Les pièges de la biodégradabilité et du compostable

17

Attention derrière les vocables biodégradable ou compostable se cachent plusieurs notions… pas toujours écologiques.

labels-biodegradables

De nombreuses sociétés commercialisant de la vaisselle ont vu le jour depuis l’engouement pour les produits écologiques de 2007. Plusieurs d’entre elles ont déjà été fermées par la Répression des Fraudes !!!

Quelques pièges :

  • Toujours l’indélicatesse qui consiste à vous fournir le certificat de compostabilité de la matière première qui ne justifie pas que le produit proposé est bien fabriqué avec cette matière. Demandez les certifications de compostabilité DU PRODUIT à chaque commerçant. Vous serez surpris des réponses !!!

Exemple : des gobelets en cellulose dont l’intérieur est en polyéthylène PE dits biodégradables ; des gobelets en cellulose dits compostables sans certification. Pour mémoire ceux d’Escarboucle ont le label imprimé sur le gobelet.

  • La provenance des produits : le bilan écologique est meilleur si le produit est fabriqué en Europe plutôt qu’en Asie.

Pour info : toute notre vaisselle est fabriquée en Europe sauf le palmier. Bilan écologique, traçabilité, fiabilité sont au rendez-vous mais les prix sont en conséquence, même si nous sommes les moins chers du marché pour cette qualité.

Il n’y a pas de produit miracle à bas prix !

  • COTON NATUREL : ce mot ne signifie RIEN ; la majorité des t-shirts en coton traditionnel (24 % des pesticides utilisés dans le Monde) sont en coton. Seules les labels Coton Organique et/ou coton biologique attestent au minimum que le sol de la culture n’a pas reçu de produits chimiques avant et pendant la croissance de la plante. Et encore, une hiérarchie existe entre les différents labels, nous rédigerons un article détaillé à ce sujet prochainement. Sachez que votre produit textile peut être 100 % organique si toute la chaîne de production (du coton en passant par la couleur, jusqu’au fil utilisé pour les coutures et à l’encre utilisée pour l’impression, avec ou sans phtalate) ou il peut être juste organique de culture…

 

  • BIODEGRADABLE : tout ou presque est biodégradable ; adoptez l’éco-attitude consistant à demander la composition du produit et la certification EN 13432 ; vous serez surpris. Les matières « biofragmentable et oxo-biodégradable » ne sont que des produits pétrochimiques auquels on ajoute un autre produit issu du pétrole permettant sa décomposition (ex le DW2 pour l’oxobiodégradable) en particules qui elles ne sont pas assimilées par le sol et le dénaturent. Quelques sites proposent des produits biodégradables de ce genre.

 

  • CONTACT ALIMENTAIRE et ISO... : Plusieurs entreprises interrogées se contentent de vous fournir de tels certificats. Ce n’est nullement un label écologique ; Un fabricant de polyéthylène ou de polypropylène, à base de pétrole peut avoir ces certifications ; c’est tout à son honneur, mais ce n’est aucunement une garantie pour un Environnement Durable.

 

You might also like

Comments are closed.