Fabriquer son lombricomposteur ou vermicomposteur

319

Le lombricompostage, appelé aussi vermicompostage, permet à la fois de réduire ses déchets en les valorisant pour un nouvel usage et d’amender la terre de son jardin ou de ses bacs à fleurs.

Vous pouvez acheter des bacs de vermicompostage ou en fabriquer très facilement un lombricomposteur.

Généralités sur le vermicompostage ou lombricompostage

ver-fumier-eisenia-fetida

Contrairement au compostage traditionnel, le vermicompostage permet de réaliser la décomposition de ses déchets même dans un appartement en positionnant le bac dans sa cave par exemple. En effet les vers adorent les endroits obscurs et les endroits ni trop sec ni trop humide, à température constante (entre 13 et 25°C).

Le processus de lombricompostage est bien plus rapide que celui du compostage classique.

Le lombricompostage permet de fabriquer deux produits très intéressants pour votre terre :

  • Le vermicompost, qui est un amendement organique à texture fine très riche en nutriments.
  • Le jus de compost ou thé de compost. Il s’agit d’un liquide de couleur foncée qui s’accumule dans le fond du bac du vermicomposteur au fur et à mesure du travail des vers. C’est l’équivalent d’un engrais. On l’utilise en dilution pour nourrir les plantes : 1 volume de thé de compost pour 10 volume d’eau.

Ne vous trompez pas de vers

Le lombricompostage utilisent deux types de vers :

  • les vers rouges (Lumbricus rubellus)
  • les vers tigrés (Eisenia foetida).

Vous pouvez vous les procurer dans les commerces spécialisés ou contacter un guide composteur de votre région.

Les vers se nourrissent de déchets organiques, hors les protéines animales : épluchures, déchets de jardins, sachet de thé, filtre à café, papier journal, fruits et légumes passés

Pour en savoir plus sur les vers de votre lombricomposteur

A savoir avant de fabriquer un lombricomposteur ou vermicomposteur

Les compostières

La fabrication d’un lombricomposteur est très simple, il suffit d’empiler 3 ou 4 bacs les uns sur les autres : le bac le plus bas collecte le jus de compost qui percole progressivement du haut vers le bas.

Vous pouvez également utiliser un bac simple de vermicomposteur, mais il convient de positionner la litière d’un côté et le compost de l’autre, afin de pouvoir le récupérer ou de positionner une grillage en milieu du bac afin de séparer les deux côtés.

Le bac du lombricomposteur peut-être en plastique ou en bois non traité, car sinon il s’avère toxique pour les vers.

Le bac du vermicomposteur doit être refermé par un couvercle pour conserver l’humidité et la noirceur : les vers n’aiment pas la lumière et il faut éviter l’intrusion des insectes.

Un lombricomposteur à panier est un bac simple dans lequel vous construisez une sorte de panier en treillis de fil de fer qui s’intègre au plus juste dans votre bac. Cela permet de retirer le panier pour retirer le compost.

Quelle taille pour son vermicomposteur ?

Il faut une superficie d’environ 10 cm2 par 500 g de vers.

La boîte devrait être peu profonde (environ 20 à 30 cm de profondeur), parce que les vers rouges ne se nourrissent que dans les premiers centimètres de litière.

Pour un couple, nous vous conseillons pour le lombricompostage de prendre 500 g de vers et plutôt 1,5 kg pour un foyer de 4 ou 5 personnes.

Des trous dans le lombricomposteur

Le fond des bacs, sauf celui du dessous, doit être percé de trous de 6 à 8 mm de diamètre pour laisser passer les vers d’un étage à l’autre, mais également laisser le jus s’écouler.

Dans le cas du bac simple, il faut également en faire sur les côtés latéraux afin de favoriser l’aération. Ces derniers trous ne doivent pas être trop gros pour éviter que les vers ne s’échappent.

La litière du vermicomposteur

Par la suite, vous devez mettre une litière dans le fond du premier bac composée d’une couche de 5 cm de déchets verts mélangés à des cartons et papiers journaux broyés et humidifié ainsi que du compost mûr ou de la fibre de coco.

Vous placerez alors vos vers sur cette litière que vous recouvrirez d’une légère couche de déchets de cuisine (privilégiez : épluchures de fruits, marc de café, thé…, et évitez : agrumes, oignons, poireaux…) et arrêter de nourrir les vers pendant 3 semaines afin d’initier le processus.

Lorsque les vers pour lombricompostage ont fini de digérer les déchets contenus dans le bac de démarrage, ils migrent vers l’étage supérieur. Il faut donc commencer à remplir un second bac avec les déchets. Il est recommandé de ne pas retirer le bac de démarrage trop rapidement afin de permettre à tous les vers de migrer.

Pour récolter le compost, après trois mois environ, il faut intervertir les bacs percés en le plaçant en bas. Les vers vont alors migrer du premier bac vers le second. Il ne reste plus qu’à vider le premier bac.

You might also like

Comments are closed.