Greendex : un nouvel indice mesurant le comportement vert des consommateurs

Les sociétés National Geographic et GlobeScan viennent de présenter le Greendex. Le Greendex est un nouvel indice de mesure de la consommation durable développé par National Geographic et GlobeScan.

Le Greendex 2008 observe la durabilité de la consommation et du comportement des consommateurs dans 14 pays. La première étude de ce genre indique des différences étonnantes entre les consommateurs dans les pays développés et en voie de développement en termes d’actions respectueuses de l’environnement.

Menée auprès de 14 000 consommateurs répartis dans 14 pays, l’enquête attribue les meilleures notes au Brésil et à l’Inde, avec 60 points, tandis que les États-Unis, dévoreurs d’énergie fossile, sont la lanterne rouge avec 44,9 points, pas très loin derrière le Canada (48,5) et la France (48,7), qui occupe la dernière place en Europe. La Chine a fait un score de 56,1 points.

Ce classement, effectué en fonction du comportement et de la consommation d’énergie par individu, va probablement changer alors que les consommateurs des pays en développement voient leurs conditions économiques s’améliorer, ce qui les incite à dépenser davantage d’énergie, selon les auteurs.

« Les résultats de cette enquête révèlent que les choix des consommateurs jouent un rôle important sur l’environnement », souligne Thomas Lovejoy, président du National Geographic’s Conservation Trust.

Les résultats sont particulièrement mauvais concernant l’habitation et l’automobile. Les habitations françaises sont plutôt grandes et mal isolées. Les consommateurs français sont moins nombreux que dans la plupart des autres pays examinés à posséder des appareils économiseurs d’énergie installés dans leurs maisons, et sont de loin les moins nombreux à laver leur linge à l’eau froide pour économiser de l’énergie (seulement 12% le font tout le temps).

La climatisation à la maison est rare parmi les consommateurs français (9%, le plus bas taux mesuré). Les consommateurs français obtiennent également des points pour réduire leur utilisation d’eau douce.

Les Français réalisent également un très mauvais score sur le transport : 62% conduisent seul quotidiennement, le plus haut niveau mesuré, et juste 14% utilisent tous les jours les transports en commun, pourcentage parmi les plus bas.