La lutte contre les limaces

22

Il est agréable et facile de jardiner biologiquement. Agréable, car respecter ces principes de culture permet de vivre en harmonie avec la nature. Facile, car il existe de nombreux moyens afin d’économiser la consommation, de ne pas utiliser de pesticide et ne pas user d’engrais chimiques. Facile ? Oui, sauf la chasse aux limaces peut être…

escargot-nuisibleCes charmantes petites bestioles utiles à l’écosystème de vos jardins raffolent également de vos nouveaux plants et de vos salades. Les limaces peuvent ingurgiter jusqu’à la moitié de leur poids en un jour !

Comment éloigner biologiquement les limaces de vos plantes fragiles ?

Ne pas les attirer

Tout d’abord, vous pouvez éviter de les attirer en supprimant leurs abris potentiels que les limaces peut utiliser comme refuges : les grosses pierres, les planches de bois, les débris jonchant le sol… Faites attention à vos paillages en cas d’invasion de limaces, car ils peuvent se révéler être des abris douillets pour les limaces.

Vous pouvez également disposer sciemment ces abris afin de concentrer les limaces dans ces refuges et les détruire manuellement régulièrement.

Il faut également éviter de déposer vos déchets verts ou d’installer votre compost à proximité de votre jardin, car ils attirent les limaces qui viennent s’y nourrir.

Empêcher les limaces d’approcher de vos plants

Si ces premières mesures n’ont pas suffit, vous pouvez protéger vos plantes en étalant autour des copeaux de bois, des coquilles d’oeufs ou de la cendre qui empêchent les limaces d’étaler leur mucus et de se déplacer. Ces produits sont non seulement écologiques, mais sont également efficaces et évitent de tuer les limaces. Le problème de ces produits est qu’ils ont une efficacité limitée dans le temps, notamment en cas de pluie…

Un moyen plus pérenne, mais moins efficace, d’éloigner les limaces est de planter des plantes déroutant les limaces autour ou en alternance des plantes que vous souhaitez protéger : les plantes aromatiques, l’oignon, le trèfle…

Des pièges à limaces…

Si toutefois ces mesures sont inefficaces, vous pouvez tenter de piéger les limaces, non pas en vous cachant derrière vos salades pour les attendre avec votre lance-pierre, mais en installant des fonds de bouteille en plastique ou d’autres récipients remplis de bière. Enfoncés dans le sol, les limaces attirées par ce liquide s’y noient. N’oubliez pas de recouvrir votre récipient au trois quart par un morceau de bois ou un autre matériau, afin que les hérissons ne se saoulent pas et en meurent, et de ne pas l’enfoncer complètement (laissez dépasser 1 à 2 cm) afin que les carabes, très utiles pour le jardin, ne s’y noient pas également. Ce système doit également être maintenu régulièrement en le remplissant de bière.

Vous pouvez trouver dans le commerce des pièges à limace à la bière très efficace en forme d’escargot, ou tout simplement une boîte à poser aux abords des endroits infestés, remplie de bière dans ses orifices, pourra attraper une centaine de limaces par nuit.

Les prédateurs naturels

De l’automne au printemps, en binant régulièrement la terre, vous mettrez à jour les œufs de limace qui agrémenteront les repas des oiseaux. Les anciens lâchaient leurs poules dans le potager en début de saison pour qu’elles picorent les lumeçons, mais elles mangent aussi les vers de terre, et ça, c’est plutôt ennuyeux !

Les hérissons étant des prédateurs naturels, on peut leur réserver un refuge fait de petits bois où ils peuvent hiberner à l’abri : ils vous débarrasseront régulièrement de vos limaces. D’autres prédateurs attirés par vos soins (une mare pour les grenouilles et des nichoirs pour les oiseaux) élimineront le reste de vos limaces.

Acheter un anti-limace écologique

Il existe deux types d’achats/de solution permettant d’écarter les limaces

  • épandre des granulés à base de ferramol, qui n’atteignent  que les mollusques en leur coupant l’appétit. Il n’a aucune rémanence sur les animaux domestiques, les batraciens, les hérissons, les oiseaux. Il est conseillé de ne pas en épandre plus de 4 fois l’an au même endroit pour ne pas avoir un excès de fer dans le sol (Semailles).
  • Certains types de nématodes (Phasmarhabditis Hermaphrodita) parasitent les limaces, et recherche activement celles qui sont enfouies dans le sol pour les détruire. Après quelques jours la limace parasitée arrête de s’alimenter et présente un gonflement spécifique du manteau. Ils ne s’attaquent qu’aux limaces : Harmonia.

En dernier lieu, en biodynamie, on brûle les limaces à des périodes bien précises (comme d’autres nuisibles, d’ailleurs), et ils sont sensés ne plus revenir…

L’utilité de la limace

Il ne faut pas oublier que la limace a également une utilité pour le jardinier : la limace décompose aussi des bois morts, des organismes… et favorise donc la formation de l’humus très important pour le sol de nos jardins. Il vaut donc mieux user de méthode n’aboutissant pas à la mort des limaces ou d’élimination partielle et sélective.

You might also like

Comments are closed.