Pourquoi et comment créer un jardin mandala ?

0 69

La recherche de bien-être, de zénitude et l’utilisation de techniques de culture saines ont redonné ses lettres de noblesse au Mandala. De plus en plus de jardiniers utilisent ce concept qui permet d’allier esthétique, source d’approvisionnement de légumes ou de plantes aromatiques mais aussi espace de détente. Explications.

Qu’est-ce qu’un mandala ?

Nous parlons de Mandala car il présente un dessin de motif centré sur un cercle. Ce qui peut faire penser à un trou de serrure.

A l’origine, ce mot fait référence au vocabulaire hindou et bouddhiste. C’est une figuration à valeur mystique et rituelle représentant, sous la forme d’un schéma géométrique aux aspects variés, le cosmos et les différentes relations qui s’établissent entre le matériel et le spirituel.

mandalas-formesLe terme mandala peut recouvrir différentes significations :

  • Le mandala est une forme géométrique ou un motif qui symbolise l’univers
  • Un outil de méditation pour créer un espace sacré, la relaxation et la concentration de l’esprit
  • Un symbole utilisé comme porte d’entrée pour un voyage spirituel.

Les mandalas sont généralement des cercles qui contiennent des motifs en étoile, floraux, en roue ou en spirale.

Qu’est-ce qu’un jardin ou un potager mandala ?

Un potager mandala est simplement un espace avec des plantes qui adoptent ce principe de conception. Les mandalas traditionnels étaient au départ des carrés contenant un cercle qui lui-même contenait des motifs.

Il est destiné à être un jardin domestique capable de nourrir une famille toute l’année. Il peut également être agrandi pour nourrir davantage de personnes que le cercle familial.

En outre, dans les mandalas traditionnels, les quatre directions (nord, est, sud et ouest) ou les quatre éléments (terre, air, feu et eau) étaient souvent représentés dans le motif du mandala.

Actuellement, il a généralement la forme d’un cercle sur une surface plane.

Ce concept est adapté aux climats tempérés.

Les étapes pour créer un mandala vous-même

Si vous avez décidé de créer un mandala, voici le processus de création d’un mandala !

1-. Choisir un type d’aménagement du mandala

La première étape du processus consiste, bien entendu, à définir sa conception comme une forme . C’est une bonne idée de faire quelques croquis. Les esquisses vous aideront à faire en sorte que vos idées puissent se concrétiser plus ou moins comme vous les imaginez.

Il faut réfléchir non seulement à la disposition des chemins et des zones de culture, mais aussi aux plantes que vous choisirez d’inclure dans le mandala et à l’endroit où vous les placerez.

N’oubliez pas que les jardins de mandalas peuvent être très polyvalents, non seulement en termes de taille et d’apparence, mais aussi en ce qui concerne la manière dont vous pouvez les utiliser.

Type de plantations

Réfléchissez bien à ce que vous allez faire pousser dans votre potager mandala. Les besoins et les exigences seront très différents selon le type de culture.

Par exemple, vous pouvez utiliser un mandala pour faire pousser des arbres, des arbustes et des plantes vivaces herbacées. Un jardin de plantes vivaces peut être une excellente option nécessitant peu d’entretien. Vous pourrez y faire pousser de nombreuses plantes vivaces comestibles, ainsi que de nombreuses belles plantes à fleurs et plantes ornementales.

Les mandalas gérés de manière plus intensive peuvent également être utilisés pour cultiver des fruits, des légumes et des herbes annuelles. La culture d’annuelles implique généralement plus de travail en tant que jardinier. Mais un jardin de mandalas peut être idéal pour les jardiniers biologiques qui veulent créer des polycultures florissantes sur leurs propriétés.

Lorsque vous choisissez votre aménagement, veillez à prendre en compte les plantes que vous allez cultiver et l’intensité de la gestion du jardin.

Plates-bandes surélevées ou pleine terre ?

Une décision clé à prendre dès le début de la planification de votre jardin de mandalas est de savoir si vous allez créer des zones de culture surélevées ou si vous allez cultiver au niveau du sol.

La question de savoir si les plates-bandes surélevées vous conviennent dépend, au moins en partie, du type et des caractéristiques du sol de votre région. Et aussi de vos préférences et exigences personnelles. Vous pouvez par exemple concilier la méthode de culture dite en lasagnes et très répandue en permaculture pour créer votre mandala.

2-. Matérialisez votre projet de mandala

Il s’agit à présent de matérialiser ce que vous aviez mis sur papier ou sur écran.

Tracer le plan sur le sol

mandala-labyrintheLe premier travail de création de votre jardin de mandalas consiste à délimiter le sol.

  • Placez un pieu dans le sol au centre de la forme circulaire que vous voulez créer.
  • Attachez une ficelle à ce pieu et, en tenant la ficelle tendue, marchez en cercle. Utilisez des pierres comme marqueurs, ou saupoudrez de la farine ou quelque chose de similaire pour créer le dessin du cercle. Vous pouvez également utiliser une bêche ou un autre outil pointu attaché à la ficelle pour marquer une rainure dans le sol autour de la limite extérieure. La ficelle vous aidera à conserver une forme circulaire régulière.
  • Ensuite, en utilisant ce marquage extérieur comme ligne directrice, commencez à tracer les lits et les chemins. Là encore, vous pouvez utiliser des pierres comme marqueurs, marquer une ligne avec de la farine ou en faisant une rainure, ou encore tracer des lignes de ficelle pour marquer les lits.

Choisissez ce que vous allez placer au centre

Au centre on peut prévoir des éléments aussi différents que :

  • un étang ;
  • un arbre fruitier ;
  • un tas de compost ;
  • un point d’eau;

Créer des bordures de lit et des sentiers

Une fois que vous avez marqué votre dessin, il est temps de mettre en place les allées et les bordures de lit que vous avez décidé d’utiliser.

Il existe un certain nombre de matériaux différents que vous pourriez envisager d’utiliser. Mais pour une conception écologique et durable, vous devriez envisager d’utiliser soit des matériaux entièrement naturels soit des matériaux de récupération.

En périphérie du mandala

Tout autour du Mandala, il peut être bon de penser à construire une haie, en plantant des plantes barrières par exemple, afin de protéger notre jardin des animaux. Un coupe-vent peut également être utile pour empêcher l’évaporation, les invasions d’insectes et bien sûr pour se protéger des vents.

3-. Planter et semer dans les zones de culture du mandala

jardin-mandala-permacultureIl est recommandé d’envisager de mettre en œuvre des méthodes de jardinage sans fouille pour protéger et améliorer le sol. Cela signifie que vous devez créer vos zones de culture par le biais de paillage en feuilles ou en couches ou d’une série de monticules de culture.

Une fois que vos chemins et vos zones de culture en place, vient l’étape des plantations.

Le principe de fonctionnement du Mandala

Les éléments composant le mandala sont destinés à apporter de l’humidité, de l’ombre et de l’écologie au jardin. Tout autour des plates-bandes en forme de trou de serrure, un paillis est utilisé pour maintenir l’humidité et éviter le désherbage. Cela permet une grande diversité de cultures dans une zone assez réduite.

Le choix des plantations

Vous pouvez choisir vos plantes avec soin pour optimiser l’utilisation de l’espace, pour créer un beau design et pour répondre à vos besoins. N’oubliez pas de diversifier le plus possible les plantations afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Parmi les plantes communes des jardins et les aromatiques de mandalas, on trouve notamment :

  • Camomille
  • Menthe
  • Sauge
  • Romarin
  • Corbeille d’or
  • Lavande
  • Achillée millefeuille
  • Sédum
  • Thym ou Thym citron
  • Cosmos

Les plantes de toutes sortes peuvent être utiles aux mandalas.

Vous pouvez aussi inclure toutes sortes de légumes ou simplement des plantes esthétiquement agréables.

Ce que vous mettez dans votre jardin de mandala doit être basé sur vos propres préférences : quelles plantes vous font sentir heureux et paisible ! Sauf si vous souhaitez suivre exactement la tradition tibétaine basée sur les 4 éléments du Mandala à savoir : la Terre, Air, Eau et le Feu et les 4 points cardinaux. Dans ce cas, le choix des plantes « devraient » symboliser l’élément comme par exemple le tournesol et le feu.

Les avantages à créer un potager mandala

Il y a plusieurs raisons de créer un jardin mandala. Une chose importante à retenir est que ce type de jardin n’est pas seulement une question d’apparence. Un jardin de mandala peut bien sûr être un espace vraiment magnifique. Mais plus que cela, il peut être très pratique et vous aider à tirer le meilleur parti de l’espace dont vous disposez.

      • Le mandala va permettre une association de cultures très dense dans des motifs variés permettant une amélioration de la construction du sol, de la lutte contre les parasites, etc
      • Les jardins mandala vous permettent de créer une série de formes organiques qui sont agréables à l’œil, mais qui aident également à intégrer votre jardin dans l’environnement naturel environnant.
      • Créez un jardin apaisant dans lequel vous souhaitez passer du temps.
      • Prévoir des plates-bandes surélevées ou des zones de culture en pleine terre qui peuvent être facilement atteintes et entretenues sans marcher dessus et sans tasser le sol.
      • Maximiser la périphérie, la partie la plus productive de tout écosystème. Maximiser la lisière peut aider à augmenter le rendement que vous pouvez obtenir de votre jardin biologique.

Que votre jardin soit petit ou grand, vous pouvez construire un espace à jardiner basé sur la création de mandala. Véritable écrin de zénitude, votre mandala deviendra un écosystème naturel et spirituel.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.