Construire en bois cordé

42
Construire en bois cordé
5 (100%) 1 vote[s]

D’où vient le terme bois cordé ou cord-wood ?

bois-cordonDe l’autre côté de l’Atlantique, le bois de chauffage est généralement vendu par  « cordon ».

Le cordon est la mesure standard pour le bois de chauffage, une corde est de 128 pieds ³ (environ 3,6 m³)  . Cela signifie que lorsqu’il est empilé, il mesure environ 4 pieds de haut (environ 1, 20 m ), 4 pieds de large et 8 pieds (2, 44 m ) de long. Cependant, la quantité de bois dans une corde peut varier d’un fournisseur à l’autre parce que le bois est habituellement coupé en différentes longueurs et que l’empilage inégal crée beaucoup d’espaces d’air.

II s’agit donc d’une mesure de bois de chauffage. C’est ce bois de chauffage qui va être utilisé pour construire une maison.

Qu’est-ce que la construction en bois cordé ?

La construction en bois de corde est une méthode de construction d’un mur en empilant des bûches de bois de chauffage de 30 à 60 cm  long, en utilisant un mélange de mortier pour les maintenir ensemble aux extrémités et en isolant la cavité centrale avec de la sciure et de la chaux. La manutention de petits bouts  de bois est un avantage important puisqu’elle ne nécessitait pas d’équipement lourd.

Son origine demeure un mystère. L’un des premiers habitats en bois cordés a été recensé il y a plus d’un siècle au Canada. Au même moment, des types de constructions sont également apparus dans les Pays scandinaves et dans l’ouest des États-Unis.

Pourquoi construire en bois cordé ?

On peut dire que la construction en bois cordé est une méthode récente. Certains restent perplexes quant à son utilisation. Pourtant, elle présente de multiples avantages notamment en matière d’écologie et d’esthétisme. La technique ne nécessite pas un savoir-faire particulier, il suffit de connaitre les principes de la construction.

Sur le plan esthétique, cette technique offre la possibilité de réaliser diverses combinaisons de formes : ovale, carré… On aime l’originalité qui se dégage des maisons en bois cordés. Au final, vous aurez une maison atypique et unique qui se démarquera de celles des autres.

Pour accentuer l’aspect original, il est parfaitement possible d’utiliser des bûches de bois pour créer un escalier ou tout autre objet d’intérieur (support, tablette, etc.). Bref, chacun pourra laisser aller sa créativité pour un rendu quasiment bluffant.

Une maison en bois cordé est-elle écologique ?

Comment définir ce qu’on entend par  » vert  » en ce qui concerne la construction. Un bâtiment écologique doit avoir un degré significatif sur les éléments suivants : sa durabilité, son faible impact sur la planète,  son efficacité énergétique en cours de réalisation (souvent appelée « énergie intrinsèque ») et son efficacité énergétique en termes de performance (efficacité énergétique pour le chauffage et la climatisation).

La durabilité d’une maison cordée

La maçonnerie en bois cordé s’empile très bien avec les peupliers hybrides et autres bois à croissance rapide. Vous pouvez faire pousser le bois destiné à votre maison en 5 à 7 ans.

Ces bois légers sont bons tant pour leur valeur isolante que pour leur stabilité ( dilatation et retrait). Une considération connexe est que la maçonnerie en bois cordé peut utiliser du bois habituellement non valorisé. C’est à dire, le bois qui ne convient pas comme bois de chauffage ou pour la scierie : billes courbes, billes creuses, bois flotté, rémanents, chutes, extrémités et chutes.

Lorsqu’on les coupe en morceaux, on peut obtenir beaucoup de bouts de bûches à partir de bois « usagés ». Il est possible de s’arranger avec un fabricant local de maisons en bois.

Essayez avec n’importe quelle entreprise qui fabrique des produits du bois : les constructeurs de cabanes en bois rond, scieries, fabricants de meubles, paysagistes ou entreprises de déboisement. La quantité de bois qui est déversée dans le site d’enfouissement est à la fois une honte et un désastre environnemental. C’est un geste vert  de faire bon usage de ces déchets.

Un faible impact sur la planète

Finalement, toutes nos structures doivent retourner à la terre d’où elles viennent.  Une fois sa durée de vie utile terminée, une maison en bois cordé se désagrège  mieux que la plupart des autres, surtout si on utilise des liants écologiques. Avec une protection et une bonne qualité de construction, une maison en bois cordé durera longtemps, cent ans ou plus. La  » protection « , consiste à empêcher la maçonnerie en bois cordé de toucher le sol et à protéger les murs contre l’humidité ascensionnelle.

Sa faible énergie intrinsèque

Les murs en maçonnerie de bois cordé classique ont trois composantes matérielles : les extrémités des bûches, la matrice de mortier et la cavité isolée à l’intérieur du mortier. Voyons comment ces composants se mesurent à l’énergie intrinsèque.

Le bois cordé est très à la hauteur s’il est local. Utilisez les bois locaux, peut-être même les arbres que vous devrez déboiser pour le chantier. L’autre énergie grise dans le bois cordé lui-même est l’énergie nécessaire pour couper les arbres en morceaux plus courts. Généralement, cela se fait à l’aide d’une tronçonneuse, de sorte que le gaz et l’huile sont consommés, mais pas une grande quantité pour la quantité de matériaux de construction que vous obtenez à partir du processus. Le bois de cordage peut également être coupé avec une scie à tronçonner de grand diamètre (tronçonneuse) alimentée par la prise de force d’un tracteur, ou par un moteur à essence ou électrique. Ce type de scie peut couper beaucoup de bois rapidement – et avec précision – avec une quantité minimale de combustible fossile.

C’est le mortier qui lie le mur et donne à la maçonnerie en bois cordé son aspect texturé agréable. C’est aussi un élément clé de l’efficacité énergétique.

Le ciment dans le mortier est un matériau qui utilise beaucoup d’énergie intrinsèque dans sa fabrication et son transport. Il faut l’utiliser avec modération. La recette de mortier à base de ciment est de 9 sables, 3 sciures de bois trempées, 2 ciment et 3 chaux hydratée, les quantités étant égales en volume (pelletées). Cette recette permet d’obtenir une charge de mortier pour brouette, suffisante pour poser un mur de maçonnerie en bois de cordon de 40 cm d’épaisseur à 0,1 m².

L’utilisation de mortier à la chaux, sans ciment du tout peut être aussi une bonne idée. Le mortier de chaux présente de nombreux avantages, dont le moindre n’est pas qu’il contient beaucoup moins d’énergie intrinsèque que le ciment.

Autre point important, on peut très bien remplacer le mortier de ciment par un mortier d’argile ou de sable. Par ailleurs, puisqu’il est possible de la réaliser en auto-construction, elle permet d’éviter le recours aux machines polluantes.

Pour l’isolation, on peut utiliser  de la sciure de bois, un déchet des scieries. Elle a une très bonne  valeur isolante. Traitez alors la sciure de bois avec de la chaux éteinte comme agent de conservation, une partie de chaux mélangée à 12 parties de sciure. L’isolation en cordé est  très  écologique.

Efficacité énergétique :

Il est difficile d’appeler un bâtiment vert,  s’il consomme beaucoup d’énergie pour le chauffage et la climatisation. Grâce à l’épaisseur des murs d’extrémité et à la merveilleuse juxtaposition de l’isolation et de la masse thermique dans la maçonnerie en bois de cordage  les maisons  sont très éco-énergétiques. De plus, elles maintiennent une température constante et confortable, été comme hiver.

La maison saine :

La maçonnerie en bois de coré est inerte. Il n’y a pas de dégagement gazeux, en dehors de l’arôme normal du bois, pas désagréable de toutes façons. Les mortiers de chaux et de ciment peuvent endommager la peau quand ils sont frais, donc il faut toujours utiliser des gants en caoutchouc doublés de tissu pendant la construction. Mais, une fois durci, le mortier ne présente pas plus de danger pour la santé que, disons, le calcaire. Il ne faut que rarement un revêtement sur les extrémités de bûches, et jamais d’agent de préservation chimique.

Ce type de construction se compare très favorablement à toute autre méthode au niveau écologique.

Le tiers du prix d’une maison traditionnelle

La construction en bois cordé est à la portée de tout le monde. La plupart des maisons en bois cordés sont auto construites. En clair, si vous décidez de vous livrer vous-même au chantier, les dépenses seront à coup sûr réduites. De plus, n’importe quelle sorte de bûche de bois fera parfaitement l’affaire. Les cordes en bois sont disponibles à moindre coût ; pas besoin donc de matériau hors de prix. Par ailleurs, en tant qu’isolant naturel, le bois va permettre de faire des économies d’énergie.

En plus d’économiser de l’argent, le bois cordé  est également esthétique, économe en énergie et durable. Si vous avez accès à du bois résineux, si vous voulez travailler fort et si vous avez le désir et la patience de planifier votre propre projet de construction, ce peut être une technique que vous devriez envisager. C’est dans le mur lui-même que l’on réalise les économies les plus importantes. Si vous avez facilement accès au bois résineux et que vous pouvez le peler, le fendre et le sécher, vous avez réussi à acquérir les éléments constitutifs de base de votre maison. Une fois qu’un mur en bois de corde est construit, il est fini à l’intérieur et à l’extérieur.

La construction en bois cordé est une solution écologique. Les possibilités de construction en bois cordé étant multiples, alors autant laisser aller son imagination. En effet, elles se démarquent par leur forme unique et originale qui rappelle des maisons de bucherons.

 

 

You might also like

Comments are closed.