Tour de France et environnement

Dans le cadre de son engagement environnemental, Bouygues Telecom s’associe à EcoAct pour compenser les émissions de CO2 liées à sa participation au Tour de France 2008. Cette action permettra à l’opérateur de s’investir dans un projet de fermes Biogaz situées au Brésil.

Bouygues Telecom compensera l’ensemble de son dispositif sur le Tour de France

Après un inventaire complet des impacts de son activité sur l’environnement, Bouygues Telecom a intégré depuis plusieurs années les actions existantes dans une politique responsable visant à prévenir et à réduire les nuisances et pollutions liées à son activité.

Dans ce cadre, la caravane Bouygues Telecom du prochain Tour de France mettra en place plusieurs actions visant à réduire son impact environnemental : chars équipés de filtres à particules et décorés d’herbe véritable et d’encres naturelles ; distribution de 350 000 bobs bio équitables et 60 000 maillots réplica de l’équipe cycliste acheminés par bateau d’Inde et accompagnés d’un dépliant imprimé sur du papier recyclé. La fabrication des bobs et des maillots ont par ailleurs fait l’objet d’audits sociaux réalisés par un organisme indépendant ; sensibilisation de l’équipe cycliste au tri et au recyclage de leurs déchets…

Au-delà de sa caravane, Bouygues Telecom a décidé de compenser les émissions de CO² de l’ensemble de son dispositif sur le Tour de France : véhicules de l’équipe, nuitées des coureurs et du staff, fabrication des chars, transport et fabrication des bobs et des maillots, transport des invités… L’opérateur a donc sélectionné EcoAct en tant que partenaire spécialiste sur le secteur de la compensation carbone.

L’implantation internationale d’EcoAct a conduit Bouygues Telecom à participer au financement d’un projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre en Amérique du Sud, des fermes Biogaz au Brésil.

« Depuis plusieurs années, Bouygues Telecom s’engage de manière active en faveur du développement durable. Nous sommes heureux que la caravane Bouygues Telecom du Tour de France 2008 et notamment les émissions carbone que nous compensons, puisse nous permettre de participer à ce projet de ferme Biogaz au Brésil », explique Anne-Marie Gaultier, Directrice communication et marque de Bouygues Telecom.

Un engagement éco citoyen pérenne : les fermes Biogaz du Brésil

Les retombées environnementales de l’intensification de l’élevage au Brésil sont multiples et inquiétantes : le stockage et la décomposition des déchets animaliers produisent de nombreuses émissions de gaz à effet de serre et pollutions diverses (sols, nappes sous-terraines…).

L’objectif du projet fermes Biogaz porté par EcoAct consiste à installer des biodigesteurs anaérobiques qui remplacent les lagunes ouvertes à l’air libre et permettent de récupérer le biogaz afin de générer de l’électricité.

Aujourd’hui, 27 fermes situées au Brésil dans les états de Santa Catarina, Parana, São Paulo, Minas Gerais, Mato Grosse, Mato Grosse do Sul et Goias sont couvertes par ce projet.

L’ensemble du tonnage de CO² produit par le dispositif de Bouygues Telecom sur le Tour de France 2008 sera calculé par EcoAct et converti en financement direct pour une ferme située dans la province de São Paulo, à Itararé.

En 2007, les 2 biodigesteurs installés dans la ferme de Itararé ont produit 633 KWh.

« Le projet de fermes Biogaz implantées au Brésil est de la plus grande importance à nos yeux. En effet, les différents biodigesteurs installés permettent non seulement d’agir en faveur de l’environnement mais également de générer des ressources énergétiques propres, essentielles au maintien d’un niveau de vie décent. Ces biodigesteurs produisent plus que de l’électricité : ils contribuent à l’amélioration de la qualité de vie des populations locales », explique Thierry Fornas, Co-fondateur d’EcoAct.