Du nouveau sur le vin bio

5

vin-bio-nouveautéTout d’abord, notons qu’aujourd’hui encore ce que l’on appelle un vin biologique n’est en fait qu’un vin produit à partir de raisins issus de l’agriculture biologique. Ce qui veut dire que la manière de travailler ensuite le raisin n’est pas garantie. Cela a évolué durant 2010 avec un projet européen qui intégrait toutes les étapes de fabrication du vin dans les cahiers de charges des vins biologiques.

Notons également que lors de la mise en route de ce projet n’est pas simple. Les viticulteurs consciencieux craignaient un cahier des charges incompatibles avec ce que l’on peut appeler du vin biologique. C’est le cas par exemple du chauffage du vin.

Dans le but de supprimer d’éventuelles bactéries pathogènes, cette pratique élimine en fait toutes les matières vivantes du vin ! Une telle pratique favoriserait l’industrie qui veut bénéficier de l’engouement des consommateurs. Mais ce serait un désastre pour les petits vignerons qui font du vin propre mais qui ne pourront pas répondre aux exigences des cahiers charges.

En tout cas, les surfaces viticoles biologiques ont beaucoup augmenté ces dernières années en France suite à une demande du consommateur français bien sûr mais aussi étranger.

Nous espérons que derrières ces nouvelles surfaces biologiques, ne se cache pas une « industrie biologique » qui ne cherche qu’à faire de l’argent…

You might also like

Comments are closed.