Pourquoi isoler avec de la paille ?

25
Evaluez ce post

paille-constructionLa technique de construction à l’aide de ballots de paille existe depuis fort longtemps. Elle à connu un renouveau accentué depuis le début du 20ème siècle aux États-Unis et ce matériau naturel se révèle être de nos jours un atout majeur pour les constructions écologiques, offrant une large gamme de possibilités.

L’isolation à la paille

La paille peut être utilisée dans toutes sortes de formes et de styles d’architecture, et surtout elle garantit de remarquables performances d’isolation, quelles que soient les conditions climatiques, permettant donc de se protéger autant contre le froid que la chaleur. Et de plus dans des conditions financières très compétitives par rapport aux isolants industriels les plus courants.
Concrètement, la paille, qu’elle soit de blé, de riz, de seigle ou d’autre origine végétale, est peu onéreuse — c’est une ressource disponible, renouvelable dans pratiquement toutes les régions, qui favorise l’activité locale —, d’un usagé très aisé, et pouvant recevoir directement toutes sortes d’en duits (terre, chaux.) qui la rendent ignifugée.

Beaucoup de personnes ne savent pas que la paille peut être une solution efficace comme isolant. L’isolation à la paille garantit une isolation à petit prix. C’est également un choix pour participer à la protection de l’environnement. Toutefois, il existe diverses précautions à prendre lorsqu’on se décide à favoriser l’isolation en paille.

Comme le liège isolant, la paille fait partie des solutions d’isolation naturelle. La plupart des gens pensent que sa place est dans les fermes alors qu’elle peut parfaitement servir pour isoler les murs. Plusieurs choix de conditionnements sont proposés à cet effet en termes d’isolant à la paille.

Pourquoi isoler avec de la paille ?

Outre les économies substantielles réalisées lors de la construction, notamment du fait de l’impasse faite sur les matériaux, les coûts de chauffage sont grandement minimisés (compressée en bottes, la paille est très isolante), et en fin de vie — après bien des décennies car certaines maisons en paille ont plus de cent ans — le bâtiment est recyclable.
La maison en paille offre des caractéristiques naturelles évidentes : qu’ils soient enduits de terre, de chaux ou d’enduits naturels, ses murs ne comportent aucun matériau toxique (solvants, colles, produits de traitement, matières synthétiques) risquant d’altérer la santé de ses occupants. Isolant thermique naturel qui permet aux murs de « respirer » en rendant possible la circulation de l’air et de l’humidité, C’est aussi un très bon isolant phonique et acoustique, au point que l’on a construit en France une salle de musique selon ce principe.

Comment isoler avec de la paille ?

La technique la plus courante consiste à élever une ossature en bois que des ballots de paille viennent remplir pour faire office des murs. Toutes ces particularités en font un matériau très sain et facile à mettre en œuvre pour qui fait le choix de l’auto-construction.

La paille peut être employée de différentes manières : soit sous forme de bottes de pailles séchées pour la construction des murs et de cloisons ; soit enduite de terre ou de chaux, soit insérée dans des panneaux de coffrage en bois ou à particules de bois en vue de les protéger des intempéries.

On peut opter pour l’option en vrac pour avoir des bétons isolants. La paille sera mélangée avec le béton dans ce cas. Il est possible de se tourner vers l’option en bloc lorsque l’individu souhaite garnir un mur en charpente. Le choix des bottes est recommandé pour avoir une isolation par l’extérieur.

On réalise également des panneaux de paille compressée qui sont utilisés pour les cloisons, les faux plafonds, les murs et certains sols.

L’agriculture génère de grandes quantités de déchets de paille. Par le passé, ils servaient à fabriquer le torchis ; aujourd’hui on les utilise pour réaliser des panneaux dotés d’une élasticité et d’une stabilité supérieures à celles des panneaux en aggloméré.

Le traitement de la paille au sel de bore tient les insectes à distance. Il est aussi courant d’utiliser la paille en l’additionnant avec de la terre, afin de confectionner des mortiers qui s’allient très bien avec matériaux naturels tels que le bois ou la chaux.

Enfin, contrairement aux idées reçues, les bottes de paille offrent une bonne résistance au feu du fait de leur compression elles sont pauvres en oxygène.

Les avantages de l’isolation à la paille

D’après la RT 2012, la paille est un matériau isolant disposant de nombreuses qualités non négligeables en matière de travaux d’isolation thermique. Elle peut être utilisée aussi bien lors d’une rénovation que durant une nouvelle construction.

Avant tout, c’est une isolation écologique. Ce matériau naturel bénéficie d’un bilan en énergie grise très faible. Outre son caractère recyclable, il faut noter que la paille est facile à produire.

Par la suite, c’est l’alternative pour ceux qui désirent un système d’isolation à moindre coût. Que le choix se porte sur de la paille en vrac ou en bottes, le prix demeure toujours abordable pour toutes les bourses.

Il est également nécessaire de mentionner que la paille offre de parfaites performances phoniques. Pour avoir une bonne isolation acoustique, il suffit de mettre en place un volume suffisant de paille.

La construction en ballots de paille se prête bien à l’auto-construction.

Les précautions à prendre

Quelques mesures de précautions doivent être prises afin de profiter au maximum de l’isolation en paille. Vu que la paille propose un coefficient de conductivité thermique de 0,050 et 0,075 W/mK, il est indispensable de la dresser sur une vaste épaisseur.

La pose doit se faire avec un parement étant donné que c’est un sujet isolant combustible. Il est déconseillé de la relier avec la cheminée, de la mettre à proximité des éclairages et des fils conducteurs de courant. La paille ne doit pas être en contact avec l’eau et les endroits à forte humidité.

Sur le chantier, il est conseillé de construire d’abord le toit avant de monter les murs en ballots pour éviter qu’ils ne soient mouillés par la pluie.

Les murs extérieurs doivent être ceinturés par un treillis sur une hauteur d’au moins quarante centimètres. Les enduis extérieurs seront fixés grâce à ce treillis qui constituera également un rempart contre les rongeurs.

Bref, l’isolation en paille devra être une solution adoptée de plus en plus pour les années futures parce qu’elle est moins couteuse et très écologique.

You might also like

Comments are closed.