Le minimalisme, pourquoi et comment s’y mettre ?

0 942

Si l’on devait résumer la démarche d’un minimaliste, cela reviendrait à dire qu’elle est atteinte quand le verbe être prend le pas sur le verbe avoir. Elle rend la vie plus facile au lieu de la rendre plus difficile.minimalisme-mouvement La culture moderne de notre société de consommation a adhéré au mensonge selon lequel une  vie réussie se mesure dans l’accumulation des choses. Devriez-vous devenir minimaliste ? A vous d’y réfléchir.

Qu’est-ce que le minimalisme ?

Le minimalisme, c’est vivre intentionnellement avec les seules choses dont vous avez vraiment besoin. Supprimez la distraction des biens excédentaires et se désencombrer afin de pouvoir se concentrer davantage sur les choses qui comptent le plus.

Le minimalisme consiste à ne vivre intentionnellement qu’avec les choses dont on a absolument besoin. Le désencombrement de l’esprit passe d’abord par celui de sa garde-robe, des placards, des tiroirs et de sa maison. C’est avoir et être entouré de moins d’objets matériels, faire le tri dans ses placards afin de pouvoir jouir pleinement de son temps et de sa vie.

Pourquoi devenir minimaliste ?

Une vie minimaliste vous permet de faire le tri des choses importantes et de consacrer plus d’énergie et de temps à ce qui est réellement important.

Se libérer de la possession

On croit que plus c’est mieux. On accumule dans sa penderie des vêtements lors de séances shopping.  On souscrit par inadvertance à l’idée que le bonheur peut être acheté dans un grand magasin.

Adopter le minimalisme permet de s’affranchir de la passion dévorante de la possession. Elle tend vers la sobriété. Avoir moins pour se libérer de cette tendance matérialiste. Le mouvement minimaliste s’écarte du consumérisme et ose chercher le bonheur ailleurs pour vivre mieux.  Il valorise les relations, les expériences et prend soin de l’âme. Il nous permet de voir tout ce que nous possédons déjà et nous rappelle d’être reconnaissants.

Retrouver du temps

minimalisteNotre monde fonctionne à un rythme effréné. Nous sommes trop pressés, trop bousculés et trop stressés. Nous travaillons de longues heures, avec passion, pour payer les factures, mais nous nous endettons chaque jour davantage. Nous nous précipitons d’une activité à l’autre. Parfois nous sommes même multitâches. Mais nous ne semblons jamais arriver à faire quoi que ce soit. Nous restons constamment en contact avec les autres par le biais de nos téléphones portables. Pendant ce temps de véritables relations qui changent la vie continuent de nous échapper.

Devenir un minimaliste ralentit la vie et nous libère de cette hystérie moderne du vivre plus vite. Il offre la liberté de se désengager. Cette démarche cherche à ne garder que l’essentiel. elle vise à supprimer le frivole et à garder le significatif. Elle donne de la valeur à la vie et la rend plus zen.

Se libérer des contraintes

Bien que personne ne le choisisse intentionnellement, la plupart des gens vivent dans la duplicité. Ils vivent une vie autour de leur famille, une vie autour de leurs collègues et une autre autour de leurs voisins. Le mode de vie qu’ils ont choisi les oblige à donner une certaine image extérieure qui dépend de leur situation. Ils sont ballottés par les exigences de leur employeur et vivent par procuration.

Être minimaliste c’est adhérer à un mode  de vie simple, minimal et cohérent. Un mode de vie qui est totalement transférable quelle que soit la situation. C’est la même vie chaque jour de la semaine, sans espérer le vendredi soir ou se désespérer à l’approche du lundi matin. Cette vie est fiable, sûre et non fluctuante. Elle est honnête et transparente.

Se détourner des icônes

Nous vivons dans un monde qui idolâtre les célébrités. les stars sont photographiées pour des magazines, interviewées à la radio et enregistrées pour la télévision. Leur vie est présentée comme idéale et beaucoup de gens les envient. Ils sont à la recherche de likes  ou des followers sur les réseaux sociaux. La société de surconsommation favorise ces icônes.

Les personnes qui vivent des vies simples ne sont pas défendues de la même façon par les médias. Elles ne s’inscrivent pas dans la culture consumériste promue par les entreprises et les hommes politiques. Pourtant, elles mènent une vie douce et agréable.

Alors que la plupart des gens courent après le succès, le glamour et la célébrité, le minimaliste nous interpelle d’une voix moins forte , plus calme et plus posée. Il nous invite à ralentir, à consommer moins, mais à profiter davantage. Et lorsque nous rencontrons quelqu’un qui vit une vie simplifiée, nous reconnaissons souvent que nous avons toujours couru après les mauvaises choses.

Comment démarrer une  démarche minimaliste ?

C’est un cheminement, pas un objectif final. Devenir minimaliste, vous donnera plus de temps et vous permettra de libérer plus d’argent que jamais. Mais vous devrez vous concentrer sur les avancées de chaque jour afin de voir les résultats.

La vie minimaliste est le contraire de l’ennui. Il consiste à supprimer les activités banales qui nous empêchent de passer du temps avec nos proches. Une fois que nous nous sommes débarrassés de l’inutile, nous sommes en mesure de décider ce qui définira notre vie. Pour adopter ce mode vie minimaliste il faut d’abord passer par une prise de conscience et simplifier sa vie.

Les dix étapes pour se lancer dans une démarche minimaliste

1, – Lister vos motivations

Vous n’avez pas le temps de passer du temps avec vos enfants ? Indiquez-le.

Vous êtes pris régulièrement d’insomnie? Mettez-le sur papier. Vous voulez virer votre patron ? Oui, écris-le aussi. Ce sont vos « pourquoi » et vos « pourquoi » vous serviront de levier lorsque vous penserez qu’il est trop difficile de continuer. Vos pourquoi vous aideront à vous rappeler ce qui compte.

2, – Fixer vos propres règles pour le minimalisme

Le minimalisme est différent pour chacun. Certaines personnes définissent leur style de vie minimaliste en ne possédant qu’un certain nombre d’objets

Il n’y a pas de règles spécifiques à la vie simple et personne n’est obligé de se débarrasser de choses qui apportent une valeur à sa vie. La plupart des minimalistes gardent quelques objets sentimentaux et babioles dans leur vie. Ils en gardent juste moins que d’autres. Leur dressing ne conserve que quelques basiques.

Quelle que soit votre définition du minimalisme, assurez-vous que c’est quelque chose de durable et de réalisable pour votre vie.

minimalisme-zero-dechet3-. Se débarrasser de l’excédentaire

Même si nous détestons tous l’admettre, il y a des objets dans nos maisons qui ne sont que des déchets. Votre pull préféré qui a rétréci au lavage. Les objets cassés que nous disons que nous allons réparer, mais qui ne le font évidemment jamais.

En réalité, ces articles sont de l’espace gaspillé, et le minimalisme consiste à maximiser l’espace.

4, – Jeter des choses

Parfois, nous sommes trop liés émotionnellement à nos objets sentimentaux. Le minimalisme nous oblige à laisser de côté ces émotions et à nous concentrer sur la fonctionnalité.

Lorsque vous avez du mal à décider si un objet doit rester ou disparaître, posez-vous ces trois questions :

  • Est-il utile ?
  • Est-ce le seul que j’ai ?
  • Est-ce qu’il me procure de la joie ou de l’amour ?

Si la réponse est une seule fois affirmative, il peut rester. Adoptez le design minimaliste, vous devrez moins faire le  ménage autour de vos bibelots et vous gagnerez du temps pour les choses qui comptent.

5, – L’utiliser ou le perdre ?

Lorsque vous passerez vos armoires en revue,  utilisez la règle des six mois « Utilisez-le ou perdez-le ». Si vous ne l’avez pas utilisée au moins deux fois au cours des six derniers mois, il est temps de le jeter.

6-. S’organiser par catégorie et non par pièce

Pour effectuer un grand tri dans vos affaires, la méthode KonMari propose de procéder par catégorie et non par pièce. Cette manière de faire permet d’éliminer des doublons plus facilement. Par exemple, ne gardez pas plus de 3 jeux de draps de lit, 3 serviettes par personne. Pour la vaisselle, ne gardez pas plus de 3 tasses et 3 verres par personne.

7-. Jeter les doubles.

Promenez-vous dans votre maison avec une boîte et remplissez-la avec les doubles. Si vous avez deux services à vaisselle , mettez-en un dans une boîte. Vous n’en avez besoin que d’un seul. Une fois que vous avez rempli la boîte, apposez une étiquette « Doublons » et mettez-la hors de vue pendant 30 jours.

Si vous n’avez besoin de rien ou si vous ne vous souvenez pas de ce que contenait la boîte, faites-en don.

Les magasins de seconde main et les friperies s’en chargeront.

8,- Un seul objet mais plusieurs fonctions

Choisissiez des objets pour leur polyvalence. Avez-vous besoin d’autant de plats et de casseroles dans votre cuisine ? Faut-il vraiment des couteaux à beurre ou à poisson ?

Vous pratiquez la course à pied une fois par semaine vous faut-il des chaussures de sport et des chaussures de trail ? Une paire des chaussures de sport est suffisante. Pour les meubles et les chaises c’est pareil. Avez -vous besoin de cette table basse sur laquelle vous ne déposez jamais rien ? Si jamais vos recevez des amis, vous trouvez bien un tabouret pour y déposer un verre.

Pour les produits d’entretien, c’est pareil vous faut-il 36 produits de nettoyage ? Pour nettoyer, il existe des recettes zéro-déchet et avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude acheté en vrac vous pouvez déjà nettoyer beaucoup de choses à la cuisine et dans la salle de bain.

9, – Une zone sans encombrement.

Cette zone peut être une table de cuisine, votre table de nuit, un comptoir ou un tiroir de votre cuisine. Utilisez cette zone sans encombrement comme source d’inspiration pour vivre avec moins. Si vous appréciez cet environnement propre et clair, agrandissez un peu la zone chaque jour. Une table désencombrée peut devenir une pièce désencombrée et une pièce désencombrée peut devenir la maison minimaliste à laquelle vous avez pensée.

10, -Voyager léger.

La prochaine fois que vous partirez en voyage, faites vos bagages pour la moitié du temps. Si vous voyagez pendant 4 jours, faites vos valises pour 2 jours. Vous pouvez laver et étendre vos vêtements si nécessaire ou porter les mêmes choses deux fois. Vous apprécierez le fait de transporter moins de bagages.

Conclusion

Une fois l’encombrement extérieur éliminé,  le minimalisme nous permet de retrouver l’espace nécessaire pour aborder les problèmes les plus profonds qui ont un impact sur nos relations et notre vie.

Certains voyagent à plein temps à travers le monde. D’autres se retrouveront plus impliqués que jamais dans la vie de leur famille. Devenir minimaliste nous libère pour vivre une vie mieux remplie, avec une poursuite plus passionnée de nos objectifs profonds.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.