Développement durable… et la suite ? 3ème volet !

Le besoin de publicité se fait sentir pour les constructeurs automobiles. Derrière le mot « publicité », se logent toutes sortes de concepts ; il en devient utile de connaître les grandes générales.

Définition générale de la publicité

Tout d’abord, l’origine du mot « publicité » en lui-même, vient d’un autre mot « public » : caractère de ce qui est public, qui n’est pas tenu secret*. Ceci amène à une première réflexion, la publicité doit acquérir la notoriété, et ainsi donc doit être reconnaissable pour un grand nombre d’individus.

La publicité est le contraire de la censure. Mais cette publicité se rapproche de la propagande dans le sens qu’elle est le fait, l’art d’exercer une action psychologique sur le public à des fins commerciales*. Alors que la censure et la propagande sont des pratiques généralement utilisées dans les pays au régime autoritaire, la publicité par contre foisonne dans les Etats démocratiques.

Trois termes

« Publicité », « Propagande » et « Censure » paraissent se lier.

La censure, même si elle limite l’information, filtre et donne une certaine image, n’acceptant en aucun cas le dialogue. La propagande, elle, donne une information –ou désinformation- très choisie, elle trie et offre encore une certaine image, ne permettant pas une remise en cause. La publicité quand à elle, envoie une information, elle loue et vante une certaine image, elle n’admet et ne suppose pas être contestée. Cette certaine image est « l’Image de Marque »** d’un produit, d’un homme ou un d’un dogme, c’est le « Culte de la Personnalité ».

La publicité, comme la censure et la propagande, est subie par son récepteur, soit dans le cas présent le fameux « Consommateur ». La publicité s’impose autoritairement, et ce quelque soit son message. D’ailleurs, les hommes politiques n’utilisent-ils pas la publicité comme moyen de communication, ne dit-on pas une « Campagne Electorale » comme une « Campagne Publicitaire » ; n’emploie t’on pas les mêmes agences ?

Une constatation voit le jour, la publicité a une influence tellement importante qu’elle en devient par ce fait une force, sinon un pouvoir en puissance. Celui qui sait manier les ficelles des marionnettes, a en lui ce pouvoir considérable, le terme ne reste pas trop excessif.

En effet en prenant l’actualité, nous voyons l’importance de la publicité dans tous les médias d’hier et d’aujourd’hui (dont le Net bien entendu), sur tous les produits et… informations.

Ces dernières vraies ou fausses se confirment avec l’exemple du site phénomène WikiLeaks. Ce dernier site fait parler de lui sur le seul fait de donner de l’information brute et crue à retravailler… Ce qui enclenche l’intérêt de quelques grands journaux qui trouvent là de bons gros tirages en perspectives…. Qui amènent des annonceurs dans les canards… Et plus la presse en parlera –et c’est son rôle- plus l’info passera, plus ceux que cela dérangent vont désinformer, plus la publicité se vendra, etc.

Bref, quelques soient les domaines la publicité montre son omniprésence. Son absence aussi permet de constater l’influence de la publicité. Prenons un autre exemple, celui-ci concerne la Conférence sur le Climat en 2009 à Copenhague : une foultitude de journalistes et de médias, en 2010 à Cancun…

* Source : dictionnaire « Le Robert » ** « Brand Mark » en anglais, soit « Image Commerciale »

…à suivre. A bientôt !