Comparaison des systèmes de chauffage décentralisé

36

porte-serviettes-sdbDans le cadre d’un chauffage divisé, chaque radiateur est son propre générateur de chaleur.

Plusieurs types d’énergie permettent d’alimenter ces radiateurs : électricité, bois, fioul, pétrole, butane… Il existe également de nombreux types de radiateurs : convecteur classique, soufflant, radiateur à bain d’huile, radiateur à brique réfractaire…

Avantages et inconvénients de chaque système de chauffage décentralisé

Avantage :

L’installation est dans la plupart des cas aisé et son coût peu onéreux. Son entretien est simple car il ne nécessite qu’un coup d’éponge.

Inconvénient :

Le coût d’utilisation peut s’avérer élevé notamment dans le cas de matériel électrique

Ce type de chauffage peut utiliser diverses énergies et divers matériels :

1, – L’ électricité comme source d’énergie

Avantages :

  • L’investissement initial d’achat de matériel ou d’installation est peu onéreux.
  • L’entretien est aisé.
  • Large gamme de convecteurs.
  • Pas de stockage de combustible.

Inconvénients :

  • Le prix d’utilisation est très cher.
  • C’est une énergie non renouvelable. Afin de réguler votre chauffage, utilisez des convecteurs ou radiateurs avec position « éco ». En cas d’absence prolongée, choisissez la position hors-gel.

Convecteurs électriques classiques

Le convecteur est composé d’une résistance qui chauffe l’air qui entre dans la partie basse de l’appareil et ressort à travers la grille frontale en haut.

Avantages :

  • Il permet de réchauffer rapidement une pièce.
  • Des modèles design sont disponibles.
  • Son entretien est très simple.
  • C’est le système de chauffage le plus économique à l’installation.

Inconvénients :

  • Le convecteur procure une chaleur sèche peu agréable.
  • Il entraîne des consommations électriques élevées. Il convient de l’équiper d’une régulation par thermostat électronique incorporé qui peut contrôler la température de chauffage au degré près

Convecteurs électriques soufflants

Il s’agit du même principe que le convecteur classique avec un système qui pulse l’air chaud.

Avantage supplémentaire :

Les appareils soufflants céramiques diffusent rapidement une chaleur douce.

Inconvénient supplémentaire :

Ils sont plus chers.

Panneaux rayonnants ou radiants

Une résistance chauffe une plaque centrale qui diffuse sa chaleur au corps du radiateur et réchauffe l’air ambiant.. Leur confort thermique est supérieur à des convecteurs classiques.

Avantage :

  • Ils permettent de bénéficier d’une chaleur assez homogène en installant un radiateur pour 15 mètres carré de surface à chauffer.
  • Le panneau rayonnant est très simple à nettoyer : un coup de chiffon et c’est fini !
  • Il existe de nombreux modèles s’intégrant très bien dans tous les intérieurs.

Inconvénient :

Il est plus cher à l’achat qu’un convecteur.

Radiateurs à fluide caloporteur ou convecteurs à bain d’huile

Avantage :

Ils présentent l’avantage de ne pas assécher l’air.

Inconvénient :

Leur prix est plus cher qu’un simple convecteur.

Radiateurs à inertie

Avantage :

Leur confort thermique est équivalent à un chauffage. Ils présentent une homogénéité d’émission de chaleur et de diminuer l’écart de la température de l’air au niveau de la tête et au niveau des pieds. Il n’y a pas de variation brusque de température : une chaleur douce et agréable, mais également permet d’éviter les chocs thermiques nuisibles à votre maison.

Inconvénient :

Le prix d’un radiateur est assez élevé de 300 à 1200 euros.

Radiateurs à accumulation

Ces radiateurs accumulent la chaleur électrique dans des briques réfractaires ou dans de la stéatite et la restitue progressivement.

Avantages :

  • Ils procurent ainsi une chaleur agréable et homogène dans toute la pièce.
  • Par ailleurs, ce système peut se recharger la nuit et bénéficier des tarifs heures creuses d’électricité. Son utilisation est donc moins onéreuse qu’un convecteur classique.

Inconvénient :

Leur prix est assez élevé de 1000 à 2000 euros.

Sèche serviettes

Avantages:

  • C’est le modèle idéal pour la salle de bain : il permet à la fois de chauffer la salle de bain, mais également de sécher les serviettes.
  • Ces radiateurs sont esthétiques.

Inconvénient :

Leur prix est assez cher de 200à 1200 euros.

2, -Le gaz naturel

Cela peut être un radiateur à gaz ou un poêle à gaz, qui possèdent leur propre approvisionnement en gaz (souvent en bouteille) et leur propre évacuation des fumées vers l’extérieur, ou un chauffage d’appoint au gaz qui est un radiateur mobile alimenté par une bouteille de gaz.

Ces appareils fonctionnent avec du propane ou du butane, qui sont des gaz de pétroles liquéfiés.

Il existe plusieurs types d’appareils :

  • Les appareils infrableus : leur flamme bleue diffuse instantanément leur chaleur grâce aux nombreux trous percés dans sa grille.
  • Les appareils infrarouges : leur chaleur est dégagée par la combustion du gaz à travers une briquette en céramique. Celle-ci est percée de nombreux trous. Ce système à l’avantage de ne pas dessécher l’air. Ces appareils bénéficient de plusieurs positions de réglage et d’un thermostat.
  • Les appareils à catalyse : la combustion à basse température permet à la chaleur de se diffuser via un panneau en fibres céramiques.
  • Les appareils de chantier : ceux que l’on appelle braseros sont des appareils destinés à chauffer rapidement et intensément de grandes surfaces. Ce sont les plus puissants.

Avantages :

  • L’investissement initial n’est pas trop cher.
  • L’entretien est aisé.

Inconvénients :

  • L’achat régulier de bouteilles, incluant le transport et le raccordement de ses bouteilles peut être pénible.
  • Le raccordement à un système d’évacuation des fumées.
  • Le prix d’utilisation est plus cher que le bois par exemple.
  • C’est une énergie non renouvelable.

3, -Fioul

Il existe deux types de poêles fioul :

  • les appareils à flamme jaune : ils sont conviviaux mais encrassent rapidement les conduits, ce qui nécessite un entretien régulier ;
  • les appareils à flamme bleue : ils sont plus performants et plus propres.

Avantages :

  • Le coût d’installation est assez faible.
  • L’entretien est aisé.

Inconvénients :

  • Le raccordement à un système d’évacuation des fumées.
  • Le prix d’utilisation est plus cher que le bois par exemple.
  • C’est une énergie non renouvelable.

4, -Bois

Poêles à bois

Avantages :

  • Le coût d’installation est très faible.
  • Certains poêles sont à chargement automatique et évite la corvée de rechargement.
  • Le bois est une énergie peu onéreuse.
  • C’est une énergie renouvelable.

Inconvénients :

  • Le poêle ne permet généralement de chauffer qu’une unique pièce, sauf à installer un système de canalisation diffusant la chaleur, mais augmentant la facture d’installation.
  • Le raccordement à un système d’évacuation des fumées.

Cheminée à bois

En foyer ouvert, la cheminée offre des aspects esthétiques, mais possède un rendement thermique très faible.

En insert ou en foyer fermé, le rendement est important. Il est également possible d’installer des récupérateurs de chaleur (canalisation et ventilateurs y faisant circuler l’air chaud) afin de chauffer la totalité de la maison. Une cheminée à foyer ouvert ne permet de produire qu’environ 10 à 30% de rendement alors que le rendement avec un récupérateur permet d’atteindre 50 à 70%.

You might also like

Comments are closed.