La loggia ou la mezzanine

68

Le principe de la loggia, ou mezzanine, est de séparer une pièce en deux parties en utilisant au mieux son volume. Elle permet un réel gain d’espace habitable dans une maison pour un prix relativement raisonnable.

Cette optimisation permet à surface habitable constante d’accroître l’habitabilité d’une pièce.

loggiaPourquoi installer une loggia ou une mezzanine ?

La loggia permet d’optimiser des petits espaces en utilisant le volume de la pièce plutôt que sa surface au sol. Elle permet également de créer des rangements volumineux en installant une bibliothèque sous un coin repos par exemple.

La mezzanine sépare aussi deux coins différents : un espace travail ou jeu et un espace de sommeil par exemple.

Enfin, la loggia peut permettre également de modifier un volume trop haut et peu esthétique ou mettre en valeur une pièce. C’est un élément de décoration à part entière.

Pour quels usages,  installer une loggia ou une mezzanine ?

La loggia est généralement installée dans une chambre afin de délimiter les espaces de travail ou jeu et l’espace de repos, mais peut être également installé dans un studio avec la partie réservé au repos en hauteur et la pièce de vie en bas ou pour délimiter un salon avec un espace bureau en hauteur.

Une mezzanine peut être installée dans une pièce possédant une hauteur sous plafond à partir de 2.5 mètres carré. Mais pour installer une belle mezzanine confortable, une hauteur de 4 mètres est à privilégier. Cela permet de garder une hauteur minimale de 1.90 m sous la loggia afin de faciliter les déplacements. Une loggia peut être installée par des professionnels, dans une durée assez courte à partir d’une demi-journée, mais peut également être montée par un particulier un peu bricoleur.

Certaines mezzanines se présentent sous la forme d’un ensemble de mobiliers qu’il est assez simple à monter pour peu que l’on sache percer des trous dans un mur. Ce type d’installation peut être démonté et emporté lors d’un déménagement. Une mezzanine peut également être une véritable construction intégrée au bâti. Il convient alors d’avoir des véritables talents de bricolage dans le gros œuvre.

Une mezzanine mobile pour petits budgets

Pour des petits budgets, il existe également des aménagements de mobilier de chambre (bureau et lit) directement intégré sous forme de loggia amovible. Sans pour autant devoir grimper et dormir en hauteur, il existe un procédé à mi-chemin entre la mezzanine et le lit escamotable qui permet de dégager un véritable espace de vie, pendant la journée et de profiter d’un lit à mi-hauteur. Dans le cadre de cette mezzanine mobile où le lit est descendu chaque soir, la construction est configurée de manière à ce qu’aucun meuble utilisé dans la journée ne soit bougé.

Quels matériaux utiliser pour créer une mezzanine ?

Les mezzanines les plus simples à installer sont en bois ; ce matériau est particulièrement adapté dans le cadre d’une autoconstruction ou d’un montage par soi-même. Il convient pour les mezzanines de petites tailles

Les poutres en béton permettent de donner un aspect plus solide et plus intégré au bâti.

L’acier permet de diminuer l’encombrement de la mezzanine et de donner une apparence de légèreté et modernité.

Enfin, le verre de sécurité placer sur le sol permet d’optimiser la luminosité de la pièce et s’intègre bien dans les intérieurs modernes.

Démarches administratives pour installer une loggia

Si la loggia mesure moins de 20 m², une simple déclaration de travaux à la mairie suffit. Si elle mesure plus de 20 m², il y a alors obligation de déposer une demande de permis de construire

Quelle TVA sur la loggia ?

Voici selon les différents cas, les possibilités d’appliquer ou non la TVA à taux réduit (5.5 % contre 19.6 % pour le taux normal) :

  • Les travaux de construction et/ou d’extension de balcon, loggia, terrasse ou véranda, ne peuvent par nature bénéficier du taux réduit (120 du BOI 3C-7-06)
  • Les travaux de fermeture d’un balcon ou d’une loggia relèvent le cas échéant du taux réduit s’ils ne conduisent pas à une augmentation de plus de 10% de la surface de plancher hors oeuvre nette des locaux d’habitation existants (120 du BOI 3C-7-06).
  • L’espace de la loggia ne compte par le calcul de la SHON.

Les travaux à l’issue desquels la surface de plancher hors oeuvre nette (SHON) des locaux existants, majorée, le cas échéant, des surfaces des bâtiments d’exploitations agricoles mentionnées au d de l’article R. 112-2 du code de l’urbanisme, est augmentée de plus de 10 % relèvent du taux normal.

Selon l’article R. 112-2 déjà cité, la SHON est calculée à partir de la surface de plancher hors oeuvre brute d’une construction (SHOB18), de laquelle il convient notamment de déduire les surfaces hors oeuvre des combles et sous-sols non aménageables pour l’habitation (c’est-à-dire d’une hauteur sous toiture ou plafond intérieure à 1,80 m), des toitures-terrasses, balcons, loggias et surfaces non closes au rez-de-chaussée, ou des surfaces affectées au stationnement des véhicules.

En cas d’augmentation de plus de 10 % de la surface visée au n° 178, le taux normal s’applique à l’ensemble des travaux réalisés et appréciés sur une période de deux ans (travaux concourant à la création de surface et autres travaux réalisés le cas échéant sur les surfaces existantes). Toutefois, quand ils emportent application du taux normal, les travaux de construction réalisés en dehors du volume existant ne sont pas en prendre en considération pour déterminer si la surface a été augmentée de plus de 10% pour l’appréciation du taux applicable aux travaux réalisés le cas échéant dans les volumes existants.

You might also like

Comments are closed.