Les meilleures alternatives au sac en plastique

0 1 842

Chacun le sait désormais, le sac en plastique à usage unique est une catastrophe et est à éviter à tout prix. D’ailleurs, il va devenir interdit partout. S’il est nuisible à l’environnement , il faut dire qu’il était pratique. Voyons comment et par quoi le remplacer ?

pollution-sac-plastiquePourquoi arrêter l’usage du sac en plastique ?

Pour comprendre l’impact des sacs réutilisables sur l’environnement, il faut tenir compte de l’impact qu’ils peuvent avoir. Les sacs en plastique ne se biodégradent pas et ils remplissent les océans, la vie marine et nos réserves alimentaires de morceaux de plastique.

Les sacs en plastique polluent nos terres et nos eaux

Les sacs en plastique sont partout. Regardez autour de vous et vous remarquerez que les sacs en plastique font partie du décor. Enchevêtrés dans les arbres et les clôtures le long des routes, flottant dans l’eau, couchés sur le sol dans les parcs et les forêts, entourant les poubelles, emportés sur les plages….

Parce qu’ils sont si légers, les sacs en plastique sont facilement emportés par le vent et parcourent de longues distances pour polluer la nature.

Les sacs en plastique sont fabriqués à partir de ressources non renouvelables

Nous entendons partout autour de nous que nous devons économiser l’énergie. C’est bon pour notre environnement, notre santé et le climat mondial. Mais peu d’entre nous se rendent compte que chaque fois que nous acceptons ces sacs d’épicerie en plastique jetables à la caisse d’un magasin, nous participons activement au gaspillage d’énergie et à l’épuisement des ressources non-renouvelables.

La majorité des sacs en plastique sont faits de polyéthylène, une substance dérivée du raffinage du pétrole brut et du traitement du gaz naturel. Le nom technique des sacs en plastique est : sacs en polyéthylène basse densité (PEBD).

Le pétrole et le gaz naturel sont des ressources de combustibles fossiles non renouvelables et, par leur extraction et leur production, ils émettent des gaz à effet de serre, qui contribuent au changement climatique mondial.
La production de ces sacs est très énergivore.  Pour produire neuf sacs en plastique, il faut l’équivalent de l’énergie nécessaire pour conduire une voiture sur un kilomètre.

Les sacs de plastique ne sont pas biodégradables

ramassage-dechets-plastiqueLes sacs de plastique à base de pétrole sont composés de polymères synthétiques très résistants qui peuvent prendre jusqu’à 1 000 ans pour qu’ils se dégradent complètement dans les milieux naturels.

Ce qui se produit dans la plupart des cas, c’est que lorsque le plastique se trouve dans l’environnement, il se décompose en petits morceaux microscopiques qui se déposent dans le sol  ou contaminent les cours d’eau. Ces pièces peuvent être si petites qu’elles sont invisibles à nos yeux.

Vous pouvez être sûr d’une chose, cependant. Même quand on ne le voit pas, ces particules indestructibles sont partout autour de nous, y compris dans la chaîne alimentaire.

Nous ne connaissons pas l’impact total des microplastiques qui dépassent la masse de plancton dans l’océan. Nous ne savons pas comment cela affectera à long terme les espèces qui se nourrissent de plancton et leurs prédateurs. Compte tenu de l’importance du plancton comme source de nourriture pour de nombreuses autres espèces, il est clair que le plastique est consommé tout le long de la chaîne trophique dans l’écosystème marin.

Les sacs de plastique sont dangereux pour la faune et la flore marines

sac-meduseLes sacs de plastique qui flottent dans l’océan ressemblent à des méduses, l’une des principales sources de nourriture de certaines espèces de tortues de mer, dont certaines espèces en danger d’extinction.

Les tortues marines ne sont pas les seules espèces à souffrir de la pollution de l’environnement par les sacs plastiques. Des oiseaux sont couramment retrouvés avec l’estomac rempli de morceaux de sacs en plastique.

Les sacs en plastique sont souvent confondus avec de la nourriture par les mammifères, les oiseaux et la vie marine. Le plastique consommé obstrue le tube digestif de ces animaux et peut entraîner des problèmes de santé tels que des infections, un blocage intestinal douloureux, la famine ou la mort par suffocation.

Le plus déchirant, c’est que les animaux affectés ne sont pas conscients qu’ils mangent quelque chose qui  les tuera lentement.

Les animaux peuvent aussi facilement s’emmêler dans ces déchets plastiques. Il y a eu de nombreux cas d’oiseaux pris dans des sacs de plastique, incapables de voler et de se nourrir, qui ont fini par s’étrangler à mort.

plastique-intoxicationUn destin similaire que des dauphins, des phoques, des chats, des chiens, des cerfs et beaucoup d’autres animaux ont rencontré. Ils ont été sévèrement lacérés sur leur corps en raison de l’enchevêtrement des sacs en plastique.

Sea Shepard a d’ailleurs réalisé une vidéo sur le sentiment d’impuissance que procure le fait d’être pris dans un sac en plastique.

Les déchets plastiques déposés sur les récifs coralliens favorisent l’apparition de maladies qui détruisent progressivement des colonies entières de récifs. Ainsi, les déchets plastiques ne font qu’accélérer la destruction de ces écosystèmes les plus bio-diversifiés de la planète.

Les sacs de plastique sont nocifs pour la santé humaine

sac-plastique-oceanDe minuscules particules de plastique ont été trouvées dans les excréments humains. On a retrouvé des microplastiques dans des boissons gazeuses comme le Coca-Cola, dans l’eau du robinet, dans les fruits de mer. Il contamine notre chaîne alimentaire, donc il ne faut pas s’étonner qu’il puisse se retrouver dans notre corps.

Une personne sur deux sur la planète pourrait avoir du microplastique dans le corps. Les plastiques dans notre tube digestif peuvent affecter l’absorption de certains oligo-éléments importants (comme le fer) dont nous avons besoin pour nous maintenir en bonne santé.

Les sacs en plastique contiennent des substances nocives pour notre santé comme les colorants inorganiques qui sont ajoutés pour changer la couleur des sacs en plastique. Ces colorants peuvent être contaminés par des traces de métaux lourds tels que le plomb ou le cadmium, qui affectent la santé rénale et le bon fonctionnement des autres organes.

Les sacs de plastique ne sont pas faciles à recycler

Les sacs en plastique ont tendance à se coincer dans les machines de recyclage, la plupart des installations de recyclage n’ont pas la capacité de recycler les sacs en plastique et ne les acceptent donc pas.

Un autre problème du recyclage des sacs d’épicerie en plastique est leur propreté. Idéalement, pour être recyclables, les sacs doivent être propres pour être acceptés, ce qui est souvent un problème, étant donné que nous les utilisons pour transporter des produits d’épicerie et potentiellement des produits qui fuient.

Pourquoi des sacs réutilisables ?

sacs-alternativesSi vous essayez de contribuer le moins possible à la catastrophe mondiale de la pollution de nos océans, il y a une formule utile à garder en tête : Utilisez moins de choses, plusieurs fois et n’en achetez pas de nouvelles.

Ayez toujours à l’esprit qu’il vaut mieux et dans l’ordre :

  1. Refuser
  2. Réduire sa consommation
  3. Réutiliser
  4. Recycler en dernier recours

Pour vos courses, vous pouvez concevoir ou cultiver chez vous, ce qui évite d’avoir un besoin de transport. Ensuite, pour vos achats, des sacs ou des contenants étant indispensables, il faut se tourner vers le réutilisable.

Les sacs à provisions réutilisables sont très durables et peuvent être réutilisés plusieurs fois au cours de leur vie utile.

Impact des sacs réutilisables

Chaque matériau a une empreinte différente en termes de consommation d’énergie et d’eau, d’impact sur les déchets et de recyclabilité. Certains sont meilleurs que d’autres.

Pensez toujours que la meilleure chose à faire est de récupérer l’existant : Tout ce que vous avez dans votre maison, que ce soit un tas de sacs de coton ou un fouillis de sacs de plastique, ne les jetez pas. Continuez à les utiliser jusqu’à ce qu’ils soient inutilisables. Quel que soit le matériau, utilisez-le comme sac poubelle une fois que vous ne pouvez plus l’utiliser à d’autres fins. Et quoi que vous fassiez, essayez de ne pas en acheter de nouveaux.

Le tableau ci-dessous, basé sur les données de l’étude danoise, compare la performance environnementale des sacs en PEBD à celle d’autres sacs, en supposant que les sacs en PEBD sont réutilisés une fois comme sac poubelle avant d’être incinérés (l’incinération est la meilleure élimination possible pour ces sacs, selon le rapport).

Les sacs de coton doivent être réutilisés des milliers de fois avant d’atteindre la performance environnementale des sacs en plastique – et, selon les chercheurs danois, le coton biologique est pire que le coton conventionnel quand il s’agit de l’impact environnemental global. Selon le rapport, les sacs de coton biologique doivent être réutilisés beaucoup plus souvent que les sacs de coton conventionnel (20 000 contre 7 000 fois), en partant de l’hypothèse que le coton biologique a un taux de rendement inférieur de 30 % en moyenne à celui du coton conventionnel, et qu’il faut donc 30 % plus de ressources, comme l’eau, pour produire la même quantité.

Même en tenant compte des avantages de la production de coton biologique – comme la réduction de l’utilisation d’engrais et de pesticides (et donc de l’eutrophisation et de la contamination de l’eau causée par sa culture) – le coton conventionnel s’est imposé.

Le rapport suppose également que le coton n’a pas pu être recyclé, étant donné qu’il existe très peu d’infrastructures pour le recyclage des textiles.

comparaison-altenatives-sac-plastique
https://qz.com/1585027/when-it-comes-to-climate-change-cotton-totes-might-be-worse-than-plastic/

 

Jute ou toile de jute

sac-juteLes sacs en jute ou en toile de jute sont absolument la meilleure option. Ils sont fabriqués à partir de fibres végétales durables et naturellement biodégradables. Le jute est également une ressource renouvelable et les plantes séquestrent le carbone.

Lorsqu’un sac de jute arrive à la fin de sa vie, ajoutez-le au tas de compost, où il finira par se décomposer. Sinon, assurez-vous de le recycler avec des textiles pour en maximiser l’utilisation.

Un sac de jute réutilisable devrait durer au moins 4 ans. Période durant laquelle il peut empêcher l’utilisation de 600 sacs en plastique à usage unique.

Papier réutilisable

sac-papierNous savons que tout ce qui est à usage unique est une fausse bonne idée qu’il s’agisse de plastique ou non.  Alors remplacer les sacs en plastique par des sacs en papier aura certainement des effets secondaires délétères sur l’environnement comme l’augmentation de la déforestation. La fabrication d’un sac en papier nécessite également plus d’énergie et d’eau que la fabrication d’un sac en plastique. En définitive, en prenant en compte d’autres considérations environnementales que le sol, les produits en papier peuvent être pires que ceux en plastique.

Les sacs en papier peuvent être recyclés ou compostés, mais ils ne durent généralement que quelques courses, ils ne sont pas efficaces au niveau de leur réutilisation.

Pour minimiser l’empreinte écologique des sacs en papier, vérifiez s’ils sont fabriqués à partir de matières recyclées et imprimés avec des encres respectueuses de l’environnement.

Sac’vert’ en polypropylène

Ces sacs ne sont pas aussi innocents que vous pourriez le croire. Fabriqué à partir de polypropylène, un sous-produit du raffinage du pétrole, il s’agit d’un plastique à base de combustibles fossiles et donc d’une ressource non renouvelable. Les sacs verts sont utilisés en moyenne 2 ans. Quand il s’agit de la fin de vie, dans certains pays ils peuvent être recyclés avec d’autres plastiques mous.

Le filet à fruits et légumes

filets-legumesLes sacs de fruits et légumes sont également très faciles à remplacer. Les sacs filets à cordon sont bon marché à l’achat et très pratiques pour transporter l’épicerie, en particulier les fruits et légumes.

Ils ne prennent pas beaucoup de place non plus, donc vous pouvez entasser plusieurs sacs à cordon dans un sac à main pour qu’ils soient à portée de main au besoin. MAIS si vous avez des articles mouillés, ils peuvent fuir à travers le sac, alors gardez cela à l’esprit.

Autres alternatives de récupération ou réutilisation

Boîtes en carton

Souvent, les magasins fournissent les boîtes en carton restantes à partir de produits disponibles pour que les clients puissent les utiliser pour emporter leurs achats à la maison. Et c’est une excellente idée – cependant, l’épicerie aura besoin de beaucoup plus de boîtes en carton qu’il n’y en a. Assurez-vous de jeter un coup d’œil à l’avant du supermarché pour voir s’il y a une boîte en carton à l’intérieur – prête à vous servir. Donc si tu peux les attraper, fantastique. La réutilisation des boîtes en carton est une excellente idée, mais notez qu’elles n’ont pas une longue durée de vie.

Boites de rangement

Certaines chaines de magasin vous en prêtent moyennant caution. Mais rien ne vous empêche d’acheter les vôtres à la dimension de votre coffre. Elles s’avèrent très pratique quand vous rangez vos courses car vous pouvez déjà répartir vos achats en fonction de leur destination.

Tote Bag à faire soi-même

Des sacs de denim fait soi-même est une solution idéale au niveau solidité et  de l’environnement. C’est une très bonne option si vous y pensez. Robuste, élégant et facile à laver !

C’est pour ceux d’entre vous qui aiment faire de la couture, une autre idée sympa est de récupérer votre T-shirt un peu délavé. Transformé en sac à provision, vous serez un peu moins déçu de ne plus pouvoir le porter.

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.