Comment fabriquer facilement des bougies ?

0 337

On assiste aujourd’hui à un intérêt réel pour les bougies. Grâce à la diversité de leurs formes et de leurs couleurs, fabriquer-bougie-cubeelles trouvent place dans presque toutes les pièces de la  maison, les boutiques ou dans les restaurants. Elles peuvent créer des atmosphères intimes ou en embellir les lieux de fête par la qualité unique de leur lumière naturelle.

Cire, mèches, qu’y a-il de si compliqué dans la fabrication d’une bougie ? En fait, c’est une question de techniques.  La méthode de fabrication n’a pas beaucoup évolué depuis ses origines. Avec peu de fournitures et en respectant les règles de sécurité élémentaires, on peut créer des bougies très originales.

Un peu de pratique et une pointe d’imagination suffiront à vous faire apprécier l’ambiance créée par une bougie de qualité. Découvrez quelques conseils sur la fabrication de bougies pour tout apprendre à ce sujet.

Les bougies à travers l’histoire

Il y a des milliers d’années, les premières civilisations du monde entier ont commencé à fabriquer des bougies avec des matériaux facilement disponibles.  Les romains de l’antiquité roulaient le papyrus et le trempaient à plusieurs reprises dans du suif fondu ou de la cire d’abeille.

Les Japonais fabriquaient des bougies de cire extraite des noix. Et en Inde, la cire de bougie précoce a été créée en faisant bouillir les fruits d’un arbre à cannelle.

Les bougies ont fait leur apparition avant l’apiculture. Autrefois, les bougies à usage domestique étaient fabriquées à base de suif ou d’autres substances grasses. Inutile de préciser l’odeur nauséabonde que ce système d’éclairage engendrait.

Au fil des siècles, les matériaux utilisés dans la fabrication des bougies ont évolué au fil des cires et des mèches aux qualités plus recherchées. Au 18e siècle, la cire obtenue à partir de l’huile de cachalot est devenue un ingrédient populaire parce qu’elle était plus dure que le suif de cire d’abeille, produisait une lumière plus vive et – croyez-le ou non – ne dégageait pas une mauvaise odeur quand elle était brûlée.

Dans les années 1850, les chimistes ont séparé la cire du pétrole et l’ont raffinée pour en faire de la paraffine, qui est encore populaire aujourd’hui pour la fabrication de bougies.

Les composants principaux des bougies

Le choix des cires végétales , animales ou minérales

Il existe de nombreuses cires qui vous permettront de réaliser vos projets de bougies  et d’obtenir une grande variété d’effets et de finitions décoratives.

Les bougies vendues dans le commerce peuvent provenir d’une grande variété de cires et de mélanges de cires.

Il y existe 60 ou 70 cires qui peuvent être utilisées, et chacune a ses avantages.

Chaque type de cire a des propriétés qui peuvent la rendre plus ou moins attrayante  pour un fabricant de bougies.

Les principaux types de cire sont la cire d’abeille, la cire de soja et la paraffine, cette dernière ayant tendance à remporter plus de succès en raison de l’infinité de ses applications et de la faiblesse de son coût par rapport à la cire d’abeille.

D’autres cires populaires comprennent la cire de noix de coco et la cire de palme.  D’autres cires végétales (mimosa, de riz)  peuvent être mélangées à l’aide de recettes ou d’expérimentations minutieuses.

bougie-cire-abeilleLa cire d’abeille

La cire d’abeille est le sous-produit de la fabrication des abeilles qui produisent du miel. Cette cire a une belle couleur dorée et émet un parfum subtil et doux. Elle est dure lorsqu’elle est solide, ce qui la rend idéale pour fabriquer des bougies chandeliers et des bougies coniques, ainsi que des bougies formées ou texturées par des moules. Cependant, l’arôme naturel de la cire d’abeille masque ou modifie souvent tout parfum ajouté.

La cire de soja

La cire de soja qui a gagné en popularité ces dernières années, est assez molle et convient donc mieux aux bougies en pots. Cette cire est généralement meilleure que la cire d’abeille pour donner de l’arôme, mais elle n’est pas aussi pratique que la paraffine.

La paraffine est un dérivé du pétrole

La cire de paraffine est connue pour être l’une des meilleures pour diffuser  des parfums, mais certains fabricants de bougies d’aujourd’hui hésitent à l’utiliser parce qu’elle « peut posséder certaines propriétés cancérigènes ». Les vapeurs de paraffine peuvent causer une irritation des yeux, de la peau et du système respiratoire.

La stéarine

La stéarine ou acide stéarique est un corps gras extrait de l’huile de suif. Elle s’ajoute à la paraffine pour la faire durcir et la rendre opaque. Son usage améliore la qualité de la combustion de la paraffine et sa capacité de contraction facilite le démoulage. On les mélange souvent avec un rapport de 1 part de stéarine pour 9 part de paraffine.

Bien choisir ses mèches

Une mèche est un cordon de coton confectionné pour brûler. Il est traité à l’acide borique pour ne pas s’autoconsumer. On en trouve de différentes grosseurs suivant le diamètre des bougies que l’on veut fabriquer. Il est très important de choisir la bonne mèche en fonction du diamètre de la bougie.
Il n’y a pas de règle générale. Il faut tenir compte également du point de fusion de la bougie que l’on veut fabriquer pour établir la grosseur de la mèche.

Vous devez faire correspondre la mèche à la bonne cire, à la bonne taille de bougie, au bon parfum et à la bonne couleur . Une couleur plus foncée brûlera  un peu différemment qu’une bougie de couleur plus claire

Une flamme trop grande peut produire de la fumée et de la suie. Cela peut aussi rendre la bougie trop chaude et, dans certains cas, cela peut entraîner la rupture du contenant.

Par contre, si une mèche est trop mince, elle ne deviendra pas assez chaude  et ne réussira pas à faire fondre toute la bougie (mais créera plutôt un trou inesthétique au centre de la bougie), ce qui gaspille une bonne partie de la cire. Elle peut également provoquer la noyade de la flamme bien avant que la mèche ne s’éteigne.

On préconise que pour faire fondre une bougie de 10 cm de diamètre, on utilisera une mèche de 1mm.  Mais le meilleur conseil est de faire des essais pour déterminer la mèche appropriée pour chaque forme de bougie.

Si vous achetez des mèches qui ne sont pas enduites, vous pouvez les enrober de cire fondue pour qu’elles demeurent bien raides quand vous coulerez les bougies. Il suffit de les tremper quelques instants dans un peu de cire et de les laisser sécher bien droites sur un morceau de carton (non absorbant) ou d’alu.

Les huiles essentielles pour les bougies

Il y a un débat sur ce qui peut être utilisé comme parfum dans une bougie. Certains utilisent une combinaison d’huiles essentielles, tandis que d’autres n’utilisent que des parfums spécialement conçus pour la fabrication de bougies, qui sont vendus par des entreprises de fabrication de bougies.

La plupart des huiles essentielles ne tiennent pas le coup dans des conditions de chaleur. De plus, si la bougie forme des poches , les huiles pourraient prendre feu.

Si vous utilisez un parfum fait pour la fabrication de bougies, il est préférable de l’ajouter à la cire lorsqu’elle est la plus chaude pour qu’elle se mélange bien.

Cependant, si vous utilisez des huiles essentielles, vous devrez peut-être attendre que la cire refroidisse un peu pour que les huiles ne se détériorent pas. Les huiles peuvent être ajoutées au compte-gouttes au moment où la cire est la plus froide pour éviter une évaporation instantanée.

Les  huiles essentielles s’évaporent et s’enflamment même à des températures différentes ; c’est ce qu’on appelle leur « point d’éclair », et pour de nombreuses huiles, ce nombre est inférieur à 80°C.

Le point d’éclair des huiles varie quelque peu selon la source et le lot ; par conséquent, certains fournisseurs d’huile offrent des tableaux des points d’éclair à leurs clients pour les aider à faire leur choix.

Il est donc plus prudent  d’employer celles qui ont été fabriquées spécialement pour la cire.

Dans tous les cas, il convient de ne pas dépasser une concentration de 6% de la masse de votre bougie.

Des bougies de toutes les couleurs

Pour colorer une bougie, il existe des colorants créés spécifiquement pour teindre la cire ; cependant, différents types de cire présentent ces colorants différemment. Par exemple, la cire de soja a tendance à adoucir les couleurs en pastels.

Les  techniques de base pour fabriquer des bougies.

La fabrication d’une bougie artisanale  se fait en quelques étapes simples, mais sans les bons matériaux et sans les connaissances nécessaires sur le procédé, le produit obtenu peut être décevant. La mèche pourrait se noyer dans la cire, l’odeur pourrait disparaître rapidement ou la bougie pourrait devenir si chaude que le contenant qui la contient se briserait.

Une fois que vous avez choisi vos matériaux de fabrication de bougies, il est important de suivre chaque étape du processus. Beaucoup d’erreurs commises par les gens sont dues au fait qu’ils ne suivent pas une partie du processus de fabrication des bougies.

La fabrication de bougies, surtout quand il s’agit de cires de soja, le processus est probablement aussi important que les composants qui entrent dans leur composition. »

Une autre erreur commune que les fabricants de bougies débutants font est d’ajouter des composants aux bougies qui peuvent prendre feu, comme les pétales de fleurs séchées et le parfum.

1, -Les bougies coulées

Les bougies peuvent prendre toutes les formes et toutes les tailles, mais certaines des plus faciles à fabriquer sont les bougies moulées, qui sont simplement des bougies créées en versant de la cire chaude dans un pot de verre ou un autre type de contenant qui peut résister à la chaleur.

Des récipients chinés peuvent servir de contenants à vos bougies DIY. Une vieille tasse de votre service dépareillé par exemple. Vous ne devrez pas démouler votre bougie, le choix du contenant est donc non seulement pratique (résistance à la température) mais aussi esthétique.

2, -Les bougies moulées

bougie-artisanalePour créer une bougie moulée, il vous suffit de chauffer la cire de votre choix ( généralement dans une casserole au-dessus d’une cuisinière) à environ 80 degrés Celsius

Pour cette étape, vous aurez besoin d’un thermomètre. Ensuite, pendant que la cire est liquide, vous pouvez ajouter des colorants et des parfums.

Fabriquer ses moules

Beaucoup de récipients peuvent être utilisés à  la fabrication de bougies.  Si cette forme vous plait, pour démarrer ses premières bougies, un pot de yaourt peut très simplement faire l’affaire.

Lorsque vous transformez des emballages initialement destinés à d’autres usages, tenez compte de la dimension de l’ouverture de coulée. L’ouverture doit toujours être égale ou plus large que la base fermée.

A l’aide de carton, vous pouvez fabriquer des moules rigides dont la forme sera plus originale que la forme des moules classiques.

Si vous utilisez un moule carton, la température de votre cire doit être d’environ 65 à 85°C

Fabriquer un moule en carton pour couler une bougie

Découpez le carton selon le patron que vous avez choisi.

  • Plier le carton pour obtenir la forme voulue
  • Collez les arêtes avec du papier collant
  • Perforez la base avec une aiguille de la grosseur de votre mèche
  • Introduisez la mèche que vous fixerai de l’extérieur
  • Obturez le trou
  • Votre moule est prêt à être rempli

Bien que la cire  se rétracte en se solidifiant, il est préférable d’imprégner les moules de fabrication personnelle d’une couche d’huile ou de démoulant avant de couler la cire, afin de faciliter le démoulage. Si néanmoins, le démoulage s’avère difficile vous pouvez mettre votre bougie quelques minutes au réfrigérateur pour accentuer la contraction de la cire.

Les étapes de fabrication d’une bougie

Avec un peu de pratique, vous arriverez à estimer les quantités de cire nécessaires. Une astuce, consiste à remplir les moules avec un volume d’eau au préalable. On estime que 100 ml d’eau correspond à 80 gr de cire solide ou 100 ml de cire fondue. Nous vous donnons un exemple de fabrication d’une bougie à base de soja.

Étape 1 : Placez la cire dans un bain-marie ou un récipient métallique placé au-dessus d’une casserole d’eau chaude, et placez-la sur le poêle jusqu’à ce qu’elle fonde.

Le bain marie garantit que la cire ne dépassera pas les 100°C. La cire ne peut en aucun cas dépasser les 160°C, température à laquelle elle devient dangereuse.

Pour commencer à faire des bougies de soja, placez la cire dans un bain-marie ou un récipient métallique placé sur une casserole d’eau chaude, et placez-la sur le poêle jusqu’à ce qu’elle fonde. Faites attention, dans le choix de votre récipient, il doit pouvoir supporter la chaleur.

bougies-fabrication-mecheÉtape 2 : Collez le stabilisateur fixé au fond de votre mèche à la base intérieure de votre pot. Votre mèche devrait ressortir en haut. Utilisez un porte-mèche ou balancez un crayon ou un pic à brochette sur le dessus du moule et enroulez la mèche autour de celui-ci ; ceci aidera à maintenir la mèche dans une position centrale.

Étape 3 : Une fois que la cire a complètement fondu, vous pouvez éventuellement ajouter vos colorants et huiles essentielles. Vous trouverez des conseils sur les modes d’emploi des colorants et teintures pour cire. Suivez bien les instructions sur les quantités et les températures à respecter.

Pour les huiles essentielles attendez que la cire soit davantage refroidie avant de les ajouter. Moins le parfum sera réchauffé, plus il conservera sa vigueur.

Étape 4 : Versez délicatement la cire dans le pot ou le moule. Il est important que la mèche soit bien centrée dans le moule pour éviter que la bougie ne brûle irrégulièrement ou se déforme durant sa combustion.

Étape 5 : Pendant que la cire refroidit, elle se contracte, ce qui fait parfois que la bougie s’enfonce un peu au milieu, attendez que la bougie soit à moitié prise, puis percez le haut de la bougie avec un bâtonnet ou une aiguille en bambou et ajoutez la cire qui a été chauffée de nouveau. Veillez à ne pas dépasser le niveau de cire d’origine, sinon vous ne pourrez pas retirer la bougie terminée très facilement. Il se peut que vous deviez le faire plus d’une fois.

Étape 6 :  Donnez 24 heures à votre bougie pour durcir, vous avez maintenant un autre chef-d’œuvre à ajouter à votre collection de bougies parfumées faites maison !

Vous pouvez, une fois la bougie démoulée, utiliser un couteau pour lisser les irrégularités dues aux excès de cire.
Coupez la mèche en la laissant dépasser d’environ 1, 5 cm afin de pouvoir allumer la bougie sans problème. Vous  pouvez rendre la  base  de votre bougie stable en la déposant brièvement sur une poêle chaude.

Si vous respectez les quelques règles de sécurité, fabriquer des bougies est un loisir créatif et très amusant. Choisissez  avec soin vos matières de base et laissez libre cours à votre imagination

 

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.