La phytothérapie

12

La phytothérapie est l’utilisation des plantes à des fins thérapeutiques. C’est à la fois une science sur les plantes et une pratique d’ordre médical.

C’est aussi une manière de préserver l’environnement et de participer au développement durable que de faire appel à des êtres vivants naturels comme agents thérapeutiques sans les traiter sous forme d’extrait éventuellement synthétiques et donc polluants. On sait le coût de la médecine et le caractère polluant des médicaments modernes auxquels il risque de devenir difficile d’échapper à cause du rejet dans les eaux.

La phytothérapie est l’utilisation des plantes à des fins thérapeutiques. C’est à la fois une science sur les plantes et une pratique d’ordre médical.

Du point de vue de la science, on doit se demander comment on peut déterminer l’utilisation possible des végétaux. Quels sont les signes qui vont guider le thérapeute dans la reconnaissance de la puissance thérapeutique de la plante ? De nombreuses méthodes ont été proposées au long des âges et selon les contrées. En général, chaque méthode est soutenue par une théorie physiologique qu’elle soit commune ou réservée à certains initiés. On peut citer la physiologie des 4 humeurs, la physiologie alchimiste et hermétique de Paracelse, le vitalisme chez Hahnemann, la physiologie chinoise issue du Taoïsme, la médecine ayurvédique… C’est aujourd’hui une physiologie positiviste qui domine, bien que subsiste pertinemment des tendances à un vitalisme raisonné et utile.

La médecine moderne a acquis une efficacité remarquable tant sur le plan des connaissances que sur celui de la thérapeutique. Mais la chimiothérapie extractive de principes actifs ou synthétique a pour inconvénient majeur d’être « taillée » pour les maladies graves et de négliger nombre de maux courants qui rendent la vie parfois pénible.

Ainsi en est-il des antibiotiques, si utiles et efficaces dans des infections avérées et parfois graves et qui, appliqués pour n’importe quelle petit infection fut-elle bactérienne, sont très souvent surdimensionnés. Il en est des mêmes antibiotiques utilisés pour traiter des infections à répétition.

C’est dans ces domaines en particulier que des thérapeutiques moins acérées sont utiles et parmi elles la phytothérapie.

You might also like

Comments are closed.