserts lactés dont nous parlions plus haut, par exemple compotes de fruits, parts de clafoutis ou autres gâteaux secs.

Pour la préparation

Nous conseillons plutôt de tout faire le jour même (sauf si vous emmenez un poulet rôti !). En revanche, pour ne pas être pris au dépourvu et faire n’importe quoi, mieux vaut avoir tous les ingrédients à la maison.

Conserver vos préparations dans des boîtes hermétiques. Vous les transportez dans des glacières ou sacs isothermes.

L’idéal est de mettre des bouteilles isothermes ( ou les mettre simplement au congélateur quelques heures. Attention de ne pas les remplir entièrement pour éviter qu’elles n’explosent) dans la glacière : ça garde bien frais.

Effectivement, les dangers du pique nique sont la chaleur et les mains sales qui engendrent des proliférations bactériennes. Donc éviter de laisser les glacières au soleil et l’objet à ne pas oublier, c’est la boite de lingettes biodégradables/ ou lavables et le flacon de savon antibactérien  pour avoir les mains propres !

Pour conclure

Nous avons envie de faire un petit point sur les déchets. Pour la vaisselle de votre pique nique, préférez du matériel qui ne nuit pas  à l’environnement , choisissez le réutilisable.

Dans tous les cas, ne laissez rien derrière vous en partant. Prévoyez des sachets (en papier) pour récupérer vos déchets. La Terre et les personnes qui passeront par là plus tard vous remercient d’avance…

Vous pouvez partir tranquille maintenant et profiter sereinement des belles journées ensoleillées !

You might also like

Comments are closed.