Le chauffage biologique : se chauffer avec le même confort que le soleil

12
Evaluez ce post

Les chauffages de type biologiques sont appelés ainsi car la chaleur émise est équivalente en terme de confort à la chaleur du soleil.

Qu’est ce que cela veut dire ?

Les chauffages biologiques sont constitués de tubes en verre PYREX sous vide

La résistance interne ne rougit pas et n’est pas en contact avec le tube extérieur, l’énergie de chaleur émise ne peut donc se transmettre ni par convection ni par conduction mais par rayonnement ; d’où une émission d’infrarouges dit « longs » (5 à 10 microns), c’est à dire sur la même fréquence que ceux émis par le corps humain (rayonnement non lumineux).

C’est un véritable rayonnement biologique absorbé à 99 % par les êtres vivants.

La répartition de la chaleur par le rayonnement est quasi-parfaite et évite de grosses déperditions au plafond. Le rayonnement horizontal, proche de celui du soleil, transmet une chaleur douce, biologique et homogène avec un écart de température très faible entre le sol et le plafond (2° maximum). Il chauffe d’abord les personnes avant de chauffer l’air.

On peut à tout moment et très facilement enlever ou rajouter un tube chauffant par encliquetage ; modulant ainsi la puissance de chauffe par tranche de 300 W. Il est possible de monter de 1 à 6 tubes de 300 W pour les grands modèles et de 1 à 4 tubes pour les petits modèles, très simplement par ENCLIQUETAGE. PUISSANCE MODULABLE DE 300 W à 1800 W.

Le principe de rayonnement infrarouge basse température agit directement et biologiquement sur l’individu, ce qui permet de diminuer très sensiblement la puissance consommée. La température de surface des tubes n’excède pas 260° contre 750° à 2200° pour les radiants de type standard.

Sécurité : les appareils sont équipés d’un dispositif de coupure en cas de surchauffe. Ces radiateurs peuvent être équipés d’une régulation électronique proportionnelle précise au 1/10 e de degré. Elle est commandée directement ou par un fil pilote relié à une centrale de programmation.

Est il économique ?

Oui, tout simplement parce que le rayonnement diminue fortement les pertes d’énergie au plafond et il est donc possible de remplacer un convecteur de 2000 W par un chauffage biologique de 1500 W.

Si les chauffages biologiques remplacent très avantageusement les convecteurs ils n’ont rien de commun avec ces radiateurs. Ils sont en concurrence directe avec les chauffages centraux à chaudière. Les chauffages biologiques sont en effet plus sains, plus confortables grâce au rayonnement infrarouge tout en étant quasiment aussi économique et d’un investissement moindre (sans gros travaux et sans entretien).

De plus, de part sa conception, la durée de vie des tubes de chauffe permet des économies en terme de maintenance et de réparation.

Les avantages

  • Pas de brûlure des poussières, ni de noircissement des murs.
  • Pas de brassage d’air ni de poussière.
  • Très bonne stabilité de l’hygrométrie ambiante (n’assèche pas l’air ambiant)
  • Assèchement systématique des murs humides
  • Accumulation grâce en partie à l’inertie des tubes en verre, mais également par pénétration du rayonnement dans les murs
  • Très bonne répartition de chaleur horizontale et verticale Confort biologique incontestable
  • Montée rapide en température
  • Pas de pollution électrique (qui peut être importante sur des radiants classiques)

Dimensionner son chauffage en fonction de son besoin

Avec une bonne isolation

Multiplier le volume de la pièce par 30 = watts utiles

Isolation moyenne

Multiplier le volume de la pièce par 35 = watts utiles

Exemple avec une pièce bien isolée de 3,50 m x 3,20 m et 2,40 m de haut :

3,5 x 3,2 x 2,4 = 26,88 m2 environ 30 m2

30 m3 x 30 = 900 watts ; prévoir un radiateur de 900 W

You might also like

Comments are closed.