Les murs végétaux ou la végétalisation verticale

25
Les murs végétaux ou la végétalisation verticale
5 (100%) 1 vote[s]

cadre-vegetal-interieurVous habitez dans un milieu urbain ? Vous souhaitez avoir un espace verdoyant à l’extérieur de votre maison ? Cependant, votre espace extérieur est vraiment très petit, il n’y a donc aucun moyen pour que vous puissiez construire un jardin. Que faire ?

Façades végétales vs murs végétaux

À l’opposé des façades végétales végétalisées par des plantes grimpantes ancrées au sol devant le mur, les murs végétaux vivants portent les végétaux, grâce à divers supports allant de bacs à des gabions remplis de substrat.

Les murs végétaux vivants représentent des habitats hétérogènes très intéressants pour la diversité végétale. Les écosystèmes muraux peuvent être définis par le substrat physique, l’humidité, les nutriments disponibles et le micro-climat. Le stress majeur demeure le type et la quantité de substrat disponible dans les murs, un facteur qui est assez imitant pour la végétation. L’humidité est ensuite le deuxième facteur  limitant étant donné que l’eau ruisselle directement vers le sol.

En général, la partie supérieure du mur est plutôt sèche,  la médiane plus humide et la base reste moyennement humide. Les murs sont pauvres en nutriments étant leur caractéristique très minérale reliée au support.

La grande particularité est la création de micro-climat avec des températures et des ensoleillements distincts Selon la position et l’aspect du mur. Un mur orienté plein Sud aura tendance à être très ensoleillé et chaud en surface mais refroidira plus vite la nuit, imposant des conditions plus extrêmes à la végétation.

Cette hétérogénéité spatiale est une opportunité pour créer de la diversité et associer des habitats légèrement différents. Dans nos régions, certaines plantes comme la Cymbalaire des murs (Cymbalaria muralis) ou le polypode commun (Polypodium vulgare) se développent dans les anfractuosités des vieux murs. Il n’est donc pas exclu, dans la même logique que pour les toitures, de créer des aménagements verticaux pour mimer des milieux tel que des falaises. Les dispositifs de mur verts commerciaux sont irrigués à raison de 1 à 5 litres d’eau par mètre carré et par jour avec le plus souvent des apports de nutriments sources d’eutrophisation, voire l’utilisation de tourbe où sphaignes colletées en nature.

Contrairement aux toitures qui offrent de l’espace pour la croissance  des plantes, les espèces sont placées dans des cavités Les espèces inféodées au milieu des falaises et vieux murs ont été sélectionnées. En plus d’être Ont d’être peu exigeantes en eau, leur avantage est d’offrir un couvert varié et pérenne contrairement aux murs végétaux intensifs qui demandent de remplacer 30% des individus chaque année.

Des murs végétaux pour soutenir la biodiversité en ville

Sachez que la végétalisation verticale est la solution en vue de pouvoir satisfaire votre envie de milieu verdoyant. Il s’agit d’un concept écologique qui vise à apporter de la verdure à une construction. La végétalisation verticale peut être utilisée sur un poteau, une clôture ou la façade d’une maison.

Aménager de la végétation sur ces structures permet d’embellir encore plus et de donner un style original à son habitation. Pour ceux soucieux de l’environnement, un mur ou une clôture végétale est l’idéal.

Le développement urbain est traditionnellement guidé par un critère de maximisation de la surface bâtie. Dans ce contexte, le développement des infrastructures vertes au sol comme les espaces verts est contraint par la disponibilité de l’espace. L’utilisation des surfaces extérieures des bâtiments offre la possibilité d’accroître la présence de végétation, y compris dans des zones densément construites, par la mise en place de toitures vertes et/ou de murs végétalisés.

Les villes sont aussi souvent établies à la transition entre deux milieux – l’écotone
Le développement de la biodiversité et de la nature en ville est également un enjeu environnemental et de bien-être humain. .Des écosystèmes en bonne santé, délivrent des services écosystémiques qui participent à la durabilité du milieu urbain : services de production liés par exemple à l’agriculture urbaine, services de régulation tels que la régulation des extrêmes climatiques, le maintien de l’équilibre du cycle de l’eau et des inondations, la qualité de l’air ; des services immatériels tels que l’accès à un cadre de vie de qualité, des opportunités de délassement, etc.

Depuis deux décennies, un nombre croissant d’études portant sur les effets de la biophilie ont également démontré que le contact avec la nature améliore le bien-être ressenti et physique des populations urbaines. Les enjeux de la nature et de la biodiversité en ville sont donc multiples et intégrés : lutter contre l’érosion de la biodiversité et contribuer au développement de réseaux écologiques fonctionnels, assurer des services écosystémiques participant à la durabilité du milieu urbain, contribuer au bien-être humain par un contact avec la nature.

Le développement d’infrastructures vertes urbaines répond à ces défis ; elle peut être définie comme « un réseau d’écosystèmes construits avec la nature »

La végétalisation verticale, une tendance actuelle à ne pas rater

Les végétaux sont actuellement intégrés de manière verticale afin de donner un environnement d’habitation plus serein, plus sain et plus écologique.

Ce style d’aménagement extérieur est devenu une tendance auprès de nombreux ménages. Les avantages apportés par la végétalisation verticale comptent en grand nombre. En plus de son côté esthétique qui rend une habitation plus agréable à voir, ce concept permet de disposer d’une éco-construction.

Vos murs seront mieux protégés des risques de fissures. La végétalisation verticale en extérieur permet également de vous servir d’isolant phonique. Vous ne serez plus gêné par les vacarmes incessants de la circulation dans votre quartier.

La végétation verticale, un milieu plus écologique et moins énergivore

Nombreuses sont les familles qui se plaignent de la consommation énergétique de leur maison. Dans cette optique, adopter l’aménagement d’une végétation verticale permet de réduire une grande partie de cette consommation.

Le concept de végétalisation verticale n’est pas seulement destiné à l’extérieur de sa maison. Au cœur de son habitation, il est aussi possible d’installer un mur végétal. Cela permet d’avoir de l’air de qualité dans son logement.

La végétalisation verticale, une initiative pour mieux respecter dame nature

La biodiversité urbaine devient à l’heure actuelle une tendance croissante. Avec les changements climatiques en cours, adopter les nouvelles idées comme l’installation d’un mur végétal devient une nécessité. Nous vivons dans une ère où la pollution est de plus en plus accrue. Comment réagir à cela ?

Rien de plus simple, la disposition d’espaces verts verticaux peut tout solutionner. Pour une vie plus saine et respectueuse, le concept de végétalisation verticale figure parmi les grandes innovations écologiques à privilégier sans attendre.

You might also like

Comments are closed.