Comment désinfecter sa maison pour lutter contre bactéries et virus

0 3 070

Pour faire face au Coronavirus, il est très important de prendre en compte l’hygiène, non seulement la nôtre, mais aussi celle de notre maison et des objets que nous manipulons. Nous devons rester à la maison pour éviter tout risque de contamination, il est primordial que ce lieu reste sain et propre.desinfecter-maison-tissu

Les ustensiles que nous utilisons habituellement, téléphones portables, ordinateurs, livres… contiennent généralement un grand nombre de bactéries et de virus qui pourraient être nocifs pour notre santé. Maintenir une bonne hygiène en désinfectant notre téléphone portable, notre clavier d’ordinateur, nos couverts et autres objets que nous utilisons tous les jours est très important pour notre santé.

En plus des appareils électroniques, il est également important de désinfecter correctement la maison, afin d’éliminer tous les micro-organismes qui pourraient être néfastes pour la santé. Bien que ce soit quelque chose que nous faisons habituellement, il y a toujours des coins que nous pouvons négliger, devenant ainsi des sources d’infection. Il est important de savoir comment les éliminer pour être à l’abri d’une éventuelle contagion surtout si nous vivons confinés.

La durée de vie dépend du virus et de la surface

Plastique, acier, tissus et billets de banque , combien de temps COVID-19 vit sur les surfaces et les objets ?
D’après plusieurs études, le virus COVID-19, responsable de l’actuelle pandémie de coronavirus, peut vivre sur des surfaces en acier inoxydable et du plastique pendant 72 heures, sur du carton pendant 24 heures et sur du cuivre pendant 4 heures, tout en restant contagieux. (New England Journal of Medicine)
D’autres coronavirus peuvent vivre sur des surfaces en métal, en plastique et en verre pendant quatre à cinq jours, et peuvent persister jusqu’à neuf jours, selon la température et l’humidité. par des scientifiques.

Une autre étude de 2020 publiée dans le Journal of Hospital Infection a examiné 22 études sur d’autres coronavirus du SRAS et du MERS. Les chercheurs ont constaté qu’en moyenne, les virus persistaient sur les surfaces métalliques, plastiques et en verre à température ambiante pendant quatre à cinq jours, et pouvaient persister jusqu’à neuf jours, selon la température et l’humidité.
Par conséquent, la durée de vie des germes nocifs sur les différentes surfaces est très spécifique à l’agent pathogène, aux facteurs environnementaux tels que l’humidité et aussi à la surface sur laquelle il se trouve.

Dans le cas des tissus, on ne sait pas exactement combien de temps les virus peuvent durer. Mais, en général, ils ont tendance à durer moins longtemps sur le tissu par rapport aux surfaces dures telles que l’acier inoxydable. Cela peut également dépendre de la matière dont est fait le tissu.

Si on a peu d’études sur la durée de vie de ce virus, on a constaté une corrélation entre la quantité de champignons et de bactéries qui contaminent le tissu en fonction de son matériau. Les fibres plus douces, synthétiques, semi-synthétiques et de soie présentent par exemple ; moins de contamination microbienne que les fibres naturelles telles que la laine ou le coton.

C’est un constat important car les gens sont en contact avec de nombreux tissus, parfois un masque artisanal, tout au long de la journée. Il est recommandé de laver ces masques artisanaux à 60°C . Le virus COVID- 19 ne supportant pas des températures de plus de 56°C.

En guise de précaution supplémentaire, certains experts recommandent de mettre des vêtements propres en rentrant à la maison si nous avons été en contact avec de grands groupes de personnes au travail tout au long de la journée.
Les vêtements que nous portons, la serviette avec laquelle nous nous séchons après la douche, aux draps sur lesquels nous dormons sont autant de tissus à laver par mesure de précaution. Il est par ailleurs recommandé de les faire sécher au soleil.

Les modes de contamination du COVID 19

Nous pouvons attraper le nouveau coronavirus si nous touchons un objet contenant des particules virales et que nous nous touchons ensuite la bouche, le nez ou les yeux. Combien de temps le virus peut-il survivre sur les surfaces ? Quelles sont les clés pour les désinfecter de manière efficace.

Le nouveau coronavirus est une maladie respiratoire, il se propage donc généralement par des gouttelettes dans l’air. Lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue, les gouttelettes porteuses de particules virales peuvent se déposer sur le nez ou la bouche d’une autre personne ou être inhalées.

Toutefois, une personne peut également contracter le nouveau coronavirus en touchant une surface ou un objet sur lequel se trouvent des particules virales, puis en se touchant la bouche, le nez ou les yeux, selon les centres de contrôle et de prévention des maladies.
La durée de vie exacte du virus sur une surface (un poteau, une rampe ou même de l’argent ) dépend de nombreux facteurs tels que la température, l’humidité et le type de surface environnante.

Les billets peuvent-ils transmettre le coronavirus ?

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment rejeté un rapport des médias britanniques selon lequel l’agence de l’ONU liait la transmission du COVID-19 à de l’argent liquide.

Selon la porte-parole de l’OMS, Fadela Chaib, n’a pas » dit que l’argent transmettait le nouveau coronavirus. « Ils ont déformé nos mots », a-t-elle dit.

Dans des déclarations publiées par l’agence Europapress, la porte-parole a cherché à clarifier les commentaires sur un article largement cité dans les médias britanniques qui notait que l’OMS avait déclaré que « les billets de banque pourraient propager le nouveau coronavirus » et que « les clients devraient se laver les mains après avoir touché les billets de banque » car le virus infectieux peut s’accrocher à la surface pendant plusieurs jours.

L’OMS a d’ailleurs suggéré que les clients utilisent des paiements sans contact. Ils recommandent que les gens se lavent les mains après avoir manipulé de l’argent, surtout s’ils préparent ou mangent de la nourriture ensuite. Il s’agit d’une bonne pratique d’hygiène qui reste valable tout le temps.

Comment éliminer les virus et les bactéries ?

La première chose à faire est de continuer à utiliser les produits de nettoyage que nous utilisons habituellement pour chaque partie de la maison. Il convient donc de nettoyer les surfaces que nous touchons quotidiennement.

Nettoyer à l’eau et au savon

Il faut souligner que le savon et le détergent, par leur propre structure, sont capables d’entraîner le virus, en plus de briser sa capsule.

Désinfecter les surfaces dures

Après le nettoyage avec notre produit habituel, il est conseillé d’appliquer une sorte de désinfectant pour plus de sécurité.

Pour les surfaces dures telles que les comptoirs, les poignées de porte et le verre, les centres américains de contrôle et de prévention des maladies recommandent l’utilisation de lingettes désinfectantes à base d’alcool ou de solutions contenant au moins 70 % d’alcool, de solutions d’eau de javel diluées ou d’autres produits désinfectants.

Précautions à prendre lors du nettoyage

Tout d’abord, nous devons veiller à protéger notre peau avec des gants. Et ensuite vérifier que nous utilisons suffisamment de solution de nettoyage pour désinfecter correctement la surface. Par exemple, si nous utilisons des lingettes désinfectantes, il doit y avoir suffisamment de solution sur la lingette pour laisser la surface visiblement humide pendant au moins quatre minutes pendant qu’elle sèche à l’air. Pour éviter d’utiliser des lingettes, nous pouvons utiliser des microfibres mais il conviendra de les nettoyer en machine et à part du reste de notre linge pour ne pas décolorer nos vêtements.

Désinfecter avec de l’eau de javel diluée

Il existe plusieurs options, bien que la plus courante soit l’eau de Javel. Il est conseillé de l’utiliser dans une proportion de 1 pour 50 dans l’eau froide, sans autre type de produit de nettoyage. Pour plus de clarté, diluez un verre d’eau de javel pour 10 litres d’eau. Il est inutile de surdoser l’eau de Javel. Elle est néfaste pour l’environnement car elle détruit un grand nombre de bactéries et notamment celles nécessaires à l’épuration des eaux. N’en abusez donc pas inutilement. Pour des nettoyages plus fréquent préférez le vinaigre blanc par exemple.

Pour éviter tout dommage ou accident, suivez toujours les instructions d’utilisation du fabricant. Faites-le pour vous et pour tout le monde : pensez que les services de santé ont suffisamment à faire pour s’occuper des urgences liées aux coronavirus.

Quelques recommandations pour l’utilisation de l’eau de Javel
  • Pour être efficace, le mélange d’eau et d’eau de Javel doit être préparé au moment de son utilisation et la dilution ne doit pas être conservée toute la nuit.
  • Protégez la peau de vos mains avec des gants, afin de ne pas entrer en contact direct avec l’eau de Javel.
  • Ne jamais mélanger l’eau de Javel avec d’autres produits de nettoyage, car des réactions chimiques dangereuses peuvent se produire.
  • Gardez l’eau de Javel (ainsi que les autres produits de nettoyage) hors de portée des enfants, afin d’éviter les accidents domestiques.

Alternatives à l’eau de Javel : alcool ou peroxyde d’hydrogène

Si vous ne voulez pas utiliser d’eau de Javel, il existe d’autres produits alternatifs qui peuvent être d’une grande aide, bien qu’il soit difficile de les trouver de nos jours. On parle d‘alcool et de peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) . Il faut dire que ces produits fonctionnent mieux que l’eau de javel pour les métaux, car l’eau de javel est plus corrosive. Le peroxyde d’oxygène est d’ailleurs utilisé pour la préparation de gel hydroalcoolique. Le peroxyde d’hydrogène est efficace à la concentration commerciale de 3 %.

En cas d’utilisation d’alcool de pharmacie à 96º, il sera nécessaire de le diluer dans une proportion de 7 parties d’alcool et 3 parties d’eau.

Vous pouvez également utiliser de l‘alcool de nettoyage, qui est également vendu en forte concentration. Faites attention à ce que l’alcool soit très inflammable. Ne l’utilisez pas dans la cuisine ou à proximité d’un feu ou d’une source de chaleur.

Le vinaigre

Si votre objectif est de nettoyer de manière approfondie, sachez que sur une surface dégraissée grâce à du savon ou du bicarbonate de soude, vous pouvez passer un chiffon imbibé de vinaigre aromatisé aux huiles essentielles de thym ou de pin.

Comment nettoyer les tissus ?

L’une des meilleures choses que nous puissions faire pour réduire l’exposition aux virus et autres germes est de laver régulièrement les vêtements et autres tissus. Le lavage des vêtements dans une eau d’au moins 30°C diminue considérablement le risque mais ne garanti pas l’élimination de particules virales.

Pour désinfecter davantage les tissus, il est recommandé d’ajouter de l’eau de javel ou de ou diluée avec de l’eau. Il est également recommandé de ne pas trop remplir la machine à laver afin de garantir un lavage plus efficace. Évidemment, il convient de vérifier les indications reprises sur vos tissus. Certaines solutions désinfectantes peuvent être ajoutées au linge.

Faire passer les vêtements par un cycle de séchage est également essentiel pour tuer les germes. Le réglage à haute température est plus efficace, mais là encore, vérifiez les instructions spécifiques sur votre tissu pour éviter de l’endommager. Vous pouvez également suspendre vos vêtements pour qu’ils sèchent à l’extérieur en plein soleil. Selon une étude, les rayons ultraviolets du soleil a des propriétés désinfectantes qui tuent certains types de bactéries.

Il ne faut pas oublier de nettoyer toutes les surfaces de contact fréquent telles que les tables, les poignées de porte, les robinets… Toutes ces parties de la maison doivent être désinfectées quotidiennement. Pour ce faire, le mieux est d’utiliser un nettoyant adapté, ainsi que des chiffons et des détergents différents pour chaque zone.

Ensuite, on examine ces surfaces, pour les désinfecter, avec un chiffon égoutté, après l’avoir immergé dans cette solution assainissante d’eau de Javel diluée. Un chiffon imbibé d’alcool de nettoyage ou de peroxyde d’hydrogène peut également être utilisé.

N’oubliez pas de ne pas mélanger les chiffons et les lavettes de la cuisine avec ceux de la salle de bains. Idéalement, quoi que vous utilisiez pour nettoyer les toilettes, gardez-les séparées et ne les utilisez pas pour d’autres surfaces.

desinfection-covid-19La cuisine et les salles de bains sont les plus importantes

Les plus grandes sources d’infection dans une maison sont la cuisine et la salle de bain, c’est pourquoi le nettoyage de ces zones de la maison doit être approfondi et profond. Dans ces zones de la maison, l’utilisation de désinfectants est recommandée, séparément et sans mélange.
Ces produits sont très désinfectants et peuvent être utilisés sur les robinets, les éviers, les vêtements, les torchons de cuisine, etc. Dans les toilettes, il ne suffit pas de verser le produit, mais le nettoyage doit être profond et se faire si possible avec des gants. Ne faites pas non plus l’erreur de conserver des gants potentiellement souillés, car le virus persiste plusieurs jours sur le plastique.

La propreté et l’hygiène des armoires de cuisine sont très importantes car la nourriture y est stockéé et il faut éviter l’accumulation de poussière, de miettes, de restes d’épices, etc.

Pour un nettoyage approfondi, l’armoire doit être débarrassée de tous les objets existants. Ensuite, vaporisez un peu de désinfectant de surface (contenant de l’alcool) et essuyez avec un chiffon en microfibre.

Si vous possédez un nettoyeur à vapeur, c’est le moment de le ressortir pour un nettoyage de printemps.

En conclusion, lorsque vous ramenez des courses, veillez à éloigner les emballages de votre nourriture le plus rapidement possible. Ne conservez que la nourriture mais pas les emballages inutiles.

Les emballages en carton et les plastiques doivent être éliminés rapidement. Si vous les mettez en contact avec des surfaces (plan de travail, frigo, etc) veillez à nettoyer et désinfecter rapidement les surfaces pour éviter la contamination croisée. Si vous avez fait vous-même les courses, changez-vous, mettez votre linge en machine et prenez une douche après avoir manipulé les différents produits. Si c’est possible, laissez-les plusieurs jours avant de les manipuler à nouveau (bouteilles, conserves, etc) dans votre cellier ou dans votre garage.

Tableaux des familles de désinfectants et d’antiseptiques

Le CNRS a établi un tableau qui permet de bien comprendre que l’alcool est moins efficace contre un virus que d’autres solutions.

familles-desinfectants-antiseptiques
Source : http://www.dgdr.cnrs.fr/SST/CNPS/guides/doc/risquebio/Fiche%2016%20-%20Desinfection%20-%20sterilisation.pdf
vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.