L’allaitement maternel

33

Se préparer pour la naissance de votre bébé est une période excitante et très accaparante.  lait-maternel-santeL’une des décisions les plus importantes que vous aurez à prendre est de savoir comment nourrir votre bébé.

Certaines femmes sont incapables d‘allaiter, d’autres choisissent simplement de ne pas le faire.

Pourtant, des études montrent que l’allaitement maternel présente des avantages majeurs pour la santé, tant pour la mère que pour son bébé.

En décidant d‘allaiter, vous pouvez donner à votre bébé le meilleur départ possible dans la vie. L‘allaitement est bénéfique pour vous et votre bébé à bien des égards. C’est aussi une fière tradition dans de nombreuses cultures.

Avant toute chose, toutes les sages femmes disent qu’une mère ne doit pas culpabiliser si elle ne veut pas allaiter son enfant. Il appartient à chacune de choisir. Avant de prendre une décision, le meilleur conseil à toutes les futurs mamans est de bien s’informer avant.

Les avantages de l’allaitement maternel

Il existe beaucoup d’idées reçues sur l’allaitement, notamment la fameuse légende des « seins qui tombent » !

Non, c’est pas l’allaitement qui abîment la poitrine, c’est le changement brusque de volume, donc quand une mère a pris de la poitrine et qu’elle coupe sa montée laiteuse après la naissance, c’est là que les dégâts sont possibles.

Et de toutes façons une grossesse laisse toujours des traces. En résumé, si vous êtes bien informée, ça vous rassurera.

Pourquoi l’allaitement est-il si bon pour bébé ?

Le lait maternel nutritif et plus digeste

Les études démontrent qu’un bébé allaité exclusivement jusqu’à 6 mois a un meilleur développement neurologique.  La poursuite de l’allaitement maternel est ensuite recommandée pendant au moins un an, car différents aliments sont introduits dans l’alimentation du bébé .

Le lait maternel contient tout ce dont le bébé a besoin pendant les six premiers mois de sa vie, dans les bonnes proportions. Sa composition change même en fonction de l’évolution des besoins du bébé, surtout au cours du premier mois de vie.  Pendant les premiers jours après la naissance, les seins produisent un liquide épais et jaunâtre appelé colostrum. Il est riche en protéines, faible en sucre et chargé de composés bénéfiques.

Le colostrum est le premier lait idéal et aide le tube digestif immature du nouveau-né à se développer. Après les premiers jours, les seins commencent à produire de plus grandes quantités de lait à mesure que l’estomac du bébé grandit.

La seule chose qui peut manquer dans le lait maternel est la vitamine D. À moins que la mère n’ait un apport très élevé, son lait maternel n’en fournira pas assez.  Pour compenser cette carence, des gouttes de vitamine D sont habituellement recommandées à partir de l’âge de 2 à 4 semaines.

Le lait maternel contient des anticorps importants

Le lait maternel est chargé d’anticorps qui aident votre bébé à combattre les virus et les bactéries. Cela s’applique particulièrement au colostrum, le premier lait.

Le colostrum fournit de grandes quantités d’immunoglobulines A (IgA), ainsi que plusieurs autres anticorps. Lorsque la mère est exposée à des virus ou à des bactéries, elle commence à produire des anticorps.

Ces anticorps sont ensuite sécrétés dans le lait maternel et transmis au bébé pendant l’allaitement.

Les IgA protègent le bébé contre les maladies en formant une couche protectrice dans le nez, la gorge et le système digestif du bébé. Pour cette raison, les mères qui allaitent et qui ont la grippe peuvent en fait fournir à leur bébé des anticorps qui les aident à combattre l’agent pathogène qui cause la maladie.

Néanmoins, si vous êtes malade, vous devez toujours pratiquer une hygiène stricte. Lavez-vous souvent les mains et essayez d’éviter d’infecter votre bébé.

Les préparations pour nourrissons n’offrent pas de protection contre les anticorps pour les bébés. De nombreuses études montrent que les bébés qui ne sont pas allaités au sein sont plus vulnérables aux problèmes de santé comme la pneumonie, la diarrhée et les infections.

L’allaitement maternel peut réduire le risque de maladies

L’allaitement maternel peut réduire le risque d’infections et de nombreuses maladies chez votre bébé, y compris les allergies, la maladie cœliaque et le diabète.

Les effets protecteurs de l’allaitement maternel semblent durer tout au long de l’enfance et même de l’âge adulte.

Le lait maternel favorise un poids santé

L’allaitement maternel favorise une prise de poids saine et aide à prévenir l’obésité infantile. La durée est également importante, car chaque mois d’allaitement réduit de 4 % le risque d’obésité future de votre enfant.

Cela peut être dû au développement de différentes bactéries intestinales. Les bébés allaités ont des quantités plus élevées de bactéries intestinales bénéfiques, ce qui peut nuire au stockage des graisses.

Les bébés nourris au lait maternel ont également plus de leptine dans leur système que les bébés nourris au lait maternisé. La leptine est une hormone clé pour réguler l’appétit et le stockage des graisses.

Les bébés nourris au sein régulent aussi eux-mêmes leur consommation de lait. Ils mangent mieux seulement jusqu’à ce qu’ils aient satisfait leur faim, ce qui les aide à développer des habitudes alimentaires saines.

L’allaitement maternel peut rendre les enfants plus intelligents

Certaines études suggèrent qu’il pourrait y avoir une différence dans le développement du cerveau entre les bébés allaités et les bébés nourris au lait maternisé.

Cette différence peut être due à l’intimité physique, au toucher et au contact visuel associés à l‘allaitement.

Des études indiquent que les bébés allaités ont des scores d’intelligence plus élevés et sont moins susceptibles de développer des problèmes de comportement et d’apprentissage en grandissant.

allaitement-santeAllaiter est bon pour la maman

L’allaitement procure chaleur et proximité. Le contact physique aide à créer un lien spécial entre vous et votre bébé.

Les mères qui allaitent ont un risque moindre de dépression

Les mères qui allaitent sont moins susceptibles de développer une dépression post-partum. Elles ont des quantités accrues d’ocytocine dans leur système, ce qui favorise les soins, la relaxation et la création de liens entre la mère et l’enfant.

L’allaitement maternel peut aider à perdre du poids

Alors que certaines femmes semblent prendre du poids pendant l’allaitement, d’autres semblent perdre du poids sans effort. L‘allaitement augmente les besoins énergétiques de la mère d’environ 500 calories par jour, l’équilibre hormonal du corps est très différent de la normale.

Au cours des trois premiers mois suivant l’accouchement, les mères qui allaitent peuvent perdre moins de poids que les femmes qui n’allaitent pas, et elles peuvent même prendre du poids.

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’alimentation et l’exercice sont toujours les facteurs les plus importants qui déterminent la quantité de poids que vous perdrez, que vous allaitiez ou non.

L’allaitement maternel favorise la contraction de l’utérus

Pendant la grossesse, l’utérus se développe énormément, passant de la taille d’une poire à celle d’un abdomen presque entièrement rempli. Après l’accouchement, l’utérus passe par un processus  qui l’aide à retrouver sa taille précédente. L’ocytocine, une hormone qui augmente tout au long de la grossesse, aide à stimuler ce processus. Le corps sécrète de grandes quantités d’ocytocine pendant le travail pour aider à mettre au monde le bébé et à réduire les saignements. L’ocytocine augmente également pendant l’allaitement. Elle favorise les contractions utérines et réduit les saignements, ce qui aide l’utérus à reprendre sa taille initiale.

Des études ont également montré que les mères qui allaitent ont généralement moins de pertes sanguines après l’accouchement.

L’allaitement maternel réduit le risque de maladie

L’allaitement maternel pendant plus d’un an est lié à une réduction de 28 % du risque de cancer du sein et de l’ovaire. Il a également été associé à une réduction du risque de plusieurs autres maladies.

Les femmes qui allaitent pendant un à deux ans au cours de leur vie ont un risque de 10 à 50 % moins élevé d’hypertension artérielle, d’arthrite, d’hyperglycémie, de maladie cardiaque et de diabète de type 2.

Cela permet également d’économiser du temps et de l’argent

Pour couronner le tout, l‘allaitement est totalement gratuit et ne demande que très peu d’efforts.

En allaitant, vous n’avez pas à vous soucier d’acheter ou de mélanger la préparation pour nourrissons, de réchauffer les biberons ou de calculer les besoins quotidiens de votre bébé.

En choisissant d’allaiter, vous n’aurez pas à le faire :

  • Dépenser de l’argent pour du lait maternisé.
  • Calculer la quantité que votre bébé doit boire quotidiennement.
  • Passer du temps à nettoyer et à stériliser les biberons.
  • Mélanger et réchauffer les biberons au milieu de la nuit (ou du jour).
  • Trouvez des façons de réchauffer les biberons pendant vos déplacements.
  • Le lait maternel est toujours à la bonne température et prêt à boire.

Se préparer à l’allaitement

Il y a quelques points essentiel à savoir :

  • risque de confusion sein / tétine les 1eres semaines et même les 1ers mois, il ne faut donner aucun biberon à l’enfant allaité car certains bébés choisissent la facilité avec le biberon, le « système de succion » n’étant pas le même. résultat, le nourrisson ne veut plus du sein et a perdu le réflexe de succion.

C’est assez fréquent mais pas systématique.

  • avoir confiance en soi et choisir un pédiatre pro-allaitement et oui les médecins et autres membres du personnel médical sont très très peu formés au sujet de l’allaitement donc les mauvais conseils sont légions, on décourage la mère « bébé ne prend pas assez de poids » « votre lait n’est pas assez nourrissant »

Seulement 2 % des femmes ont un lait trop pauvre pour nourrir son bébé. Àcombien de femmes cette excuse a été présentée pour qu’elles arrêtent ? Chaque bébé à son propre rythme, sa propre courbe de croissanc

Vraiment les petites futurs mamans, essayez !Bien sûr, il y a des femmes qui souffrent de crevasses et autres petits maux, mais ça se règle très rapidement et naturellement en appliquant votre propre lait (efficacité garantie !)

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.