Les puits de lumière pour un éclairage économique et écologique

29
Les puits de lumière pour un éclairage économique et écologique
5 (100%) 1 vote[s]

Le puits de lumière permet de bénéficier à moindre frais d’une lumière naturelle et agréable tout au long de la journée. Ce concept offre une véritable alternative écologique à l’éclairage électrique.

Le principe du puits de lumière

Rien ne remplace la lumière naturelle en terme d’éclairage du point de vue du rendu ou financier. La lumière naturelle contribue à votre bien-être et équilibre physiologique, elle permet de combattre les dépressions et préserve l’énergie.

Malheureusement, il n’est pas toujours possible de percer des fenêtres dans certaines pièces.

Le puits de lumière est une technique qui permet de capter la lumière naturelle de l’extérieur à l’aide d’un puits fait d’un tube en aluminium contenant de petits miroirs agencés de manière spécifique. Il est souvent placé sur le toit de la maison ou même en façade.

La lumière est interceptée à l’aide d’un capteur et progresse peu à peu grâce aux miroirs jusque la pièce à éclairer (en son centre, par exemple) à l’intérieur de laquelle elle se diffuse grâce à un diffuseur ou dôme. C’est l’idéal pour une pièce sans fenêtre ou avec peu d’ouverture sur l’extérieur ou pour un jardin d’hiver.

puit-lumiere

La composition

Un puits de lumière se compose de plusieurs éléments : un capteur de lumière, qui permet aux rayons du soleil de passer à travers la toiture, un tube d’aluminium, qui réfléchit et guide la lumière au cœur de la maison, un diffuseur, qui fait passer la lumière du tube à la pièce et un solin, pour garantir l’étanchéité du toit et du puits.

Le dôme lentille réoriente la lumière solaire émise à angles faibles et élimine les surintensités lumineuses du soleil de midi ce qui permet de disposer d’un éclairage uniforme tout au long de la journée Le réflecteur sous-dôme réoriente la lumière hivernale émise à angles faibles et accroît la quantité de lumière capturée pour une intensité lumineuse accrue

Le conduit de lumière permet d’acheminer la lumière et doit être le plus réfléchissant possible.

Le système Solartube par exemple permet 99,7% de réflexion, soit 3319 lumens à Paris.

Les tubes en aluminium vont de 25 cm à 65 cm de diamètre. Un tube de diamètre important permettra d’éclairer une surface plus importante. Il faut un diamètre de 25 cm pour un couloir de 10 m² et un diamètre de 45 cm pour éclairer agréablement une pièce à vivre.

L’installation

L’installation de la plupart d’un puits de lumière ne requière pas forcément de grandes compétences de bricolage, mais des professionnels peuvent vous aider à monter et assurer l’étanchéité du système. L’installation est simple et rapide et s’effectue en une demi-journée ou une journée maximum par un professionnel.

Aucune déclaration de travaux et permis de construire n’est nécessaire pour installer un puits de lumière. En effet, seul un petit dôme dépassera de votre toiture et sera à peine visible de l’extérieur.

Ce qu’il faut savoir

Le puits de lumière prend la forme d’un hublot de lumière dans la pièce à éclairer. C’est quasiment le même principe qu’une fenêtre avec ses inconvénients également : lorsque le temps est nuageux, la lumière est moins intense. Par contre, le puits de lumière ne capte la chaleur comme peut le faire une fenêtre. Par ailleurs, ce type d’installation peut se révéler un peu bruyant en cas de forte pluie.

Il n’est pas nécessaire que la pièce à éclairer soit directement sous le toit.

En fonction de la taille et la configuration de votre pièce, il convient d’adapter le diamètre des tubes d’aluminium qui apporte la lumière externe.

Il faut privilégier les capteurs et diffuseur fabriqués en acrylique qui sont les plus efficaces.

Les puits de lumière peuvent être équipés de volets afin de boucher l’arrivée de lumière.

Des lampes peuvent êtres installées à l’intérieur du puits de lumière pour profiter d’un éclairage y compris la nuit.

Une installation rentable ?

Un puits de lumière n’est pas une installation très onéreuse qui coûte à partir de 600 euros et en moyenne 1500 euros. Cet investissement sera rentabilisé par une moindre consommation d’électricité.

Une étude réalisée par Altereco comparant des puits de jour et des Solartubes a montré que pour un bâtiment de 5 000 m2, ce type d’installation permet d’économiser 10 000 €/an sur l’éclairage, soit 55 tonnes de CO2/an en moins.

You might also like

Comments are closed.