Quelle ampoule choisir, guide comparatif

0 287

Que cela soit par souci écologique et par souci économique de réduire votre consommation électrique, l’éclairage est un vecteur important de dépense énergétique qu’il est possible de réduire par quelques gestes simples.

Le premier d’entre eux est le choix du type d’ampoule adaptées à l’usage que vous souhaitez en faire

Vous trouverez dans les lignes qui suivent un comparatif des différents types d’ampoule afin de vous éclairer dans votre choix…

La diode électro-luminescente ou LED (Light Emitting Diode)

comparatif-ampoulesC’est une ampoule économique et écologique.

Les diodes électroluminescentes sont un type d’éclairage à semi-conducteurs qui convertissent l’électricité en lumière. Bien qu’autrefois connues principalement pour les feux de signalisation et les feux de circulation, les LED en lumière blanche sont aujourd’hui l’une des technologies les plus économes en énergie et en évolution rapide. Un éclairage LED n’utilise que 25%-30% de l’énergie et durent 8 à 25 fois plus longtemps qu’une ampoule incandescente.

Les ampoules LED sont actuellement disponibles dans de nombreux produits tels que :

  • l’équivalent des ampoules à incandescence traditionnelles de 40W, 60W et 75W,
  • les ampoules réflecteurs souvent utilisées dans les luminaires encastrés,
  • les petits luminaires à rail,
  • les lampes de bureau,
  • l’éclairage sous les armoires de cuisine,
  • les luminaires extérieurs.

Elles existent dans une variété de couleurs, et certaines sont gradables ou offrent des caractéristiques pratiques comme la lumière du jour et des détecteurs de mouvement. Les LEDs fonctionnent bien à l’intérieur et à l’extérieur en raison de leur durabilité et de leur performance dans les environnements froids. Recherchez les produits LED tels que les éclairages de sentiers, les éclairages de marches et les éclairages de porches pour l’extérieur. Vous pouvez également trouver des éclairages extérieurs solaires.

Bien que les LED soient plus chères, elles permettent d’économiser de l’argent parce qu’elles durent longtemps et consomment très peu d’énergie. Comme pour les autres produits électroniques, on s’attend à ce que les prix baissent à mesure que de plus en plus de produits entrent sur le marché.

Avantages des ampoules LED

  • Leur durée de vie est exceptionnelle : 50 000 à 100 000 heures d’utilisation !
  • De plus, elles sont très solides et résistantes aux chocs, ce qui permet de profiter de leur durée de vie…
  • Enfin, leur durée de vie n’est pas altérée par des allumages répétés comme les ampoules dites à basse consommation.
  • Leur rendement est très bon : de 50 à 60 lumens par watt. Elle ne dégage que très peu de chaleur et reste froide ; il n’y a donc que peu de déperdition d’énergie.
  • Leur intensité lumineuse est variable et peuvent donc être utilisées avec un variateur.
  • Leur taille est très petite : elles peuvent ainsi être intégrées dans des luminaires plus discrets.
  • Ce type de lampe existe également en basse tension ce qui en permet l’utilisation en pièces humides ou à l’extérieur.

Inconvénients des ampoules LED

  • Le prix de ces lampes est leur principal inconvénient car il est assez élevé. Toutefois, c’est un investissement qui peut être assez vite amorti en fonction de votre utilisation et au vu de leur coût de consommation. En outre, le prix est en ce moment en chute libre.
  • Le rendu des couleurs est plutôt moyen, bien que ce point ait été grandement amélioré ces dernières années.
  • Il existe peu de fortes puissances disponibles, mais ce point est en fort progrès.
  • Les ampoules LED sont critiquées par certains professionnels de la santé en raison de divers problèmes qu’elles peuvent causer notamment à cause de la lumière bleue qu’elles dégagent.

Les ampoules LED sont idéales pour un éclairage ponctuel comme une lampe de chevet, un spot d’éclairage, une veilleuse…

Ampoule à fluorescence ou néon

La lampe fluorescente est une solution économique et écologique pour éclairer de grands volumes ou le jardin. Elle est à éviter dans les pièces qui sont éclairées par intermittence comme les WC, la cave ou les couloirs.

Il convient de privilégier des marques afin de bénéficier des récents avantages (moins de substances nocives, usure moindre, meilleur rendu des couleurs…).

Ampoule à basse consommation

Les lampes fluorescentes compactes sont simplement des versions torsadées des lampes fluorescentes à tube long que vous pouvez déjà avoir dans une cuisine ou un garage. Parce qu’elles consomment moins d’électricité que les ampoules à incandescence traditionnelles, les ampoules fluocompactes ordinaires peuvent s’amortir en moins de neuf mois, puis vous faire économiser de l’argent chaque mois.

Une ampoule fluocompacte peut s’amortir en économies d’énergie en moins de 9 mois et continuer à vous faire économiser de l’argent chaque mois. Une ampoule fluocompacte consomme environ le tiers de l’énergie d’une ampoule à incandescence.

Ces ampoules  sont disponibles dans une gamme de couleurs claires, y compris des tons chauds (blanc à jaune) qui n’étaient pas aussi variés lors de leur introduction. Certaines sont emboîtées dans un couvercle pour diffuser la lumière et donner une forme similaire à celle des ampoules que vous remplacez.

Les ampoules fluocompactes combinent l’efficacité énergétique de l’éclairage fluorescent avec la commodité et la popularité des appareils à incandescence. Les ampoules fluocompactes conviennent à la plupart des appareils conçus pour les ampoules à incandescence et consomment environ 75 % moins d’énergie.

Bien que les ampoules fluocompactes coûtent un peu plus cher que les ampoules à incandescence comparables, elles durent 6 à 15 fois plus longtemps (6 000 à 15 000 heures). Voyez comment les ampoules à économie d’énergie se comparent aux ampoules à incandescence traditionnelles et découvrez comment fonctionnent les ampoules fluocompactes.

Les ampoules fluocompactes sont les plus rentables et les plus efficaces dans les endroits où les lumières sont allumées pendant de longues périodes. La période de récupération sera plus lente dans les endroits où les lumières sont allumées pendant de courtes périodes, comme les placards et les garde-manger. Comme les ampoules fluocompactes n’ont pas besoin d’être changées souvent, elles sont idéales pour les endroits difficiles d’accès. Apprenez-en davantage sur le moment d’éteindre vos lumières et de remplacer les lampes fluorescentes.

Les ampoules fluocompactes sont offertes dans une variété de styles ou de formes, et chacune est conçue pour un usage particulier. La taille ou la surface totale du ou des tubes détermine la quantité de lumière qu’ils produisent. De nombreux modèles vont du blanc froid au blanc chaud, comme indiqué sur l’emballage, et sont compatibles avec d’autres commandes d’éclairage.

Les types courants d’ampoules fluocompactes comprennent :

  • Les lampes spirales A-line et A-line sont des ampoules à culot vissées, le plus souvent avec des culots Edison moyens (E-26) et des ballasts intégrés ; elles peuvent être utilisées dans les appareils ménagers courants conçus pour les ampoules à incandescence comme les lampes de table, les plafonniers et les appliques.
  • Les lampes globe sont semblables aux lampes spirales, mais elles sont dotées d’un globe ou d’une autre forme décorative qui renferme la lampe CFL proprement dite. Ils sont utilisés dans les luminaires plus décoratifs où la lampe est visible, tels que la salle de bains et l’éclairage du plafond.
  • Les projecteurs et les lampes à réflecteur ont également une base vissée et sont conçus pour focaliser la lumière sur les objets qui se trouvent devant eux. Ils sont couramment utilisés dans les luminaires intérieurs tels que les luminaires encastrés ou fermés ainsi que les projecteurs extérieurs.

Les ampoules fluorescentes contiennent une petite quantité de mercure et devraient toujours être recyclées à la fin de leur durée de vie.

Avantages :
– La durée de vie est importante : 10 à 20 fois plus qu’une ampoule à incandescence, mais 5 fois moins qu’une LED.
– Le rendement énergétique est très bon (5 fois meilleur que les ampoules classiques à incandescence) ; l’ampoule reste tiède.
– Il existe de nombreuses puissances disponibles.

Inconvénients :
– Le prix est plus élevé qu’une lampe classique à incandescence, mais reste moins élevé que les LED. Leur prix d’achat est vite amorti par leur coût de consommation moindre.
– Le rendu des couleurs n’est pas très bon, notamment lors de la phase de chauffe.
– Les lampes à fluorescence sont de taille assez conséquente, limitées par le fait que la lumière provient d’un tube long dans le cas d’un néon ou courbé dans le cas d’une lampe basse-consommation. Elles ne conviennent pas à tous les luminaires.
– Ces ampoules contiennent des substances dangereuses comme le mercure ou le plomb. Il convient de privilégier les grandes marques qui minimisent ces éléments nocifs.
– Elles sont assez fragiles, beaucoup plus que les LED.
– Elles ne sont pas utilisables avec un variateur.
– Elles supportaient mal les allumages répétés. Ce point a été résolu sur les modèles les plus récents et de bonne qualité.
– Elles mettaient un certain temps avant d’atteindre leur puissance lumineuse maximale. C’est toujours le cas des modèles bas de gamme.

Une variante : la lampe à ioniseur

La lampe à ioniseur est une lampe fluocompacte qui intègre un ioniseur.

Son rôle est de revivifier l’air, comme les lampes à sel.

Elle utilise la photocatalyse pour dépolluer l’air en tentant de le débarrasser des germes, composants organiques volatils, formaldéhyde, benzène, allergènes et poussières présents dans nos intérieurs.

Les milieux naturels sont riches en ions négatifs. En milieu urbain cette ionisation est très faible et quasiment absente dans les logements où l’on trouve de nombreux micro-polluants en suspension dans l’air (COV, benzène, toluène, formaldéhyde, éther de glycol…). Les polluants sont émis par les bois traités, agglomérés, contreplaqués, colles, moquettes, peintures, isolants…

Les ions négatifs revitalise l’atmosphère, élimine la micro-pollution, neutralise l’électricité statique et réduit les perturbations électromagnétiques (ordinateur, télévision, téléphone…)

L’ioniseur émet des électrons qui s’attachent aux micro-polluants en suspension dans l’air. Ces particules vont se déposer progressivement au sol et ne seront donc plus inhalées

Son inconvénient est sans doute son prix plus important qu’une ampoule fluocompacte classique.

Ampoule à incandescence (Lampe classique)

Les ampoules à incandescence sont les ampoules classiques à bas prix et à l’éclairage très naturel, mais dont le coût de consommation est très important et la durée de vie très faible : une lampe peu écologique !

Avantages :
– Le prix est très faible comparativement aux autres ampoules.
– Leur taille est très variable et peut s’adapter à des multiples types de luminaires. Elle existe dans de nombreuses variétés de couleur et de forme.
– Le rendu des couleurs est excellent. C’est son gros point fort !
– Ce type de lampe peut être utilisé avec un variateur.
– Les gaz inertes contenus dans l’ampoule ne sont pas polluants.

Inconvénients :
– La durée de vie est faible : 1 000 heures contre 100 000 heures pour les LED…
– L’ampoule n’est pas particulièrement solide et est sensible aux chocs.
– Le rendement est très mauvais : seulement 5% de l’énergie consommée est restituée en lumière, le reste est perdu en chaleur. Cette ampoule chauffe beaucoup et peut donc s’avérer dangereuse.

Ampoule halogène

L’halogène n’est adapté que dans un éclairage indirect car le flux lumineux est trop éblouissant.

C’est un mauvais calcul économique : le prix d’achat est pratiquement aussi élevé que les lampes fluorescentes pour un coût de consommation beaucoup plus élevé lié au rendement, mais également au fait que ce type de lampe est utilisé en lumière indirect.

C’est la lampe à éviter : peu économique et peu écologique.

Avantages :
– Le rendu des couleurs est excellent et est comparable à la lumière naturelle.
– Les tailles sont très variables et il en existe de multiples formes.
– La lampe halogène existe en basse tension et est donc adaptée pour l’utilisation dans une salle de bain ou une cuisine.
– Il existe une grande variété de puissance.

Inconvénients :
– La lampe halogène résiste peu aux chocs et vibrations.
– Le rendement est particulièrement mauvais, bien que légèrement meilleur que celui des lampes à incandescence. L’échauffement de l’ampoule est très important et dangereux.
– Ce type de lampe peut être installé sur un variateur, mais en réduit la durée de vie du filament qui s’oxyde en raison d’une température plus basse.
– Le gaz halogène est toxique et polluant.

Lampe au sodium

La lampe au sodium est utilisée surtout pour les éclairages publics.

Son rendu des couleurs et son éclairage peu agréable sont des inconvénients de taille pour ce type de lampe.

Elle adaptée pour éclairer un grand jardin par exemple.

Avantages :
– La durée de vie est longue, comparable aux lampes fluorescentes.
– Le rendement et la puissance dégagée sont les principaux atouts de ce type de lampe.

Inconvénients :
– Ces lampes ne sont pas solides.
– Le rendu des couleurs est très mauvais, donnant une lumière blafarde peu agréable.
– La taille des ampoules est assez imposante et peu adaptée à certains luminaires.
– Elle est difficile à trouver dans les grandes enseignes.

Lampe à induction

Ce sont des lampes à décharge basse pression à vapeur de mercure. C’est une lampe sans filament qui combine la technologie des tubes fluorescents et de l’induction. Du fait de sa longue durée de vie et de son prix, la lampe à induction est utilisée là où la maintenance est difficile ou coûteuse, et dans des situations requérant de longues périodes de fonctionnement.

Avantages :
– La durée de vie est extrêmement longue : jusqu’à 100 000 heures !
– Procure un éclairage instantané.
– Le rendu des couleurs est bon

Inconvénients :
– Le prix est assez cher.

N’oubliez pas de recycler vos ampoules usagées

Le recyclage des ampoules permet de :

  • préserver des ressources naturelles : 93% du poids des lampes sont recyclables. L’utilisation de débris de verre, appelés calcin, permet d’économiser 700 kg de sable par tonne de verre fabriqué. On économise également 150 kg de soude ou potasse et 100 kg de calcaire. Par ailleurs, les composants recyclés sont autant de déchets en moins à mettre en décharge ou à incinérer.
  • économiser de l’énergie : Produire des tubes fluorescents à partir de calcin nécessite moins d’énergie qu’à partir de sable puisque le verre fond plus facilement que le sable. 1 tonne de calcin utilisée permet d’éviter le rejet de 500 kg de CO2 en moyenne.
  • évite la pollution due au mercure : Le mercure est le composant qui permet aux lampes de consommer peu d’énergie tout en éclairant très efficacement. Si le mercure contenu dans une lampe en infime quantité (0,005 %) ne représente aucun danger en cas de « casse », il devient potentiellement dangereux pour l’environnement à l’échelle des dizaines de millions de lampes arrivant en fin de vie chaque année si elles ne sont pas traitées. Le recyclage des lampes permet de récupérer et réutiliser le mercure et d’empêcher son rejet dans l’atmosphère ou dans les sols.

Toutes les ampoules à filament, classiques et halogènes, peuvent être jetées à la poubelle. Leur composition ne nécessite pas de traitement particulier, ce qui permet leur élimination avec les déchets ménagers.

Toutes les autres ampoules doivent être collectées, notamment les tubes fluorescents appelés couramment “néons”, les lampes fluocompactes appelées couramment “lampes basse consommation” et les lampes à LED.

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.