Crédit d’impôt et géothermie, où en sommes-nous ?

La protection de l’environnement est devenue une des préoccupations les plus importantes des français. Grâce à la sensibilisation accrue des médias dans ce domaine, on a pu assister en 2009 à une hausse spectaculaire des ventes d’appareils de chauffage géothermiques, peut-être plus pour des raisons économiques qu’écologiques.

La protection de l’environnement est devenue une des préoccupations les plus importantes des français. Grâce à la sensibilisation accrue des médias dans ce domaine, on a pu assister en 2009 à une hausse spectaculaire des ventes d’appareils de chauffage géothermiques, peut-être plus pour des raisons économiques qu’écologiques.

Afin d’aider ces personnes soucieuses de l’environnement, l’Etat a mis en place le crédit d’impôt développement durable qui offre la possibilité de déduire de l’impôt sur le revenu une part des dépenses effectuées, pour des installations comme la géothermie. L’investissement dans un chauffage géothermique (dont la finalité essentielle est la production de chaleur) permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 36 % du montant des équipements. Il s’agit du crédit d’impôt le plus élevé pour la partie des énergies renouvelables.

L’Etat présente un réel intérêt pour le développement des pompes à chaleur géothermiques.

Cette filière est la plus encouragée par le gouvernement en raison de son avantage économique bien plus élevé. L’Etat devrait également mettre en place, en 2011, des mesures spécifiques pour le développement de la géothermie auprès des particuliers.