Comment choisir des couches lavables pour votre bébé ?

53
Comment choisir des couches lavables pour votre bébé ?
5 (100%) 1 vote[s]

Lorsque l’on met un enfant au monde, de nouvelles questions se posent. Ce qui semblait, de loin, tellement anodin et simple, devient tout à coup un vrai choix. Ainsi, même les détails du lange de son bébé peuvent devenir un réel engagement. S’engager, bien souvent, laisse imaginer des difficultés supplémentaires, des efforts.couche-lavable-economique

Pourquoi choisir des couches lavables  ?

C’est tout particulièrement le cas lorsque l’on choisit d’utiliser des couches lavables. Pour chasser quelques idées reçues, il convient de préciser, concrètement, que les couches lavables présentent des avantages qui dépassent largement l’écologie, tout en participant à lutter contre la pollution pour offrir un monde en bon état aux générations nouvelles.

La couche-culotte lavable peut paraître d’un archaïsme, mais est usitée chez nos voisins européens et permet de réaliser des économies écologiques significatives pour un confort d’utilisation différent. Ce n’est plus un simple lange avec des épingles à nourrice, mais une vraie culotte de protection imperméable qui peut posséder des bords élastiques, pour une plus grande liberté de mouvement, et se ferme avec des velcros : elle est donc aussi pratique qu’une couche jetable.

Les couches lavables font leur révolution

Les couches lavables prennent enfin leur place dans l’univers des bébés. Depuis quelques années les couches lavables ont le vent en poupe. Après être passée au pilori des journalistes en manque de sensationnel mais qui ne l’avait jamais expérimenté, les couches lavables commencent à faire leur preuve aussi bien chez les parents que dans le milieu de la petite enfance. En surfant un peu sur Internet on retrouve nombre de crèches qui ont dépassé le stade de l’expérimentation et qui ont adopté la couche lavable.

Les professionnels de l’enfance adoptent les couches lavables

C’est aujourd’hui au tour des maternités de proposer ce mode de change aux parents et avec succès. Pourquoi ? Parce que les couches lavables sont économiques d’une part et pour les maternités il a bien fallu se caler aux restrictions budgétaires, mais aussi parce qu’elles sont plus saines et respectueuses de la peau des bébés. Et malgré une absence d’étude, les professionnels de la petite enfance ont constaté moins d’érythèmes.

Plusieurs associations de traitement des déchets l’ont mis à l’honneur depuis 2012. Des programmes expérimentaux voient le jour tous les mois et les professionnels du secteur sont de plus en plus consultés. Ainsi la société Jolilola accompagne le Syndicat Bil Ta Garbi au Pays basque et la SMTD dans le Béarn pour sensibiliser les crèches et les maternités à l’utilisation des couches lavables. Un projet pilote avait vu le jour en 2012 afin de diffuser le modèle à tout le Sud-Ouest.

Aujourd’hui les couches lavables ont acquis un haut niveau de technicité dans les matières utilisées et dans la forme adaptée aux bébés. L’accompagnement de professionnels s’est aussi technicisé, mettant en place de véritable consultant en couches lavables. Leur mission : observer, proposer et accompagner dans la mise en place des couches lavables.

Au regard du cout du retraitement des déchets des couches lavables (entre 70 et 150€ la tonne sans compter le ramassage et le transport) il est désormais important que les collectivités participent activement à l’achat des couches lavables par les parents en mettant en place une aide ou allocation comme cela se fait déjà dans les pays frontaliers.

Les couches lavables font gagner de l’argent

Cela surprend au départ, quand on considère le prix des culottes imperméables, des couches en tissu, des inserts, et des couches « Tout-en-Un ». Mais une fois le trousseau constitué, celui qui conviendra à votre quotidien et à la morphologie de votre enfant, les couches bébé achetées vont être utilisées de très nombreuses fois. Bien souvent, elles peuvent même, à l’aide de réglages par boutons pressions, convenir dès la naissance et suivre la croissance de votre bambin jusqu’à la propreté.

Les couches lavables sont aussi très solides. Elles peuvent donc être utilisées pour plusieurs enfants, car le trousseau que vous achetez pour votre premier-né pourra donc revenir à vos autres enfants, l’absorption des couches et des inserts augmentant d’ailleurs au fil des lavages. Quant à vos essais, à vos erreurs, vous pouvez aussi louer un kit de départ pour essayer et voir, à l’usage, ce qui vous est le plus commode, et vous pouvez aussi revendre d’occasion les couches et culottes qui vous plaisent moins ou dont la taille ne convient plus.

Le prix de revient, de toute façon, de vos lavables et de leurs lavages, comparé aux deux années et demi, voire trois, d’achat de couches jetables, est moindre.

Les couches lavables bébé font gagner du temps

Parce que laver du linge fait forcément partie de votre vie. Ajouter quelques couches dans la machine ou bien programmer une machine en sus une à deux fois par semaine pour les couches ne vous donnera donc pas vraiment de travail supplémentaire. En revanche, aller au magasin acheter régulièrement des couches jetables, c’est cher, c’est long, c’est lourd. Et gare à la panne de couches ! Avec les couches lavables, on n’est jamais à court, il y a toujours des couches à la maison.

On imagine parfois que les couches lavables peuvent sentir mauvais, mais il n’en est rien car avec un lavage tous les deux à trois jours – une fois jetées les selles dans les toilettes, tout simplement, et les couches placées dans un seau fermé avec un couvercle et quelques gouttes d’huile essentielle – on se sent rien.

Par contre, il faudra penser à jeter régulièrement les poubelles contenant des couches jetables usagées, qui doivent être sur emballées dans des sacs en plastique pour ne pas empester, avant d’être jetées d’urgence hors de la maison. Voilà toute la différence entre manipuler des déchets et prendre soin de son linge.

Les couches lavables font gagner du style

On pense souvent à tort que les bébés qui portent des couches lavables seront encombrés. Hors, la plupart des couches Tout-en-Un sont aussi fines que des couches jetables. Il existe en outre une véritable palette de coloris et une infinité d’imprimés pour les couches lavables, que l’on peut à volonté les assortir à toutes les tenues de son enfant. Si vous optez pour le blanc, il sera immaculé : votre bébé ne sera pas un enfant-sandwich pour des marques irrespectueuses de la planète.

Quelles couches lavables pour mon bébé?

Tout d’abord,  il existe deux grandes familles.

1, -Les couches lavables dites classiques

Les couches dites classiques c’est-à-dire une couche sur laquelle il faut rajouter une partie absorbante ou culotte de protection et les couches tout en un (appelé aussi tout en deux ou hybride) c’est-à-dire une couche lavable qui comporte un noyau absorbant (insert, doublure, couche, booster…) et une partie étanche.

Un simple papier de protection biodégradable est mis dans la couche. Le papier est jeté aux toilettes avec les selles qu’il contient. Contrairement aux lingettes jetables que l’on ajoute avec les couches traditionnelles. La couche est alors rincée sous l’eau, conservées dans de l’eau additionnée d’antiseptique (comme l’huile essentielle d’arbre à thé qui est naturelle), puis lavées en machine à 40°C ou plus. Elles peuvent être lavées avec le reste du linge, dans la mesure où elles ont été désinfectées par l’antiseptique. Elles sont après séchage prêtes à être réutilisées.

Ce type de couche est plus adapté à la peau du bébé car elle laisse la peau respirer et permet de réduire les risques d’irritations ( fesses rouges) et d’inflammations (érythème).

Chaque année, plus d’un million d’arbres sont abattus pour la production de couches jetables. Leur fabrication implique l’utilisation d’énergie, la pollution chimique d’eau qui est rejetée après la production de la cellulose, et la production de déchet toxique par les gels permettant de retenir l’humidité.

L’inconvénient de ce type de couche est le séchage, si vous ne possédez pas l’espace adéquat ; mais surtout n’utilisez pas de sèche-linge…

L’utilisation d’une couche lavable classique n’est pas plus contraignante que des tout en un puisque vous ne changez pas la culotte de protection à chaque fois. Le choix se fait souvent en fonction du mode de garde puisque les crèches, nourrices et autre préfèrent avoir des couches lavables qui ressemblent à des couches jetables soit les tout en un.

Les différentes matières des couches lavables pour bébé

Concernant les matières, vous retrouverez le coton bio, le chanvre (la fibre la plus naturelle), le bambou (viscose de bambou), le Tencel (ou lyocel) ou la microfibre. Le coton bio se retrouve dans les couches lavables les moins chères car c’est la fibre la moins couteuse, c’est une fibre résistante au lavage ce qui lui permet d’être lavé souvent à haute température (vous référer aux conseils du fabricant).

  • Le chanvre est quatre fois plus absorbant que le coton. C’est une fibre naturelle cultivée dans nos régions ce qui réduit le cout carbone.
  • Le bambou étant le plus absorbant, la couche mettra un peu plus de temps à sécher mais pourra absorber une grande quantité de liquide, c’est pourquoi le bambou est souvent utilisé pour les couches lavables de nuit. Attention le bambou seul est à proscrire dans les régions humides de bord de mer.
  • Le tencel est une fibre fabriquée à partir de la pulpe d’arbre, c’est une fibre très douce.
  • Et enfin la microfibre est une fibre synthétique qui a la particularité de sécher très rapidement.

Aujourd’hui la tendance est à l’association de plusieurs matières comme la Easy fit en bambou et microfibre ou encore la couche lavable So fun qui associent microfibre, coton bio et bambou.

2, Les couches jetables biodégradables

Il existe également des couches jetables biodégradables qui n’économisent pas d’argent, mais sont un moindre mal pour l’environnement.

Votre choix se fera donc en fonction de votre exigence en matière de douceur, de séchage, d’espace ou d’écologie.

Comment décrasser vos couches lavables ?

Ces quelques astuces pour l’entretien de vos  les couches lavables de bébé.

  1. Dans les couches lavables à poche il n’est pas nécessaire d’enlever l’insert à l’intérieur lors du passage en machine. En effet nos machines et les lessives « écologiques » étant très performantes aujourd’hui, il n’est pas nécessaire de manipuler les couches salles pour les laver. L’insert ressortira aussi propre qu’il soit resté dans la couche ou sorti.
  2. Pour blanchir votre linge et particulièrement les couches lavables, rien ne vaut qu’un séchage en plein soleil. Et cela vaut pour tout votre linge blanc. Une journée en plein soleil et les tâches s’estompent.
  3. Et le décrassage des couches lavables ? Lorsque vous trouvez que vos couches absorbent moins bien ou que vous achetez des couches d’occasion un décrassage s’impose. Ce procédé consiste à laver une première fois vos couches à 60°C pour les laver puis de les relaver à nouveau à la même température mais en remplacent la lessive par un verre (25/33 cl) de vinaigre blanc d’alcool. Le vinaigre va dissoudre les résidus de lessive ou de crème qui se sont déposés au fur et à mesure des lavages ou des soins.
  4. Enfin une astuces pour les adeptes du scratch : pour régler au mieux les couches lavables vous pouvez faire pivoter les scratch pour régler l’écartement au niveau des cuisses. Plus vous inclinez vers le haut et plus l’écart au niveau des cuisses se réduit et inversement.

Faites vos comptes et voyez si vous avez envie de gagner argent, temps et style grâce aux couches lavables.

 

You might also like

Comments are closed.