La lutte contre les pollutions électromagnétiques

43

Si vous regardez autour de votre maison, vous verrez probablement beaucoup d’appareils électroniques. ondes-electromangnetiques-santeComme vous le savez peut-être déjà, ces appareils émettent des radiations électromagnétiques de différentes fréquences.

Être exposé à des champs électromagnétiques (CEM) pendant de longues périodes est considéré comme dangereux pour notre santé.

En matière de lutte contre les rayonnements électromagnétiques , nous développons des environnements protégés des agressions des rayonnements électromagnétiques artificiels (électricité, micro-ondes, téléphonie mobile, réseaux sans fil, etc.).

Les sources d’ondes électromagnétiques

Le courant électrique 50 Hertz (secteur) émet un rayonnement magnétique nocif si ce dernier dépasse 0,25 micro Tesla* et il n’est arrêté par aucune matière (hors matériel de l’armée et contrairement au rayonnement électrique qui peut être éloigné grâce à certains matériaux reliés à la terre).

Ce rayonnement magnétique artificiel est très différent du rayonnement magnétique terrestre car il n’est pas continu mais alternatif (changeant de sens 50 fois par seconde). La valeur limite de 0,25 µT est très souvent dépassée dans l’environnement plus ou moins proche de certains transformateurs (parfois bien cachés et miniaturisés), appareils électriques, installations urbaines, etc. (allant de quelques centimètres à quelques mètres, même à travers 20 cm de béton !).

Le courant électrique 50 Hz émet aussi un rayonnement électrique de très basses fréquences (Elf) très proches des fréquences de notre organisme (ions de calcium, potassium, etc.), d’où une forte perturbation de certains métabolismes, et nocives si elle dépassent 25 V/m (à ne pas confondre avec la limite des 0,6 V/m des hyperfréquences du paragraphe suivant).

Les antennes relais de téléphonie mobile (parfois cachées jusque dans les clochers) émettent des micro-ondes pulsées (émission d’Elf en parallèle et parfois de faisceaux hertziens). On constate que la barrière sang-cerveau, qui filtre le sang arrivant au cerveau, devient dramatiquement plus perméable aux substances toxiques de notre environnement (le phénomène est encore plus grave chez les enfants et adolescents, puisque leur encéphale est en formation).

Ces hyperfréquences, comme la fréquence 50 Hz et les Elf, réduisent dans notre organisme, les taux d’hormones anti-oxydantes de l’organisme telle la mélatonine (dont l’effet inhibiteur de croissance des cellules cancéreuses se trouve alors très diminué*), affectent les processus enzymatiques et biochimiques, perturbent les cristaux de magnétite du cerveau, la répartition de l’énergie électromagnétique des muscles, et le taux de calcium (35 Hz, principalement dans le système nerveux central, le cerveau et le cœur), de potassium (16 Hz), voire de magnésium et de sodium.

De plus, selon certains chercheurs, les lignes électriques très haute tension (THT) créent des particules chargées (ions) qui s’accolent aux polluants particulaires aériens. Ces polluants, une fois inhalés, adhèrent aux poumons car ils sont chargés.

Les hyperfréquences (GSM, GPS, Radar, UMTS, DECT, Bluetooth, Wifi, micro-ondes…) et le courant 50 Hz provoquent, s’ils dépassent certaines limites, des leucémies et des maladies cardio-vasculaires et neurodégénératives (Alzheimer, sclérose latérale amyotrophique, etc.)*.

Les ondes électromagnétiques polluent notre maison

Selon le Criirem, le corps humain ne devrait jamais être irradié par des hyperfréquences de puissance supérieure à 0,6 V/m ou 1 mW/m² (voire 0,06 V/m ou 0,01 mW/m², déjà préconisé dans certains lieux en Autriche). Dans notre environnement, ces valeurs peuvent être très largement dépassées au voisinage d’un nombre croissant d’appareils électriques ou de transmission audio et vidéo.

Les babyphones nous aident à prendre soin des nourrissons, ils sont utiles. Ils permettent aux parents d’entendre leur bébé respirer ou pleurer. Nous sommes capables de dire quand ils se sont réveillés après leur sieste, même si nous sommes dans une autre pièce, le problème est que la plupart des gens ne savent pas vraiment comment fonctionnent les moniteurs pour bébés.

Certains parents s’inquiètent de l’impact que les interphones pour bébés pourraient avoir sur la santé de leur enfant, car les interphones pour bébés sont constitués d’un émetteur et d’un récepteur (ou de deux émetteurs-récepteurs) qui émettent constamment des radiations à haute fréquence, la plupart du temps sans fil.

Les interphones pour bébés sont situés à l’intérieur et, lorsqu’ils sont placés à une courte distance l’un de l’autre, leur rayonnement est plus puissant. En 2002, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que l’exposition  peut être plus dangereuse pour le fœtus et l’enfant en raison de leur plus grande sensibilité, l’évitement prudent est une approche pour maintenir l’exposition des enfants aussi faible que possible  »

Selon cette affirmation, ce n’est pas une bonne idée de placer un dispositif électronique émettant des radiations à côté ou même près de la tête d’un enfant en bas âge, comme le font la plupart des parents avec les moniteurs pour bébés.

Vous pourriez être étonné par le nombre d‘appareils ménagers qui peuvent être contrôlés par votre smartphone. Ce type de technologie est de plus en plus populaire dans de nombreux foyers. D’une part, elle est pratique car elle rend les choses plus rapides, mais d’autre part, elle signifie que vous pourriez vous retrouver à vous baigner dans les radiations émises par les systèmes Wifi et Bluetooth.

Nous pouvons acheter des réfrigérateurs intelligents avec de grands écrans montrant les produits que vous devez acheter ou ce qu’il y a à l’intérieur du réfrigérateur sans ouvrir la porte. Ils vous aident même à passer une commande dans l’épicerie la plus proche.

Vous pouvez allumer et éteindre les choses avec votre smartphone lorsque vous êtes couché et le café frais vous attend dans la cuisine. Des ampoules et des verres intelligents vous aident à contrôler la quantité de lumière dans chaque pièce. Tous fonctionnent via une connexion sans fil.

Quand vous mettez tout cela ensemble, vous obtenez un niveau de radiation assez impressionnant, vous ne vous êtes pas seulement exposé mais aussi votre famille. Pensez à retourner faire le café et les courses manuellement

Comment réduire notre exposition

Ne jetez pas tous les appareils électroniques de votre maison, essayez simplement de les utiliser plus consciemment. Certains appareils comme les routeurs fonctionnent constamment si vous ne vous souvenez pas de les débrancher quand vous ne les utilisez pas.

Essayez de réfléchir à la façon dont vous pouvez réduire l’exposition aux rayonnements dans votre maison, cela ne devrait pas vous incommoder et pourrait vous aider à vous sentir mieux dans l’ensemble.

La bonne nouvelle est que vous pouvez être intelligent et réduire l’exposition de votre famille à des CEM élevés. Il y a trois bonnes façons de faire cela :

  1. Les champs CEM s’affaiblissent avec la distance de la source, donc, par exemple, si vous avez le choix de l’endroit où vous voulez installer votre bureau à la maison, choisissez de l’avoir aussi loin de votre chambre à coucher que possible.
  2. Réduisez l’utilisation d’appareils électriques à proximité de votre lit, ainsi que fermez les endroits où vous passez beaucoup de temps. Posez-vous la question : Ai-je vraiment besoin d’avoir le sans-fil en permanence ? Ai-je vraiment besoin d’avoir le téléphone cellulaire près de moi quand je dors ? Redirigez les appels cellulaires vers votre téléphone résidentiel et éteignez le sans-fil lorsque vous n’en avez pas besoin.
  3. Choisissez des dispositifs de protection contre les CEM de haute qualité pour votre maison ou votre bureau. Il y a beaucoup de produits de protection contre les CEM sur le marché – faites faire les recherches nécessaires et choisissez les produits de protection contre les CEM qui vous conviennent.

Certaines solutions peuvent exiger beaucoup plus d’efforts et de temps, mais c’est une meilleure option que d’affaiblir votre système immunitaire et de regarder votre corps manifester potentiellement la maladie. Certaines personnes y réagiront assez rapidement, et d’autres, dont le système immunitaire est plus fort, mettront plus de temps à y répondre.

Sources : *[S. et P. Déoux Drs en médecine et Experts en Haute Qualité Santé, Le guide de l’habitat sain, 2002].

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.