Des fleurs à manger : achillée, chicorée et bleuet

21
Evaluez ce post

Les fleurs comestibles sont à la fois des mets très fins et délicieux, et permettent surtout d’agrémenter l’esthétique d’un plat.

Trois fleurs sauvages comestibles

achillee-millefeuille1, – Achillée millefeuille

L’achillée millefeuille parvient à une hauteur de 20 à 80 cm. Ses fleurs ordinairement très petites, blanches ou roses, s’épanouissent de juin à septembre, quelquefois durant l’hiver. C’est une vivace.

Récoltées en site naturels et dans des champs de production répartis des Alpes à la Méditerranée, les espèces sauvages permettent de créer un environnement naturel durable, gai et changeant au fil des saisons, grâce à une floraison riche en couleurs, étalée sur toute la saison de végétation.

Préparation du sol :

Éliminer les mauvaises herbes afin de semer sur un sol propre. Ameublir le sol en surface.

Semis :

Au printemps ou à l’automne, semer à la volée, régulièrement sur toute la surface. Ratisser légèrement en surface et rouler de façon à assurer le contact terre/graines. Pour faciliter la germination, arroser en pluie fine sans provoquer de ruissellement, jusqu’à la levée. Période de semis : au printemps ou à l’automne.

Entretien :

Laisser monter en graines et mûrir de façon à assurer le resemis. Un fauchage (tonte) à l’automne est conseillé. Dose de 1 gr pour 6 m2

Fleurs, feuilles et fruits sont comestibles et s’incorporent aux salades, soupes, sauces. On prépare également des tisanes, limonades et autres thés avec l’achillée millefeuille.

2, -Chicorée sauvage

La chicorée sauvage épanouit ses nombreuses capitules de fleurs bleues (rarement roses et blanches) de juillet à septembre. C’est une vivace bisannuelle ou annuelle qui varie entre 40 et 100 cm de hauteur.

Récoltées en site naturels et dans des champs de production répartis des Alpes à la Méditerranée, les espèces sauvages permettent de créer un environnement naturel durable, gai et changeant au fil des saisons, grâce à une floraison riche en couleurs, étalée sur toute la saison de végétation.

Préparation du sol :

Éliminer les mauvaises herbes afin de semer sur un sol propre. Ameublir le sol en surface.

Semis :

Au printemps ou à l’automne, semer à la volée, régulièrement sur toute la surface. Ratisser légèrement en surface et rouler de façon à assurer le contact terre/graines. Pour faciliter la germination, arroser en pluie fine sans provoquer de ruissellement, jusqu’à la levée. Période de semis : au printemps ou à l’automne.

Entretien :

Laisser monter en graines et mûrir de façon à assurer le resemis. Un fauchage (tonte) à l’automne est conseillé. Dose de 6 grs pour 3 m2

Les fleurs sont délicieuses en salade et la racine grillée moulue est un substitut au café.

3, -Le bleuet sauvage

Le bleuet sauvage (centaurea cyanus) atteint de 25 à 80 cm de hauteur. Espèce annuelle ou bisannuelle aux capitules de fleurs bleues (rarement roses ou blanches) s’épanouissant de mai à juillet et au mois d’août en montagne.

Récoltées en site naturels et dans des champs de production répartis des Alpes à la Méditerranée, les espèces sauvages permettent de créer un environnement naturel durable, gai et changeant au fil des saisons, grâce à une floraison riche en couleurs, étalée sur toute la saison de végétation.

Préparation du sol :

Éliminer les mauvaises herbes afin de semer sur un sol propre. Ameublir le sol en surface.

Semis :

Au printemps ou à l’automne, semer à la volée, régulièrement sur toute la surface. Ratisser légèrement en surface et rouler de façon à assurer le contact terre/graines. Pour faciliter la germination, arroser en pluie fine sans provoquer de ruissellement, jusqu’à la levée. Période de semis : au printemps ou à l’automne.

Entretien :

Laisser monter en graines et mûrir de façon à assurer le resemis. Un fauchage (tonte) à l’automne est conseillé. Dose de 6,5 grs pour 2 m2

Les fleurs s’utilisent en salade.

 

You might also like

Comments are closed.