Un enduit isolant en torchis de terre et de paille

19
Evaluez ce post

Le torchis est une technique ancestrale, utilisée dans la construction d’un très grand nombre de pays.

Sa mise en œuvre équivalente à un enduit traditionnel à la chaux ne requiert que très peu de matériaux : de la terre argileuse, du sable et de la paille.torchis-construction-paille

Le résultat de ce mélange est un matériau économique, écologique et particularité inestimable, très isolant.

La liste du matériel et matériaux nécessaires à la réalisation du torchis

  • du sable gris, jaune ou ocre en 0/4
  • de la terre argileuse à 30% (voir la fiche mesurer un taux d’argile)
  • de la paille en bottes à broyer à 10 cm de longueur
  • de la chaux CL 90
  • un ou des tamis de 4
  • une bétonnière ou un malaxeur
  • des grands récipients de type poubelle noire de 100 L
  • des gants solides
  • des lunettes
  • des truelles et langues de chat
  • des lisseuses larges
  • des lianes japonaises (toute petite lisseuse)

Préparation du torchis

L’utilisation de la terre nécessite quelques préparatifs :

  • D’abord, mesurer son taux d’argile pour décider de la formulation du mortier à venir : l’idéal pour se servir de la terre comme liant, c’est qu’elle soit argileuse à 30%.
  • Ensuite pour les corps d’enduit ou de finition, la filtrer, pour éliminer les cailloux. Pour ce faire, il est possible soit de procéder à sec, à travers un tamis, soit, comme choisi ici, grâce à de l’apport d’eau, dont la quantité dépend du projet d’utilisation.

Utilisations possibles du torchis

Pour le gobetis

Sur les murs en pierre hourdés à la terre, un gobetis est toujours le bienvenu pour maintenir les pierres en place, combler les joints et créer une accroche de qualité en lien avec le support. Il est alors composé de sable (1vol de 0/4) et de chaux (3/4 de vol) et l’eau du mortier peut être issue d’une eau de terre.

Le principe consiste à ajouter de la terre non tamisée à de l’eau puis à se servir de l’eau terreuse à la place de l’eau claire habituelle pour obtenir un mortier de chaux assez liquide qui permet de recouvrir le support.

Pour le corps d’enduit et l’enduit de finition

  • Tout d’abord, le filtrage de la terre : Le filtrage de la terre est inutile si la terre est exempte de cailloux, mais essentielle s’ils sont présents : Dans une bétonnière pour particuliers, mettez 5 seaux de terre pour 3 d’eau et laissez tourner.

Prévoyez une ou plusieurs poubelles de 100L et un tamis de 4 que vous placez sous la bétonnière.

  • Puis la paille : La paille est passée au broyeur (de location) ou sous la tondeuse pour la réduire à 10 cm de longueur.

Fabrication du corps d’enduit :

  • 1 vol de sable
  • 4 vol de paille
  • 3 vol de terre

Bon à savoir :

  • La teinte du sable prend toute son importance dans le cas ou le corps d’enduit se passe d’enduit de finition. Il colore l’enduit. Pensez-y.
  • L’épaisseur de l’enduit est importante quand il s’agit d’isoler. Avec un fibrage de ce type qui autorise de grosses épaisseurs dans souci de fissurations, on peut obtenir 10 cm d’enduit et même plus en accumulant les couches. Le seul souci sera celui d’un séchage très long qui humidifie considérablement la pièce et très longtemps. A réserver aux lieux qu’on n’habite pas encore…

Comment appliquer le torchis en enduit ?

Appliquez le mortier à partir du bas du mur, à la main, sur 2 à 3 cm d’épaisseur en suivant les courbes des pierres et en l’enfonçant dans les joints. Progressez sur 1 ou 2 m² puis revenez sur votre travail en passant une seconde couche de 3 à 4 cm.

Il faut impérativement bien tasser pour que la densité de l’enduit soit très forte. Utilisez la taloche pour l’écraser. Le lissage à la liane japonaise peaufine l’écrasement et la planéité de l’enduit.

Dans le cas où ce corps d’enduit doit recevoir un enduit de finition, il est strié à la langue de chat, tenue à 45°, afin de créer une accroche suffisante.

You might also like

Comments are closed.